Etna (Sicile / Italie): Réveil du Nouveau Cratère SE // New activity at the NSEC

drapeau-francais7 h30: Les webcams montrent ce matin qu’il n’y a pas eu d’activité éruptive vraiment intense dans la Voragine au cours de la nuit. Toutefois, le tremor montre de nouveau une tendance à la hausse ce matin et il semble bien qu’un point d’activité soit apparu sur le Nouveau Cratère SE. Cette dernière observation demande confirmation. Il est fort à parier que ce dimanche ne sera pas d’une grande quiétude sur l’Etna !

8 heures: Confirmation de la reprise d’activité du NSEC.

———————————–

drapeau-anglais7:30: This morning, the webcams show that there has been no really intense eruptive activity in the Voragine during the night. However, the tremor again shows an upward trend this morning and it seems that some activity has appeared on the New SE Crater (NSEC). This last observation requires confirmation. It is likely that this Sunday will not be of great tranquility of Mount Etna!

8:00: Confirmation of the new activity at the NSEC.

Etna 2015 01_modifié-1

Etna 2015 01_modifié-2

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

drapeau-francais10h30: Les images fournies par l’une des webcams RadioStudio7 et la caméra thermique de l’INGV montrent qu’une coulée de lave est probablement en train de s’échapper du pit crater qui s’est ouvert récemment sur le flanc oriental du NCSE.

En cliquant sur ce lien, vous verrez une belle photo aérienne du NCSE et de la coulée qui s’échappe du pit crater avec un panache de gaz bleus.

https://www.facebook.com/1437817326458647/photos/a.1437956729778040.1073741829.1437817326458647/1673952419511802/?type=3&theater

———————————

drapeau-anglais10:30: The images provided by one of the RadioStudio 7 webcams and the INGV thermal camera show that a lava flow is probably coming out of the pit crater that recently opened on the eastern flank of the NSEC.

By clicking on this link, you will see an aerial photo of the NSEC anad the lava flow coming out of the pit crater with a plume of blue-colored gas.

https://www.facebook.com/1437817326458647/photos/a.1437956729778040.1073741829.1437817326458647/1673952419511802/?type=3&theater

Etna 2015_modifié-8

Etna 2015 02_modifié-2

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

drapeau-francais17h30: La situation est restée relativement stable au cours de l’après-midi, même si on observe une légère hausse du tremor. Aujourd’hui, l’activité éruptive s’est déplacée vers le NCSE où l’on a observé une petite activité strombolienne qui est en train de s’intensifier, justifiant la hausse du tremor. Une belle coulée de lave dévale la pente E du cône sur une centaine de mètres. Le transfert d’activité vers le NCSE semble avoir considérablement calmé la Voragine.

Ci-dessous, les 4 captures d’écran de la webcam RadioStudio7 et de la webcam thermique montrent l’évolution de la situation sur le NCSE au cours de l’après-midi et de la soirée. On voit la progression de la coulée.

———————————

drapeau-anglais17:30: The situation has remained quite stable during the afternoon, even if a slight increase in the tremor has been observed. Today, eruptive activity moved toward the New SE Crater where a small stromboliazan activity is currently observed together with a lava flo that is travelling about 100 metres down the eastern flank of the cone. The transfer of activity toward the NSEC has led to a strong decrease in activity within the Voragine.

Here below, four screenshots of the RadioStudio7 webcam and of the thermal camera show the evolution at the NSEC during the afternoon and the evening. We can see the advance of the lava flow.

Etna 2015_modifié-9

Etna 2015_modifié-10

Etna 2015_modifié-11

Etna 2015_modifié-12

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°)

Accès à l’Etna // Access to Mount Etna

drapeau-francaisAu vu de la situation éruptive actuelle, il est bien évident que la zone sommitale du volcan est interdite d’accès, autrement dit au-dessus de 2500 mètres d’altitude. En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès au document établi par la Protection Civile et qui définit les différentes zones de risques.

http://www.regione.sicilia.it/presidenza/protezionecivile/up/up_idro/Avviso%20Rischio%20Vulcanico%20Etneo%20n.%2008%20del%2004.12.2015.pdf

—————————————

drapeau-anglaisBecause of the current eruptive situation, the summit area of the volcano has been closed to the public, above 2500 metres above sea level. By clicking on the following link, you will see a document set up by the Civil Defence which defines the different risk zones.
http://www.regione.sicilia.it/presidenza/protezionecivile/up/up_idro/Avviso%20Rischio%20Vulcanico%20Etneo%20n.%2008%20del%2004.12.2015.pdf

