Turrialba (Costa Rica): Ça continue! // Turrialba (Costa Rica) remains quite active

drapeau francaisCela devient une habitude: Le Turrialba a repris son activité éruptive cette semaine avec des explosions de gaz, de vapeur et de cendre, mais il n’y a rien de très nouveau et pas de quoi vraiment s’inquiéter
Les explosions les plus récentes ont eu lieu mardi à 16h00 et 16h20 et ont atteint deux kilomètres de hauteur. L’OVSICORI a également signalé deux explosions à 13h50 et 18h10 lundi, avec des panaches de près de 500 mètres de hauteur. Des traces de cendre ont été observées sur les véhicules et les toits à côté de l’aéroport international de Bolaños Tobias, à l’ouest de San José.
Le directeur de l’administration aéronautique a déclaré mardi soir que l’aéroport serait fermé au moins jusqu’à 06h00 mercredi, afin de mieux évaluer les effets de la cendre sur le terminal.

https://www.facebook.com/OVSICORI/videos/829823923721534/?video_source=pages_finch_main_video

 ———————————–

drapeau anglaisIt’s becoming a habit : Turrialba resumed its activity this week with explosions of gas, vapour and ash, but there is nothing quite new or to worry about

The most recent explosions occurred Tuesday at 4:00 p.m. and 4:20 p.m. and reached heights of 2 kilometres. OVSICORI also reported two explosions at 1:50 p.m. and 6:10 p.m. Monday with heights close to 500 metres. Traces of ash were found on vehicles and rooftops next to Tobías Bolaños International Airport, west of San José.

The Aviation Administration Director said Tuesday evening that the airport would be closed at least until 6:00 a.m. Wednesday, in order to better evaluate the possible effects of ash on the terminal.

https://www.facebook.com/OVSICORI/videos/829823923721534/?video_source=pages_finch_main_video

La justice japonaise arrête la remise en marche de réacteurs nucléaires // Japanese justice stops the restarting of nuclear reactors

drapeau francais Apparemment, la panne détectée sur le serveur est réparée. Nous allons donc pouvoir reprendre le cours normal des choses. Voici une note intéressante à propos du Japon et de ses relations avec le nucléaire:

Dans une note rédigée le 30 septembre 2014 et intitulée « Le Japon n’a pas retenu la leçon de Fukushima », j’indiquais que le gouvernement japonais avait déclaré ne pas vouloir revenir sur sa décision de redémarrer deux réacteurs situés à proximité de volcans actifs, même si le public reste opposé à l’énergie nucléaire après la crise de Fukushima.

Apparemment, la justice japonaise n’est pas du même avis ! Elle vient de s’opposer à la remise en marche des réacteurs n°3 et n°4 de la centrale nucléaire de Takahama, gérée par la société Kansai Electric Power.

Les réacteurs de Takahama, situés dans la préfecture de Fukui, sur la côte de la mer du Japon, ont pourtant satisfait aux nouvelles réglementations sur la sécurité fixées par l’autorité de contrôle du nucléaire et devaient être remis en service courant de l’année.

L’injonction du tribunal de district de Fukui a donc été rendue au moment où le gouvernement de Tokyo cherche à relancer le parc des centrales nucléaires à l’arrêt, quatre ans après la catastrophe de Fukushima.

L’opinion publique reste majoritairement hostile à une remise en marche de la cinquantaine de réacteurs japonais en raison des craintes pour la sécurité.

Source : Radio Télévision Suisse (RTS).

—————————————————-

drapeau anglaisIt seems the problem which had been detected on the system is now solved so that everything will be back to normal with my notes. Here is one about the relationships between Japan and nuclear energy:

In a note written on September 30th, 2014 and entitled « Japan has not learnt the lesson of Fukushima, » I indicated that the Japanese government said it would not reverse its decision to restart two reactors located near active volcanoes even though the public remains opposed to nuclear power after the Fukushima crisis.
Apparently, Japanese justice does not share the same opinion! It has just opposed the restart of reactors 3 and 4 of the Takahama nuclear plant, managed by the Kansai Electric Power Company.
The Takahama reactors, located in the Fukui Prefecture, on the coast of the Sea of ​​Japan, met the new safety regulations set by Japan’s Nuclear Regulation Authority (NRA) and were due to restarted this year.
The order of the Fukui District Court has been pronounced at the moment when the Tokyo government is seeking to restart the nuclear power plants that are still stopped, four years after the Fukushima disaster.
Public opinion remains largely hostile to the restart the fifty Japanese reactors because of security fears.
Source: Radio Télévision Suisse (RTS).