Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeau francais.jpgDans son dernier bulletin, l’Observatoire fait un bilan de la situation sur le Piton de la Fournaise depuis la dernière brève éruption du 9-10 décembre 2010. La conclusion principale, c’est que « la re-activation du volcan, débutée en août 2010, se poursuit. »

Depuis le 28 décembre, on observe une augmentation progressive du nombre de séismes VT (entre 8 et 20 événements par jour) et de la magnitude qui reste toutefois inférieure à M 1,5. Les foyers sismiques se situent à l’aplomb du Piton de la Fournaise, comme précédemment, entre le niveau de la mer et 1 km au dessus du niveau de la mer.
De plus, on observe une augmentation progressive et régulière des éboulements à l’intérieur du Dolomieu. Jusqu’à 30 événements par jour ont été enregistrés.

 « Une lente dilatation de l’édifice volcanique se poursuit depuis la fin de la dernière éruption à une vitesse moyenne de 1-1.5 centimètre par mois. Globalement, le taux de dilatation du cône sommital est proche de celui qui a précédé la dernière éruption.
Enfin, de faibles émissions de SO2 (2-3 fois la norme) ont été détectées depuis le 29 décembre.

 

drapeau anglais.jpgIn its latest report, the Observatory sums up the situation at the Piton de la Fournaise since the last and short-lived eruption of 9-10 December 2010. The main conclusion is that « the reactivation of the volcano that started in August 2010 is going on ».

Since December 28th, there has been an increase in the number of volcano-tectonic earthquakes (8-20 events per day) and their magnitude (usually below M 1.5). Seismic focuses have been located right l=below the summit of the volcano, between sea level and one kilometre above sea level.

Besides, one has observed an increase in the number of rockfalls inside the Dolomieu Crater, with up to 30 events per day.

« The slow inflation of the volcanic edifice has been going on since the end of the last eruption at a rate of 1-1.5 centimetres per month. Globally, the inflation rate of the summit area is similar to the one before the last eruption.

Finally, low SO2 emissions (2 or 3 times the average rate) have been detected since December 29th.