A la recherche du Moho // Looking for Moho

drapeau-francaisUne équipe scientifique a quitté Colombo, au Sri Lanka, et se dirige vers Atlantis Bank dans le SO de l’Océan Indien, pour percer le plancher océanique sur 1,5 kilomètres de profondeur et récolter des échantillons de roches. La première phase de l’expédition commencera dans les prochains jours et durera jusqu’à la fin du mois de janvier 2016. Si elle est couronnée de succès, l’équipe reviendra sur le site afin d’essayer d’atteindre le Moho.
La frontière entre la croûte et le manteau terrestre, appelée discontinuité de Mohorovicic, ou MOHO, au niveau de laquelle les ondes sismiques modifient leur vitesse de déplacement, se situe à environ 7 km sous la croûte océanique et entre 30 et 60 km de profondeur sous les continents. A Atlantis Bank, le manteau se trouve à 2,5 km au-dessus du Moho, ce qui le rend à priori plus facile à atteindre.
Le projet de forage, baptisé « Slow Spreading Ridge Moho » (SloMo), tentera d’atteindre la transition croûte-manteau à Atlantis Bank. L’expédition espère obtenir des données fiables qui permettront de répondre à certaines questions sur notre planète, par exemple comment la roche en fusion monte depuis l’intérieur de la Terre et se refroidit tout en formant une nouvelle croûte océanique.
Pendant les années 1960, les scientifiques impliqués dans le projet « Mohole », ont tenté de percer le plancher océanique au large de l’île de Guadalupe, au Mexique. Le projet a atteint seulement 183 mètres de profondeur avant d’être arrêté par manque de financement.
Entre 2002 et 2011, quatre forages sur un site du Pacifique oriental ont réussi à atteindre une zone de roche friable, très probablement du magma refroidi juste au-dessus du Moho. Mais le forage a été incapable de descendre plus profondément.
De même, les forages à proximité de Hess Deep se sont heurtés à des roches de croûte profonde trop résistantes au cours de l’expédition de 2013.
En 2015, l’équipe scientifique effectuera le forage dans la dorsale de l’Océan Indien car il semble que des quantités de lave moins importantes alimentent le plancher océanique dans la région.
Un objectif préliminaire est d’atteindre 1,5 km de profondeur, ce qui a déjà été réalisé. Pendant cette première phase, les scientifiques espèrent pouvoir étudier la géologie et la biologie de la zone. Les cartes géologiques disponibles semblent montrer que l’eau de mer a percolé sur plusieurs kilomètres de profondeur à Atlantis Bank et a déclenché des réactions chimiques qui ont donné naissance à de la serpentinite.
Si la première phase de la mission SloMo est une réussite, les scientifiques reviendront dans la région pour tenter de parvenir à des profondeurs allant jusqu’à 3 km. Après cela, ils emprunteront le navire japonais Chikyu doté d’une très haute technologie pour essayer d’atteindre vraiment le Moho.
Source: Woods Hole Oceanographic Institution.

Une note rédigée le 28 octobre 2013 abordait déjà la discontinuité de Mohorovicic et les efforts des scientifiques pour essayer d’en percer les secrets.

————————————-

drapeau-anglaisA group of scientists has departed Colombo, Sri Lanka, and is heading out for the Atlantis Bank, in the southwestern Indian Ocean, to drill through 1.5 kilometres of rock, collecting core samples on the way. The first phase of the expedition will commence in the next few days and last until the end of January 2016. If the start is successful the team will come back again to try and drill all the way down to the MOHO layer. .
The crust-mantle boundary named Mohorovicic discontinuity, or MOHO, at which seismic waves change their travel velocity is located about 7 km beneath the oceanic crust and between 30 and 60 km down beneath continents. At Atlantis Bank, the mantle is settled 2.5 km above the MOHO, making it easier to reach.atlantis bank
The drilling project, named « Slow Spreading Ridge Moho » (SloMo), will try to reach the crust-mantle transition at Atlantis Bank. The expedition hopes to provide good quality data to answer some questions about other properties of our planet, for example how molten rock rises from the interior and cools while forming fresh oceanic crust.
During the 1960s, scientists involved into the « Project Mohole », tried to drill into the sea floor off Guadalupe Island, Mexico. The project reached depths of only 183 metres before it was shut down due to too high expenses.
In the period between 2002 and 2011, four holes at a site in the eastern Pacific managed to reach an area of brittle rock, most likely a cooled magma sitting just above the Moho. But the drill was unable to pierce further. Similarly, drillers at the nearby Hess Deep were limited by tough deep-crustal rocks in the 2013 expedition.
The 2015 team of experts will conduct the drilling in the Indian Ocean Ridge instead, as much smaller lava quantities seem to feed the seafloor there.
A preliminary goal is set to penetrate to the depths of 1.5 km, and it has been done before. During this first phase, the scientists are hoping to explore the geology and biology of the area. Available geological maps suggest the seawater has percolated several kilometres deep at Atlantis Bank and triggered chemical reactions responsible for turning the rock into serpentite.
If SloMo’s first phase is successfully completed, experts will return to the area to try to reach depths up to 3 km. After that, the researchers will sail out on the Japanese state of the art ship Chikyu to try to drill all the way down to MOHO layer.
Source : Woods Hole Oceanographic Institution.

A previous note written on 28 October 2013 already tackled the Mohorovicic discontinuity and the efforts made by scientists to try and pierce its secrets.

Moho-blog