La guerre des volcans

L’éruption du Calbuco (Chili) aura eu au moins un mérite, celui d’occulter quelque peu le documentaire « Tazieff / Allègre, la guerre des volcans », réalisé par Éric Beauducel et diffusé le jeudi 23 avril à 21h35 sur France 5, dans le cadre de la collection Duels présentée par Annick Cojean.

Comme l’explique la chaîne de télévision dans sa présentation du documentaire, en 1976, l’antagonisme entre Haroun Tazieff et Claude Allègre faisait irruption dans les médias français. D’un côté, un volcanologue déjà connu du grand public, de l’autre un chercheur récemment promu directeur de l’Institut de Physique du Globe de Paris. Cet affrontement individuel naquit de la menace d’éruption, en Guadeloupe, du volcan de la Soufrière et du choix de faire évacuer ou non les 70 000 personnes potentiellement en danger. Deux conceptions de la volcanologie et de la gestion du risque naturel s’affrontèrent alors. Cette crise changera à jamais les deux hommes : Allègre puisera dans cet épisode le désir ardent d’égaler – sans jamais y parvenir – son adversaire dans la vulgarisation scientifique et dans les médias. Le volcanologue, lui, en gardera une rancoeur persistante. Un jour que je reconduisais Haroun Tazieff  à l’aéroport de Limoges et que je m’osais à aborder le sujet, sa réponse fut brève et sèche : « Ne me parlez pas de cet homme ; c’est un escroc et un menteur ». C’est tout dire !

A mes yeux, faire réapparaître cette querelle est inutile. Aujourd’hui, il n’y a plus grand monde pour s’y intéresser et on peut se demander quel intérêt Eric Beauducel a trouvé en réalisant ce documentaire. Plusieurs parmi les principaux protagonistes ne sont plus là pour donner leur point de vue : Tazieff et Brousse ne sont plus de ce monde ; Allègre est malade ; Rose-Marie Chevrier et François Le Guern, fidèles lieutenants de Tazieff à la Guadeloupe, nous ont quittés.

Personnellement, je regarderai le documentaire en essayant de comprendre le but recherché par Eric (et François ?) Beauducel. S’agissant de la crise de la Soufrière, je préfère m’attarder sur les pages du livre « La Soufrière, à qui la faute ? » paru aux Presses de la Cité en 1977. Bernard Loubat et Anne Pistolesi, documents à l’appui à la fin de l’ouvrage, montrent parfaitement le déroulement des événements.

Eruption du Calbuco (Chili) [suite]

drapeau francaisAprès 43 années d’inactivité (dernière éruption en 1972), le Calbuco (2003 mètres d’altitude) a donc repris du service en prenant à contre-pied les scientifiques chiliens dont les yeux étaient davantage tournés vers le Villarica et son activité strombolienne. Cette éruption soudaine confirme que de gros progrès devront encore être réalisés en matière de prévision volcanique.

Comme je l’ai indiqué précédemment, l’éruption est de grande ampleur, avec deux phases explosives d’un VEI estimé à 4 ou 5 qui ont propulsé des panaches de cendre à une dizaine de kilomètres d’altitude et des retombées sur plusieurs localités. Dans le sud de l’Argentine, les autorités de Bariloche, située à seulement 100 kilomètres du volcan, ont également pris des mesures d’urgence en prévision de l’arrivée éventuelle de cendre et demandé à la population de rester chez elle.

L’alerte rouge est donc parfaitement justifiée.

Pour le moment, aucune coulée de lave n’a été observée. Une telle éventualité poserait des problèmes car la lave ferait fondre la neige sur le volcan, avec les risques d’inondations que cela suppose.

La présidente chilienne Michelle Bachelet, qui devait se rendre sur place jeudi, a prévenu que « la cendre pourrait endommager les cultures » mais aussi perturber « le travail, le tourisme et surtout la santé » de la population.

Entre 1500 et 5000 personnes (selon les sources) ont dû être évacuées. Les autorités ont par ailleurs décrété « l’état d’exception » dans les localités proches du volcan, et l’armée prendra donc temporairement le contrôle de ces zones. La population a été prise de panique quand l’éruption a débuté et une ville comme Puerto Mont a été paralysée par d’énormes embouteillages et de longues files d’attente devant les stations essence. La police chilienne a appelé à « laisser les routes dégagées » dans la zone pour faciliter les opérations d’évacuation.

Les cours ont été suspendus dans les écoles de la région, de même que les vols au départ et à l’arrivée de cette zone. Ce serait peut-être l’occasion de tester le fameux système AVOID soi-disant capable d’aider les pilotes à naviguer dans de telles conditions…

Source : Presse chilienne.

 ———————————————–

drapeau anglaisAfter 43 years of inactivity (the last eruption occurred in 1972), Calbuco (2003 m) has started erupting again, catching by surprise the Chilean scientists whose eyes were more towards Villarica and its strombolian activity. This sudden eruption confirms that significant progress will have to be made in volcanic prediction.
As I stated earlier, the eruption is quite significant, with two explosive phases with a VEI estimated at 4 or 5. they sent ash plumes up to ten kilometers above sea level, with ashfall in several localities . In southern Argentina, the authorities of Bariloche, just 100 kilometres from the volcano, also took emergency measures in anticipation of the possible arrival of the ash and asked people to stay home.
Therefore, the red alert is perfectly justified.
No lava flow has been observed until now. Such an event would cause problems because lava would melt the snow on the volcano, with a risk of flooding.
Chilean President Michelle Bachelet, who was supposed to visit the area on Thursday, warned that « the ash could damage crops » but also disturb « work, tourism and especially the health » of the population.
Between 1,500 and 5,000 people (according to the sources) were evacuated. The authorities also declared the « state of emergency » in nearby localities near the volcano, which means the army will take temporary control of these areas. The population was panicked when the eruption began and a city like Puerto Montt was paralyzed by huge traffic jams and long queues at petrol stations. The Chilean police asked to « leave the roads free of all obstacles » to facilitate the evacuation operations.
Classes were suspended in schools in the region, as well as flights to and from this area. This might be the opportunity to test the famous AVOID system which is supposed to help pilots navigate in such conditions …
Source: Chilean press.

