Cleveland (Alaska / Etats Unis)

drapeau francais.jpgLes images satellites ont révélé un regain d’activité du Cleveland (Iles Aléoutiennes / 1 500 km d’Anchorage). L’AVO a donc décidé de faire passer la couleur du niveau d’alerte pour l’aviation du Jaune à l’Orange et le niveau d’alerte pour le volcan à Vigilance. Un nouveau dôme de lave est en formation dans le cratère. Le 30 janvier 2012, il atteignait une quarantaine de mètres de diamètre. Aucune explosion ou émission de cendre n’a été observée.
L’ancien dôme de lave qui s’était formé pendant l’automne et l’hiver 2011 a été pulvérisé par l’activité explosive des 25 et 29 décembre 2011.
Des explosions peuvent se produire sans prévenir et générer des panaches de cendre montant jusqu’à 6 km d’altitude, sans forcément être détectés immédiatement sur les images satellites. Malgré tout, une explosion majeure serait probablement détectée par les réseaux se surveillance locaux et régionaux. Il n’y a pas de réseau sismique en temps réel sur le Cleveland.

drapeau anglais.jpgRenewed eruptive activity of Cleveland Volcano has been observed in satellite data, and AVO is raising the Aviation Colour Code to Orange and the Alert Level to Watch. A new lava dome has been observed in the summit crater, and as of 30 January 2012 was approximately 40 metres in diameter. There have been no observations of ash emissions or explosive activity. 
The lava dome that formed throughout the autumn-winter of 2011 was largely removed by the explosive activity on 25 and 29 December, 2011. Sudden explosions may occur at any time and ash clouds exceeding 6 km a.s.l. may develop without being immediately detected in satellite imagery. However, a large, explosive, ash-producing event may be detected by local and regional monitoring networks. There is no real-time seismic monitoring network on Mount Cleveland.

Cleveland-blog.jpg
Panache de cendre émis par le Cleveland en 2011.
(Avec l’aimable autorisation de la NASA)

Kawah Ijen (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpgSelon un journal indonésien en ligne Nasional :
http://nasional.inilah.com/read/detail/1823128/suhu-kawah-gunung-ijen-meningkat
et un article en date du 26 janvier 2012, le niveau d’alerte du Kawah Ijen est maintenu à 3 sur une échelle de 4 niveaux et son accès reste interdit aux touristes et, beaucoup plus grave, aux mineurs de soufre. L’article indique que la température de l’eau du lac d’acide est passée de 32°C à 42°C sous l’effet des gaz injectés depuis le fond du lac. On observe un léger déclin de la sismicité qui reste plus élevée que la normale et très fluctuante. Si la température de l’eau devait continuer à croître, le niveau d’alerte serait porté à 4.

drapeau anglais.jpgAccording to the Indonesian online newspaper Nasional:
http://nasional.inilah.com/read/detail/1823128/suhu-kawah-gunung-ijen-meningkat
and an article released on January 26th, 2012, the alert level for Kawah Ijen is kept at 3 on a scale of 4 and its access is forbidden to tourists and , more important, to sulphur miners. The article indicates that the temperature of water in the acid lake rose from 32°C to 42°C because of the gases that rise from the bottom of the lake. There has been a slight decline of seismicity which is still volatile. Should water temperature keep on rising, the alert level would be elevated to 4.

Porteur-Kawah.jpg
Les porteurs ont délaissé le cratère… (Photo: C. Grandpey)

Santorin (Grèce)

drapeau francais.jpgDe nouveaux séismes ont été enregistrés à Santorin (un événement de M 4,5 le 28 janvier au matin, par exemple). Le week-end dernier, la presse grecque a relayé les informations recueillies auprès des scientifiques. On peut lire qu’après une longue période de dégonflement à raison d’un centimètre par an, entre 1993 et 2010, la caldeira de Santorin a recommencé à gonfler, en particulier dans sa partie nord, là où les derniers essaims sismiques ont été observés. Les émissions de CO2 atteignent actuellement 39 tonnes par jour, ce qui serait relativement peu sur d’autres volcans actifs, mais qui représente un changement à Santorin. Les scientifiques font par ailleurs remarquer que la température de l’eau de mer s’est élevée, sans préciser de combien de degrés. Enfin, les journaux indiquent – mais ce n’est pas très clair – qu’une intrusion magmatique aurait eu lieu à 4 km de profondeur au nord de Nea Kameni, là même où la sismicité a été enregistrée. Le volume a été estimé à « 107 mètres cubes » (on peut imaginer qu’il s’agit d’une faute de frappe et que le nombre réel est 10 puissance 7 !), ce qui est relativement modeste.
Au vu des articles dans la presse grecque, on peut déduire qu’il y a probablement une intrusion magmatique quelque part sous la caldeira de Santorin mais personne n’est en mesure de dire si une éruption va se produire un jour ou l’autre. Ce serait sans aucun doute un désastre pour le tourisme grec qui n’en a vraiment pas besoin en ce moment !

drapeau anglais.jpgMore earthquakes have been recorded at Santorini (M 4.5 event on January 28th in the morning, for instance). Last week-end, the Greek press relayed the information they got from Greek scientists. They indicate that after a long period of deflation (with an average of one centimetre per year) between 1993 and 2010, the caldeira is again inflating slightly. The inflation concerns its northern side and seems to be correlated with the latest seismic swarms. CO2 emissions are currently at 39 tonnes/day, which would be quite low on most volcanoes, but is a change for Santorini. The scientists say the temperature of the seawater in the caldeira has been rising, but they do not mention by how much. The newspapers also indicate – but it is not very clear – that an intrusion has been inferred 4 km deep north of Nea Kameni where the seismicity is located. The volume has been listed at « 107 cubic metres » (most likely 10 to the power of 7 cubic metres!), which is quite small.  
We can infer from the articles in the Greek newspapers that there must be some magma intrusion under Santorini but nobody can tell whether an eruption will occur some day or other. This would undoubtedly be a tourist disaster for the country that does not need it.

Sismo-santorin.jpg
Exemple de sismicité à Nea Kameni le 30 janvier 2012.