Etna (Sicile / Italie)

L’une des webcams de Radio Studio 7 montre que l’Etna a mis ce soir un chapeau pour se protéger du froid. Ce beau nuage lenticulaire éclairé par le soleil couchant laisse supposer qu’il y a beaucoup de vent dans la zone sommitale.

Côté activité, le tremor reste à un niveau relativement élevé. Il n’est pas impossible que le Nouveau Cratère SE se donne à nouveau en spectacle dans les prochains jours…

Etna-20-fevrier.jpg

Bezymianny (Kamchatka / Russie)

drapeau francais.jpgSuite à une augmentation de l’activité sismique depuis le 12 février, le niveau d’alerte du Bezymianny a été élevé à l’Orange. Le KVERT pense que cette hausse de la sismicité correspond à une extrusion de blocs de lave au sommet du dôme et que cela peut annoncer une violente phase explosive du volcan. Par ailleurs, les images satellites révèlent une intensification de l’anomalie thermique.

 

drapeau anglais.jpgDue to an increase in seismic activity since February 12th, the alert level has been raised to Orange. KVERT thinks the seismic events correspond to an extrusion of lava blocks at the top of the dome, which might prepare a strong explosive eruption of the volcano. According to satellite data, the size and brightness of a thermal anomaly gradually increases.

El Hierro (Iles Canaries / Espagne)

drapeau francais.jpgL’éruption sous-marine à El Hierro est-elle dans sa phase terminale ? On est tenté de le croire au vu des images transmises par les webcams qui ne montrent plus la vaste tâche verdâtre à la surface de l’océan au large de La Restinga. D’autre part, la sismicité est au plus bas. Les instruments ne détectent que quelques événements d’une magnitude en générale inférieure à M 2. Il ne faudrait toutefois pas affirmer trop vite que l’éruption est terminée. On a déjà vu des rechutes au cours des semaines précédentes. Il faudra attendre encore plusieurs semaines pour s’assurer que tout est redevenu comme avant.

 

drapeau anglais.jpgIs the eruption at El Hierro coming to an end ? It might be, judging from the webcam images that no longer show the greenish stain at the surface of the ocean, off La Restinga. On the other hand, seismicity is at its lowest, with a few events whose magnitude is below M 2. However, it would be a mistake to say right now that the eruption is over. There have been relapses during the past weeks and we’ll have to wait more weeks before saying the situation has gone back to normal.

 

Arenal (Costa Rica): Eveil et sommeil!

Le 29 juillet 1968, l’Arenal sortait d’un sommeil d’un demi-siècle et rappelait violemment aux habitants de la région qu’il n’était pas une simple colline, comme beaucoup le croyaient jusqu’alors. Cette première phase éruptive tua 87 personnes et détruisit plusieurs villages. Un  deuxième accès de colère le lendemain fit huit autres victimes. Au bout de plusieurs mois, les villageois qui avaient fui acceptèrent de revenir vivre au pied de l’Arenal, sans se douter du potentiel touristique que le volcan pouvait représenter. Ce n’est que lorsqu’ils ont vu les hordes de touristes visiter la région qu’ils ont réagi. Ils ont alors construit de nombreuses infrastructures. C’est ainsi que boutiques et hôtels ont fait le bonheur et la prospérité de La Fortuna.

Malheureusement, à partir du mois de mai 2010, l’activité de l’Arenal commença à décliner pour cesser totalement le 10 octobre de cette même année. Depuis cette date, il n’y a plus la moindre coulée et le volcan, bien que considéré comme actif, est retombé dans un profond sommeil.

Même si les touristes ne visitent pas uniquement la région pour admirer la lave de l’Arenal, les autorités vont devoir se tourner vers d’autres activités (randonnées en forêt, équitation, rafting, etc.) pour ne pas voir disparaître cette manne financière. Les boutiques continuent à arborer des photos de gerbes éruptives et les guides touristiques n’ont pas toujours été actualisés. Ce n’est sûrement pas la meilleure solution car les visiteurs déçus risquent de ne pas revenir.

Pour le moment, l’économie touristique semble tenir le choc. Entre 2010 et 2011, le nombre d’entrées dans le Parc de l’Arenal est même passé de  70 000 à 74 000 et le taux d’occupation des hôtels est satisfaisant. Mais l’Arenal sans lave n’est plus vraiment l’Arenal….

Source : Tico Times

 

Arenal-2008.jpg
L’Arenal en 2008 (Avec l’aimable autorisation de l’OVSICORI)