Kilauea (Hawaii): Le débordement du lac de lave semble imminent! // Lava lake overflow probably imminent!

drapeau anglaisLe gonflement du sommet du Kilauea continue et, en parallèle, le niveau du lac de lave de l’Halema’uma’u n’arrête pas de monter. Il est en ce moment à quelques mètres seulement de la lèvre du pit crater et il ne serait pas surprenant que la lave vienne déborder sur le plancher du cratère principal.

Kilauea-avril

Si l’on observe les courbes révélées par le tiltmètre, on remarque un phénomène assez inhabituel : Le Pu’uO’o ne réagit pas à l’inflation sommitale.

 Kilauea avril

 Pourtant, on sait que les deux secteurs possèdent une alimentation commune.

Kilauea-PuuOo-2

On peut donc se demander s’il n’y aurait pas un certain blocage le long de l’East Rift Zone, en sachant que la lave continue à s’écouler à quelques kilomètres en aval du cratère du Pu’uO’o, avec un débit qui n’a guère varié depuis le début du gonflement du sommet mardi dernier. A noter que la sismicité reste élevée, aussi bien au sommet que le long de toute l’East Rift Zone.

Je pense que les hypothèses que j’évoquais précédemment restent valables :

– Débordement du lac dans les prochains jours si le gonflement persiste et si la pression est suffisante pour permettre cet événement exceptionnel.

– Retour à un épisode de dégonflement sans débordement du lac. C’est à mes yeux l’hypothèse la plus probable. Il semble, en lisant entre les lignes des bulletins, que ce soit l’opinion des scientifiques du HVO.

– Eruption le long de l’East Rift Zone, comme en 2011 par exemple.

– Déblocage de l’alimentation du Pu’uo’o avec retour de coulées plus fournies susceptibles de représenter une nouvelle menace pour le District de Puna.

C’est la foule sur la terrasse du Jaggar Museum pour un superbe spectacle!

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=GkWVJJ1LEfI

 ———————————————

drapeau anglaisThe inflation of the summit of Kilauea continues and, in parallel, the level of the Halema’uma’u lava lake keeps rising. It is currently only a few meters from the rim of the pit crater and it would not come as a surprise if lava spilled on the floor of the main crater.
Looking at the tiltmeter, we can notice an unusual phenomenon: Pu’uO’o does not respond to the summit inflation.

Yet we know that the two sectors have a common lava supply.

We can therefore wonder whether there is not some kind of obstrusion along the East Rift Zone, knowing that lava continues to flow a few kilometers downslope from Pu’uO’o with a rate that has little changed since the beginning of the inflation episode that started Tuesday at the summit. Seismicity remains high, both at the summit and along the whole East Rift Zone.
I think the assumptions I mentioned earlier are still valid:
– Overflow of the lake in the coming days if inflation persists and if the pressure is sufficient to allow this exceptional event.
– Back to an episode of deflation without an overflow of the lake. I personally think it is the most likely hypothesis. It seems, reading between the lines of HVO’s reports,  it is also the conclusion of HVO scientists
– An eruption along the East Rift Zone, as in 2011, for example.
– New lava supply of Pu’uo’o with more lava flows which might represent a new threat to the Puna District.

Great show from the terrace of the Jaggar Museum!

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=GkWVJJ1LEfI

Réservoir et chambre magmatiques à Yellowstone // Magma reservoir and chamber at Yellowstone

drapeau francaisUne étude récente réalisée par des scientifiques de l’Université de l’Utah et publiée dans la revue Science fournit pour la première fois une vue complète du système d’alimentation du volcan de Yellowstone. L’étude montre qu’il existe un énorme réservoir magmatique sous la chambre magmatique que l’on connaissait déjà.
Le réservoir se situe entre 20 et 45 kilomètres sous le volcan de Yellowstone et il est 4,4 fois plus grand que la chambre magmatique peu profonde que l’on connaît depuis longtemps.
Contrairement à la perception populaire, la chambre et le réservoir magmatiques ne sont pas remplis de roche fondue. Au lieu de cela, la roche chaude est, la plupart du temps solide avec une texture spongieuse, avec des poches de roche en fusion à l’intérieur. La chambre magmatique supérieure  contient environ 9% de la roche en fusion (ce qui correspond aux estimations antérieures de 5% à 15%) tandis que le réservoir inférieur en contient environ 2%.
Les chercheurs soulignent que la chambre magmatique supérieure a été la source directe de trois éruptions cataclysmales de la caldeira de Yellowstone il y a 2.000.000, 1.200.000 et 640 000 ans. Ces chiffres restent valables après la découverte du réservoir sous-jacent qui alimente la chambre supérieure.
Des recherches antérieures ont montré que le panache qui alimente le point chaud de Yellowstone s’élève d’une profondeur d’au moins 710 kilomètres dans le manteau terrestre. Certains chercheurs pensent même qu’il provient d’une profondeur de 2300 km. Le panache s’élève depuis une zone située au nord-ouest de Yellowstone sur une largeur d’environ 80 km. Il s’étale ensuite comme une crêpe lorsqu’il atteint le manteau supérieur à environ 65 km de profondeur. Des études antérieures par les chercheurs de l’Utah ont indiqué que le sommet du panache avait une largeur de 480 km. La nouvelle étude suggère qu’il n’est probablement pas aussi large, mais les données actuelles ne sont pas assez précises pour faire une telle affirmation.

