Fermeture de l’aéroport de Djakarta

drapeau francais.jpgPour la première fois depuis le début de l’éruption du Merapi, toutes les compagnies aériennes internationales ont annulé aujourd’hui leurs vols au départ et à destination de Djakarta qui se trouve à 450 km à l’ouest du volcan. Elles craignent que la cendre endommage les avions et les moteurs et, de ce fait, mette en danger la vie des passagers.

Suite à la fermeture de l’aéroport de Yogyakarta pour cause de mauvaise visibilité, les ventilateurs destinés aux personnes brûlées par les nuées ardentes sont restés bloqués à Djakarta et ont été acheminés par la route.

Source: The Jakarta Post.

 

drapeau anglais.jpgAll international carriers for the first time today cancelled flights to and from the capital Jakarta which is located 450 kilometres west of Mount Merapi lest volcanic ash in the air could cause damage to their aircraft and engines, jeopardizing safety. Among them were Singapore Airlines, Lufthansa and Malaysia Airlines.
With the Yogyakarta airport closed because of poor visibility, ventilators needed for burn victims were stuck in Jakarta, and were being delivered instead by road.

Source: The Jakarta Post.

 

Yogjakarta sous la menace du Merapi?

Devant la puissance des éruptions de ces derniers jours, volcanologues et autorités locales se demandent si la ville de Yogjakarta ne va pas être touchée à son tour par les nuages de cendre du Merapi. C’est surtout le vent qui est inquiétant, car il contribue à accélérer le déplacement des coulées pyroclastiques, comme ce fut le cas vendredi matin quand des villages que l’on pensait en sécurité ont été dévastés par les avalanches incandescentes qui ont parcouru 17 km.

Avec les fortes pluies, les lahars sont une autre menace, y compris pour Yogjakarta qui est traversée par la rivière Code. Il est recommandé à la population d’éviter les ponts et d’évacuer les maisons situées sur les berges. Les autorités rappellent que les lahars peuvent être aussi meurtriers que les coulées pyroclastiques. Un reportage de la télévision indonésienne montre parfaitement les conséquences des coulées pyroclastiques et des lahars.

http://www.metrotvnews.com/read/newsvideo/2010/11/06/116408/Kali-Gendol-Tak-Berfungsi-Tertutup-Material-Vulkanik

Les problèmes respiratoires sont de plus en plus fréquents avec la pollution de l’air par la cendre. Normalement, il ne devrait pas y avoir plus de 230 microgrammes de particules par mètre cube d’air. Pourtant, dans une douzaine de régions autour du volcan, la concentration est trois fois supérieure. Le maximum enregistré est de 1819 microgrammes dans le secteur de Sleman. Il est recommandé à la population de garder un masque devant la bouche et le nez. L’aéroprt de Yogjakarta dont les pistes sont recouvertes de cendre est toujours fermé et plusieurs compagnies aériennes ont annulé leurs vols pour cette destination.

Devant la gravité de la situation, le Président indonésien a décidé d’établir ses quartiers à Yogjakarta pour quelques jours afin de rassurer la population. Il a promis des aides aux villageois sinistrés et a indiqué qu’ils seraient dédommagés pour la perte de leur bétail.

Pour l’anecdote, il est à noter que 75 habitants du village de Selo à 4,5 km du Merapi refusent toujours d’obéir aux ordres d’évacuation sous prétexte que l’esprit qui garde leur village ne leur a pas dit de partir…

Source : The Jakarta Globe.

Ci-dessous une carte montrant l’étendue des émissions de SO2 du Merapi:

SO2-Merapi.jpg

Bulusan (Philippines)

drapeau francais.jpgSitué à environ 380 km au SE de manille, le Bulusan a montré des signes d’activité ce matin, mais les volcanologues du PHILVOCS ne s’attendent pas à une éruption. Ils pensent que les panaches de vapeur et de cendre qui s’élèvent jusqu’à 600 mètres au-dessus du cratère sont dus à une interactivité entre l’eau de pluie qui s’est infiltrée dans le sol et la roche encore chaude en profondeur, mais pas avec une montée de magma. Ce type d’activité peut se poursuivre et il est demandé à la population de ne pas s’approcher à moins de 4 km du sommet du Bulusan.

En ce moment, il faut se méfier des informations diffusées par la presse à propos des volcans. Motivés par l’éruption du Merapi, les journalistes ont parfois tendance à vouloir faire entrer en éruption les volcans potentiellement actifs de la planète !!  Malgré tout, un volcan comme l’Anak Krakatau est bien actif comme le montre cette petite vidéo:

http://www.youtube.com/watch?v=nXzQT52Sdec

Par ailleurs, ue radio comme France Info fait la part belle à Haiti où, il est vrai, la population connaît des conditions de vie extrêmement difficiles. En revanche, c’est quasiment le silence radio sur l’éruption du Merapi et ses conséquences. C’est après avoir alerté cette radio à deux reprises sur la gravité de la situation que le message que je leur ai adressé a été diffusé.  

drapeau anglais.jpgLocated about 380 km from Manila, Bulusan showed new signs of activity this morning but PHILVOCS scientists do not expect an eruption. They rather think the steam and ash plumes rising up to 600 metres above the crater are caused by some interactivity of groundwater with hot rocks and not rising magma. There could be more hydrothermal disturbances and people have been warned to keep away from a 4-kilometre danger zone around Bulusan’s summit.

One should be careful about volcanic information released by the press at the moment. Indeed, in the wake of Mount Merapi’s eruption, journalists feel like seeing eruptions on all potentially active volcanoes around the world!! However, a volcano like Anak Krakatau is very active. Just have a look at this video:

http://www.youtube.com/watch?v=nXzQT52Sdec