Pas de risque de nuées ardentes sur le Mt Agung (Bali / Indonésie) // No risk of hot clouds on Mt Agung (Bali / Indonesia)

Selon le porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes (BNPB), le Mont Agung, qui est toujours en alerte volcanique maximale, « ne produira pas de nuées ardentes, mais seulement de la fumée et des cendres volcaniques. » En effet, comme je l’ai écrit précédemment, la lave ne remplit qu’un tiers du cratère et les coulées pyroclastiques se forment lorsque la lave remplit tout le cratère.
Le porte-parole de BNPB a expliqué que l’Agung – contrairement au Sinabung – a un profil de cratère concave et que la lave devrait devrait remplir le cratère complètement avant de se transformer en nuées ardentes.

Selon le porte-parole, chaque volcan a ses propres caractéristiques. Bien que l’Agung et le Sinabung soient tous deux des volcans actifs, l’Agung a connu une puissante éruption en 1963, alors que le Sinabung a connu de multiples explosions qui continent encore aujourd’hui.
Source: Antara News.

—————————————–

According to the National Disaster Mitigation Agency (BNPB)’s spokesman, Mount Agung, which still at its highest alert level, “will not release hot clouds but only smoke and volcanic ashes”. Indeed, as I put it previously, lava has just filled one-third of the entire crater and the hot clouds are formed when lava fills the whole crater.
BNPB’s spokesman explained that Mount Agung – contrary to Mt Sinabung – has a concave profile of the crater, and as a result, the lava should be loaded completely before developing into hot clouds.

Each volcano has its own unique characteristics. Although Mount Agung and Mount Sinabung are both active volcanoes, the former once recorded a massive eruption in 1963, while the latter has had multiple explosions until now.
Source : Antara News.

Source: Wikipedia

Publicités

2 réflexions au sujet de « Pas de risque de nuées ardentes sur le Mt Agung (Bali / Indonésie) // No risk of hot clouds on Mt Agung (Bali / Indonesia) »

  1. Bonjour Claude, me voici éveillé.
    La lumière ne jaillit-elle pas souvent de la controverse?
    S’il est vrai, qu’une nuée ardente nait dans la majorité des cas de l’effritement ou de l’écroulement d’un dôme de lave, et les exemples ne manquent pas, elle peut cependant également émergée de l’effondrement d’un panache éruptif, sans qu’un dôme ait au préalable été détecté. (ex : éruption du Le Vésuve en 79) Ainsi, si tous les volcans à dôme présentent systématiquement ce genre de menace, ceux qui n’en n’ont point ne sont pas à l’abri d’en produire une, pour peu qu’ils soient gris et d’origine subducale. Il me semble que l’Agung soit coutumier de ce type d’éruptions et donc bien enclin à réitérer son exploit de 1963. Certes, comme le prétendait Maurice Kraft, l’apparition d’une coulée de lave exclue celle simultanée d’une nuée ardente, mais pas par l’effondrement d’un panache, surtout lorsqu’il est lourd et dense et peu élevé. L’observation du remplissage du cratère de l’Agung ne permet pas d’éliminer totalement ce risque, qui ici, à mon sens n’en dépend pas. C’est probablement ce qui amène les Volcanologues Indonésiens à maintenir au plus haut point l’alerte volcanique.
    Mais bien sûr ceci n’est que mon avis, et je n’hésite pas à prendre le risque de l’exprimer de manière non explosive mais néanmoins ardente. Qu’en pensez-vous ?
    Amitiés
    Pierre Chabat

    J'aime

    1. Bonjour Pierre,
      Vous évoquez dans votre commentaire deux types éruptifs bien connus: le péléen avec ses coulées pyroclastiques, et le plinien avec l’effondrement d’une colonne de cendre. Je pense que si un phénomène éruptif soudain devait se produire sur l’Agung il serait plutôt de type plinien. Le type péléen nécessite la présence et l’effondrement d’un dôme, en sachant que le type péléen n’exlut pas le type plinien dans le même temps. En ce moment, si les dernières images du cratère de l’Agung sont récentes, je pense que l’on a affaire à une colonne magmatique ouverte, laissant s’échapper convenablement les gaz et la pression sous l’édifice. Le risque serait de voir un bouchon se former dans le cratère. Malgré tout, si cette situation devait se produire, je pense que l’on se trouverait dans le cas de figure du Popocatepetl où l’accumulation de lave dans le cratère se fait régulièrement expulser, avec des projections sur les pentes du volcans, mais sans phénomène de grande ampleur. C’est mon point de vue du moment.
      Bonne journée.
      Amitiés.
      Claude Grandpey

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s