La roche partiellement fondue s’élève sous forme de dykes depuis le sommet du panache à 65 km de profondeur pour atteindre la base du réservoir magmatique d’un volume de 47000 kilomètres cubes, à environ 45 km de profondeur. Le sommet de ce réservoir (qui vient d’être découvert) se trouve à environ 19 km de profondeur. Le réservoir mesure 48 km au nord-ouest au sud-est et 70 km du sud-ouest au nord-est. La chambre supérieure d’un volume de 10 420 kilomètres se trouve sous la caldeira de Yellowstone qui mesure 65 km sur 40. Elle a la forme d’une poêle à frire gigantesque et se trouve entre 5 et 15 km sous la surface, avec le « manche » qui s’élève en direction du nord-est. La chambre mesure environ 30 km du nord-ouest au sud-est et 90 km du sud-ouest au nord-est. Le « manche » est la partie longue et la moins profonde de la chambre ; il s’étire sur 16 km au nord-est de la caldeira. Les scientifiques pensaient autrefois que la chambre magmatique peu profonde avait un volume de 4200 kilomètres cubes. En fait, il est 2,5 fois plus grand.
La découverte d’un réservoir sous la chambre magmatique résout un mystère de longue date: On se demandait pourquoi le sol et les sources géothermales de Yellowstone émettent plus de CO2 que par le seul gaz en provenance de la chambre magmatique. L’hypothèse d’un réservoir profond avait été avancée en raison de cet excès de CO2 émis par la roche en fusion ou partiellement fondue.
Pour effectuer cette nouvelle étude, les chercheurs de l’Utah ont développé une technique qui combine deux types d’informations: des données sismiques locales détectées dans l’Utah, l’Idaho, la Teton Range et Yellowstone par l’Université de l’Utah et les données de stations plus éloignées détectées par le réseau sismique EarthScope (financé par la National Science Foundation) qui a été utilisé pour cartographier la structure souterraine des 48 états situés plus au sud.
Le réseau sismique de l’Utah inclut des sismomètres installés à proximité des uns des autres, ce qui permet d’obtenir de meilleures images de la croûte peu profonde sous Yellowstone, tandis que les sismomètres de EarthScope permettent d’obtenir des images des structures plus profondes.
Source: presse scientifique américaine.

 ———————————————-

drapeau anglaisA new University of Utah study in the journal Science provides the first complete view of the plumbing system that supplies hot and partly molten rock from the Yellowstone hotspot to the Yellowstone volcano. The study revealed a gigantic magma reservoir beneath the previously known magma chamber.

The reservoir lies 20 to 45 kilometres beneath the Yellowstone volcano, and it is 4.4 times larger than the shallower, long-known magma chamber.

For the first time, the researchers have imaged the continuous volcanic plumbing system under Yellowstone, which includes the upper magma chamber plus a lower reservoir that had never been imaged before and that connects the upper chamber to the Yellowstone hotspot plume below.

Contrary to popular perception, the magma chamber and magma reservoir are not full of molten rock. Instead, the rock is hot, mostly solid and spongelike, with pockets of molten rock within it. The upper magma chamber averages about 9% molten rock (which corresponds to earlier estimates of 5% to 15%) and the lower magma reservoir includes about 2% molten rock.

The researchers point out that the previously known upper magma chamber was the immediate source of three cataclysmic eruptions of the Yellowstone caldera 2 million, 1.2 million and 640,000 years ago. This is not changed by the discovery of the underlying magma reservoir that supplies the magma chamber.

Previous research has shown the Yellowstone hotspot plume rises from a depth of at least 710 km in the Earth’s mantle. Some researchers suspect it originates 2,300 km deep. The plume rises from the depths northwest of Yellowstone. The plume conduit is roughly 80 km wide as it rises through Earth’s mantle and then spreads out like a pancake as it hits the uppermost mantle about 65 km deep. Earlier Utah studies indicated the plume head was 480 km wide. The new study suggests it may be smaller, but the data aren’t good enough to know for sure. Hot and partly molten rock rises in dikes from the top of the plume 65 km deep up to the bottom of the 47,000 cubic-kilometre magma reservoir, about 45 km deep. The top of this newly discovered magma reservoir is about 19 km deep. The reservoir measures 48 km northwest to southeast and 70 km southwest to northeast. The 10,420 cubic-kilometre upper magma chamber sits beneath Yellowstone’s 65-by-40 km caldera. It is shaped like a gigantic frying pan about 5 to 15 km beneath the surface, with a « handle » rising to the northeast. The chamber is about 30 km from northwest to southeast and 90 km southwest to northeast. The handle is the shallowest, long part of the chamber that extends 16 km northeast of the caldera.

Scientists once thought the shallow magma chamber was 4,200 cubic kilometres. Actually, it is 2.5 times bigger than previously thought.

Discovery of the magma reservoir below the magma chamber solves a longstanding mystery: Why Yellowstone’s soil and geothermal features emit more CO2 than can be explained by gases from the magma chamber. A deeper magma reservoir had been hypothesized because of the excess carbon dioxide, which comes from molten and partly molten rock.

For the new study, the Utah researchers developed a technique to combine two kinds of seismic information: Data from local quakes detected in Utah, Idaho, the Teton Range and Yellowstone by the University of Utah Seismograph Stations and data from more distant quakes detected by the EarthScope (funded by the National Science Foundation) array of seismometers, which was used to map the underground structure of the lower 48 states.

The Utah seismic network has closely spaced seismometers that are better at making images of the shallower crust beneath Yellowstone, while EarthScope’s seismometers are better at making images of deeper structures.

Source : American scientific press.

Yellowstone-reservoir

Cette coupe sud-ouest / nord-est sous Yellowstone a été obtenue grâce à l’imagerie sismique.

(Source: University of Utah)