Colima (Mexique / Mexico): Nouvel épisode éruptif // New eruptive episode

drapeau francaisLe Colima reste bien actif avec des épisodes éruptifs comme celui du 18 septembre, avec un panache de cendre qui a occasionné des retombées sur les localités sous le vent à proximité du volcan.
https://www.youtube.com/watch?v=pqRgPvtJ1JA

———————————-

drapeau anglaisColima volcano remains quite active with eruptive episodes like the one that occurred on September 18th, with an ash plume and ashfall on the downwind communities close to the volcano.
https://www.youtube.com/watch?v=pqRgPvtJ1JA

Colima sept

Source: Webcam Colima.

Séisme au Chili (suite) // Earthquake in Chile (continued)

drapeau francaisVoici quelques détails supplémentaires sur le puissant séisme de M 8,3 qui s’est produit près de la côte centrale du Chili à 22h54 le mercredi 16 septembre, avec un tsunami qui a touché l’ensemble du bassin Pacifique. Curieusement, les médias français ont à peine mentionné cet événement qui a tué 12 personnes et entraîné l’évacuation d’un million d’autres le long de la côte chilienne. 642 personnes se sont retrouvées sans abri et de nombreuses régions ont subi de graves dégâts matériels. Des coupures d’électricité ont affecté plus de 87 000 ménages et près de 9 000 maisons ont été privées d’eau potable. Les transports ont été perturbés dans tout le pays. Malgré la puissance du séisme, le nombre de victimes est relativement faible. Les autorités pensent que cela était dû à des normes de construction plus strictes et à la politique de préparation de la population à un tel événement.
Des alertes au tsunami ont été émises le long des côtes du Chili, de la Californie, d’Hawaii, de Nouvelle-Zélande, du Japon et des Samoa. Des vagues de tsunami d’environ 4,75 mètres ont été mesurés près de la ville de Coquimbo, près de l’épicentre, dans la soirée du 16 septembre, alors qu’une vague estimée à 1,78 mètres a été signalée à Valparaiso.
De très petites vagues ont été observées le long de la côte de Californie du Sud le jeudi matin, alors qu’une vague d’un mètre a atteint d’abord Hawai’i, puis la côte du Japon le 18 septembre. Une vague de 0,25 mètre a été signalée à Christchurch en Nouvelle-Zélande.
De nombreuses répliques ont été enregistrées et d’autres sont attendues. Les géophysiciens de l’USGS pensent qu’elles pourraient se produire pendant des semaines, voire des mois.
C’est le troisième plus puissant séisme en Amérique du Sud au cours des cinq dernières années. En février 2010, un séisme a atteint une magnitude de M 8,8 alors que l’événement le plus puissant jamais enregistré sur la planète a également eu lieu au Chili, près de Lumaco, en mai 1960, avec une magnitude de M 9,5.
Selon l’USGS, le séisme et ses fortes répliques ont eu lieu en raison de failles de chevauchement (ou failles inverses) sur l’interface entre les plaques de Nazca et d’Amérique du Sud. Il a été ressenti jusqu’à Buenos Aires en Argentine.
Source: The Watchers.

————————————

drapeau anglaisHere are a few more details about the powerful M 8.3 earthquake that struck near the coast of central Chile at 22:54 on Wednesday, September 16th and produced a tsunami which affected the entire Pacific basin. Strangely enough, French news media barely mentioned this event that killed 12 people and caused the evacuation of one million people along the Chilean coast. 642 people were left homeless and numerous regions reported severe infra-structural damage. Power supplies have been cut off for more than 87 000 households and about 9 000 homes were left without drinking water. Transport has been disrupted across the country. Despite the severity of the earthquake, the number of fatalities was relatively low. Officials believe this was due to strict building codes and city’s general preparedness.
Tsunami warnings have been issued along the coasts of Chile, State of California, Hawai’i Island, New Zealand, Japan and American Samoa. Tsunami waves of about 4.75 metres were measured near Coquimbo city, close to the epicentre, on the evening of September 16th while a wave estimated at 1.78 metres was reported in Valparaiso.
Very small waves were recorded along the coast of Southern California during Thursday morning, while a tsunami wave of one metre reached first Hawai’i and then the coast of Japan. A 0.25 metre high tsunami has been reported at Christchurch, New Zealand.
Numerous aftershocks have been recorded and additional ones are still expected. USGS geophysicists think they could last for weeks, even months.
This is the third most powerful earthquake that has stricken South America over the last five years. A quake in February 2010 registered a magnitude of M 8.8 while the most powerful earthquake ever recorded on the planet also occurred in Chile, near Lumaco, in May 1960, and registered a magnitude of M 9.5.
According to USGS, the quake and its strong aftershocks have occurred as a result of thrust faulting on the interface between the Nazca and South America plates in central Chile. It was felt all the way to Buenos Aires, Argentina.
Source: The Watchers.

Chili quake

Source: USGS.

Sinabung (Indonésie)

drapeau francaisVoici quelques détails supplémentaires sur l’activité du Sinabung, en complément de la note que j’ai écrite précédemment sur l’événement éruptif du 15 septembre. Le Centre Volcanologique pour la Gestion des Risques (PVMBG) indique qu’au cours de la première semaine de septembre on pouvait voir des coulées de lave incandescentes qui avançaient sur 2 km sur les flancs du volcan. Le nombre quotidien de coulées pyroclastiques variait généralement de un à sept, bien que 11 avalanches aient été observées le 4 septembre et aucune le 8 septembre. Les coulées pyroclastiques avançaient sur plus de 3 km en générant des panaches de cendres qui montaient jusqu’à 2,5 km de hauteur. Lors de l’événement éruptif du 15 septembre, les coulées pyroclastiques ont atteint 4 km vers l’ESE. Les nuages de cendre sont montés jusqu’à 3 km avant de s’étirer vers l’est, provoquant d’importantes retombées à Berastagi, Kabanjahe, et sur les régions avoisinantes.
Le niveau d’alerte reste à 4 – AWAS – sur une échelle de 1-4, ce qui signifie que les personnes habitant à moins de 7 km du volcan dans le secteur SSE, et à moins de 6 km dans le secteur ESE, doivent être évacuées, mesure qui a été prise lors des dernières colères du Sinabung. Le nombre de personnes déplacées atteint actuellement 2572.

—————————————

drapeau anglaisHere are a few more details about activity at Sinabung volcano, as a complement of the note I wrote previously about the September 15th event. The Center for Volcanology and Geological Hazard Mitigation (PVMBG) indicates that during the first week of September incandescent lava flows could be seen as far as 2 km on the flanks of the volcano. The daily number of pyroclastic flows usually ranged from one to seven, although 11 were observed on September 4th; none were detected on September 8th. The pyroclastic flows often travelled more than 3 km, generating ash plumes that rose as high as 2.5 km. During the event of September 15th, pyroclastic flows travelled as far as 4 km ESE. Ash plumes rose as high as 3 km and drifted E, causing thick ashfall deposits in Berastagi, Kabanjahe, and surrounding areas.
The Alert Level remains at 4 – AWAS – on a scale of 1-4, indicating that people within 7 km of the volcano on the SSE sector, and within 6 km in the ESE sector, should evacuate. The number of displaced people totals 2,572.

 Sinabung 2 blog

Exemple de coulée pyroclastique sur le Sinabung  (Photo: J.P. Vauzelle)