Calbuco-blog

Le Calbuco dans le nuit chilienne (Crédit photo:  SERNAGEOMIN)

Eruption du Calbuco (Chili) // Eruption of Calbuco volcano (Chile)

drapeau francaisSelon une dépêche de l’AFP, le gouvernement chilien a décrété mercredi l’alerte rouge après l’éruption violente et inattendue du volcan Calbuco, inactif depuis 43 ans, ordonnant d’évacuer la population dans un rayon de 20 kilomètres aux alentours.

L’alerte rouge concerne les villes de Puerto Montt et Puerto Varas, situées dans la région de Los Lagos, à environ 1300 kilomètres au sud de Santiago. L’évacuation a concerné au départ près de 270 familles, selon les autorités, mais pourrait s’étendre dans les prochaines heures aux villes voisines, ce qui entraînerait le déplacement de milliers d’habitants.

Les classes ont été suspendues dans la région, de même que les vols au départ et à l’arrivée de cette zone.

L’alerte a également été donnée dans le sud de l’Argentine. Les autorités de la ville argentine de Bariloche, située à seulement 100 kilomètres du volcan, ont pris des mesures d’urgence en prévision de la possible arrivée des cendres produites par l’éruption.

La défense civile de Bariloche, qui se trouve à 1630 kilomètres au sud de Buenos Aires, a suspendu les cours dans les écoles et a réquisitionné les établissements sanitaires pour faire face à toute urgence liée à l’éruption.

Les autorités ont par ailleurs décidé l’état d’exception pour catastrophe dans les localités proches du volcan, et l’armée prendra donc temporairement le contrôle de ces zones.

L’éruption, qui a démarré vers 18h00, est survenue par surprise, aucun début d’activité n’ayant été enregistré ces derniers jours. Selon le VAAC de Buenos Aires, le panache éruptif a atteint une altitude de 10 km.

Retransmises en direct à la télévision, les images montraient en début de soirée une épaisse colonne s’élevant dans le ciel au-dessus du volcan, mais aucune coulée de lave n’était apparente.

Voici deux petites vidéos de l’éruption :

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=_MdUQY6xQG4

http://www.cooperativa.cl/noticias/pais/desastres-naturales/erupciones-volcanicas/testigo-registro-magnitud-de-la-erupcion-del-volcan-calbuco/2015-04-22/183830.html

Photos publiées par le Journal de Montréal:

http://www.journaldemontreal.com/2015/04/22/alerte-rouge-au-chili-eruption-innatendue-du-volcan-calbuco

…et sur le site de Time (superbe image!):

https://timedotcom.files.wordpress.com/2015/04/chile-volcano2.jpg?quality=65&strip=color&w=2024

A noter qu’une nouvelle séquence éruptive a eu lieu aux toutes premières heures du 23 avril, comme indiqué dans ce bulletin du SERNAGEOMIN:

Calbuco blog

 ————————————————

drapeau anglaisAccording to an AFP report, the Chilean government declared Red Alert Wednesday after the violent and unexpected eruption of Calbuco volcano, dormant for 43 years and ordered to evacuate the population within a radius of 20 kilometers around.
The Red Alert concerned the cities of Puerto Montt and Puerto Varas, located in the Los Lagos region, about 1,300 kilometers south of Santiago. The evacuation initially concerned about 270 families, according to the authorities, but could be extended in the coming hours to neighbouring towns, which would displace thousands.
Classes were suspended in the region, as well as flights and the arrival in this area.
The alert was also given in southern Argentina. The authorities of the Argentine city of Bariloche, just 100 kilometres from the volcano, have taken emergency measures in anticipation of the possible arrival of ash from the eruption.
The Civil Defense of Bariloche, which is 1630 km south of Buenos Aires, suspended classes in schools and health facilities were requisitioned to deal with any emergency related to the eruption.
The authorities have also decided the state of emergency for disaster in nearby localities of the volcano, and the army will therefore take temporary control of these areas.
The eruption, which began around 18:00, came by surprise, as no activity had been recorded in recent days. According to the Buenos Aires VAAC, the eruptive plume reached 10 km a.s.l.
Live broadcast on television showed a thick column rising into the sky above the volcano, but no lava flow could be seen.

Here are two short videos of the eruption:

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=_MdUQY6xQG4

http://www.cooperativa.cl/noticias/pais/desastres-naturales/erupciones-volcanicas/testigo-registro-magnitud-de-la-erupcion-del-volcan-calbuco/2015-04-22/183830.html

Photos released by the Journal de Montréal:

http://www.journaldemontreal.com/2015/04/22/alerte-rouge-au-chili-eruption-innatendue-du-volcan-calbuco

…and on the Time website:

https://timedotcom.files.wordpress.com/2015/04/chile-volcano2.jpg?quality=65&strip=color&w=2024

A new eruptive episode occurred early on April 23rd, as can be seen in the SERNAGEOMIN bulletin (see above).

Calbuco-blog

Vue du panache éruptif du Calbuco  (Crédit photo: Associated Press)