Hello from Alaska ! (6)

Je fais souvent référence au réchauffement climatique dans mes notes, en particulier en insistant sur la fonte accélérée des glaciers au cours des dernières années.

En Alaska et dans le Yukon, le réchauffement climatique est également perceptible au niveau du réseau routier. Ce dernier traverse des régions où le permafrost (également appelé pergélisol) est en train de fondre, tendance qui devrait s’accélérer dans les prochaines années. Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) prévoit qu’au cours des 100 prochaines années, la température moyenne de la planète augmentera de 1,4°C à 5,8°C. Comme la température annuelle moyenne du sol près de la surface se maintient entre -2 et 0°C dans le sud du Yukon, cette hausse devrait considérablement perturber la stabilité du permafrost.

On peut parfaitement voir les effets de ce dégel sur le réseau routier entre Whitehorse et Haines Junction dans le nord Yukon. La route est parcourue de grandes balafres et autres ornières qui demandent la plus grande prudence de la part des conducteurs.

Afin d’essayer de résoudre ce problème, les Canadiens et les Etats Uniens (ces derniers étant les principaux utilisateurs du réseau routier) essayent de trouver des solutions au problème. Des tests sont effectués, en particulier en faisant circuler de l’air sous la route afin de soulager le permafrost et de l’empêcher de se déformer.

Voici une vue des dégâts observés en ce moment à proximité de Haines Junction (certains tronçons sont bien pires, mais il aurait été imprudent de m’arrêter sur le bord de la route pour les photographier):

Permafrost.JPG