Kizimen (Kamchatka)

drapeau francais.jpgAu vu des données sismiques, il apparaît que l’activité volcanique a recommencé à s’accroître le 3 janvier vers 2 heures du matin (TU). De violents séismes et un tremor élevé sont enregistrés. Selon les données satellitaires, l’activité explosive se poursuit avec des panaches de cendre qui s’étirent sur plus de 200 km au SE du volcan. Une forte anomalie thermique persiste sur le volcan. Le niveau d’alerte est Rouge.

Source : KVERT.

 

drapeau anglais.jpgAccording to the seismic data, activity of the volcano began increasing again from about 02:00 UTC on January 3rd. Strong volcanic earthquakes and volcanic tremor are registered at the volcano. According to satellite data, the explosive eruption of the volcano continues, and ash plumes extend more than 200 km to the south-east from the volcano. A big bright thermal anomaly is continuously registered on the volcano. The alert level is Red.

Source: KVERT.

Kizimen-blog.jpg
Le panache du Kizimen vu depuis l’espace en ce 6 janvier 2011
(Avec l’aimable autorisation de la NASA)

Rien ne va plus à Stromboli!

Tout va mal en ce moment à Stromboli ! A cause des perturbations qui affectent régulièrement les liaisons maritimes, les habitants se sentent de plus en plus isolés du reste du monde. Les infrastructures touristiques subissent elles aussi les conséquences de cette situation et s’inquiètent pour la prochaine saison.

Ce qui a fait déborder le vase, c’est le blocage à son quai napolitain, à cause d’une panne, du ferry « Laurana » le 31 décembre. Suite à cet incident, 150 touristes ont dû renoncer à leurs vacances dans les Iles Eoliennes. Ce n’est pas tout ! Depuis une dizaine de jours, les aliscaphes de 6 heures et de 10 heures qui font des sauts de puce entre les îles de l’archipel oublient régulièrement de faire une halte à Stromboli. Selon le journal La Sicilia,  «  les désagréments et les dommages sont impressionnants ». Ces connexions maritimes sont essentielles car elles permettent, entre autres, aux enfants de Stromboli d’aller à l’école à Lipari, à la population de se rendre à l’hôpital ou d’accomplir des démarches administratives, et à l’équipe de football de se déplacer. Les Stromboliens, connus pour leur dynamisme, n’en peuvent plus ! Les autorités locales font appel à Silvio Berlusconi et au président de région Lombardo pour les tirer de cette situation inconfortable…

Stromboli-printemps.jpg

Primavera sullo Stromboli (Photo: C. Grandpey)