Etna (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpg20h30: L’Etna est encore en forme ce soir, avec une belle incandescence au niveau du Nouveau Cratère SE (NCSE). Elle est parfois entrecoupés de petits épisodes stromboliens avec des projections sur les flancs du cône. Vous pourrez voir et écouter le spectacle à cette adresse:

http://www.etnawalk.it/Gallery/Show/188/southeast-crater–live-/2861

A noter que le tremor est en hausse. Il ne serait pas surprenant que l’activité actuelle se transforme en un paroxysme qui serait le 20 ème de la série.

22h30: Sans que l’on puisse parler de paroxysme, l’activité reste intense dans le NCSE d’où une coulée de lave est en train de s’échapper. elle atteint actuelement la base du cône comme on peut le voir sur la webcam de Radio Studio 7.

23 heures: La lave continue à s’écouler. Elle atteint maintenant les premières pentes du Val del Bove. La sismicité augmente petit à petit. Pas impossible que le 20ème paroxysme se déclenche dans les prochaines heures…pendant que je dormirai!

 

drapeau anglais.jpg20:30: Etna is still quite active tonight, with strong incandescence at the NSEC. One can sometimes see short-lived strombolian episodes with bombs on the flanks of the cone. You can see and hear the show at this address:

http://www.etnawalk.it/Gallery/Show/188/southeast-crater–live-/2861

The tremor is increasing tonight. The current activity might become the 20th paroxysm.

22:30: Activity is still intense in the NSEC, although it has not reached the intensity of a paroxysm. A lava flow is currently coming out of the crater. It has now reached the base of the cone, as can be seen on the webcam images of Radio Studio 7.

23:00: Lava is still flowing and has now reached the upper slope of the Valle del Bove. Seismicity is slowly increasing. The 20th paroxysm might start in the coming hours…while I am sleeping!

 

etna-8-fevrier-01.jpg

 

Semeru (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpgEn alerte de niveau 3 depuis jeudi dernier, le Semeru a montré son activité en envoyant des nuages de cendre jusqu’à 300 mètres au-dessus du sommet pendant la nuit de lundi à mardi. On observé des retombées à Besuk Sat, dans le district de Pasrujambe, ainsi que dans les environs. Un périmètre de sécurité d’un rayon de 4 km a été mis en place autour du volcan dont le cratère est interdit d’accès.

 

drapeau anglais.jpgSemeru has been on alert level 3 since Thursday last week. It spewed gusts of hot cloud reaching 300 metres high during the night between Monday and Tuesday. Residents living in Besuk Sat, Pasrujambe district and its surrounding areas experienced volcanic ash showers. A 4-kilometre-radius safety zone has been set up around the volcano. People are also not allowed to climb or approach the crater.

 

La zone de subduction Cascadia

Quand je présente mon diaporama « La Descente des Cascades » (1) qui montre la chaîne volcanique du même nom, j’indique que sa présence est due à la subduction de la plaque tectonique Juan de Fuca qui plonge sous la plaque nord-américaine. Je signale par ailleurs que, comme dans toutes les zones de subduction, il existe – outre le risque volcanique – un risque sismique élevé dans les Etats d’Oregon et de Washington, même si la région ne se fait pas secouer très souvent.

C’est pour mieux étudier les mouvements le long de cette ligne de subduction Cascadia et de sa zone de rupture que des scientifiques américains vont installer – grâce à un don de la Keck Foundation – le premier observatoire géodésique sur le plancher marin au large de la côte de l’Oregon. En étudiant les glissements de cette faille géologique, ils pensent pouvoir estimer le risque sismique, l’intensité des événements ainsi que la hauteur des vagues déclenchées par un tsunami.

Même si la ligne de subduction Cascadia – qui s’étire entre l’Ile de Vancouver au Canada jusqu’à la Californie aux Etats-Unis – n’a pas provoqué de catastrophes récentes, il existe des indications sédimentaires prouvant que des destructions ont eu lieu dans le passé. Il semble qu’un événement semblable a celui qui a frappé Fukushima au Japon (avec séisme de M 9 et tsunami) se soit produit en 1700 sur le continent américain. Beaucoup plus récemment, un séisme de M 5,7 a été enregistré le 4 février 2012 à 160 km au large de l’île de Vancouver, dans la partie septentrionale de la ligne de subduction.

Pour prévenir des séismes d’une telle ampleur, les données terrestres sont très insuffisantes car elles se situent trop loin de la zone coupable de tels événements. En particulier, les mesures GPS terrestres ne peuvent pas estimer les contraintes qui s’exercent le long d’une faille au large des côtes. D’où l’importance d’installer un tel système de mesure au fond de l’océan.

Afin de détecter les moindres mouvements le long de la zone de subduction Cascadia, les scientifiques américains vont installer des tiltmètres semblables à ceux que l’on utilise sur les volcans. Ils seront introduits à l’intérieur d’un trou de forage de 300 mètres de profondeur et profiteront d’un câble existant sur le plancher océanique pour transmettre les données fournies par les instruments. Le nouveau système devrait être opérationnel à l’été 2013.

Source : UnderwaterTimes.com

 

(1) Une présentation de mon diaporama « La Descente des Cascades » est accessible à cette adresse :

http://claude.grandpey.perso.neuf.fr/images/lachainedescascades2008a/lachainedescascades2008a.htm

 

Juan-de-Fuca.jpg
Zone de subduction Cascadia (Avec l’aimable autorisation de l’USGS)