Grimsvötn (Islande)

drapeau francais.jpgComme prévu (voir ma dernière note islandaise), l’inondation causée par le Grimsvötn a perdu de la vigueur après avoir atteint son pic hier mercredi vers 13 heures. Il est probable que l’eau qui s’était accumulée s’est maintenant évacuée. Aucune victime n’est à déplorer et les dégâts sont minimes. Il faut à présent comparer les données de cet événement avec celles de l’inondation précédente qui a eu lieu en 2004. A l’heure actuelle, il est impossible de dire si une éruption fera suite à l’inondation. Comme je l’ai indiqué précédemment, les éruptions du Grimsvötn sont fréquentes et généralement de faible ampleur.

Source : Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpgAs was predicted (see my latest note about Iceland), the flooding caused by the Grímsvötn volcano is subsiding after having peaked around 1 p.m. yesterday. It is believed all of the water that had accumulated in Grímsvötn has now drained out. No one was harmed in the flooding and no real damage was observed. Data has yet to be compared with previous flooding in Grímsvötn, the last of which took place in 2004. It is impossible to predict whether a volcanic eruption will follow the flooding or not. Eruptions in Grímsvötn are frequent and usually insignificant.

Source: Iceland Review.

Merapi (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpg8 heures: Au cours d’une violente éruption (trois fois plus puissante que la première crise éruptive de la semaine dernière), le Merapi a envoyé des nuages de cendre à plus de 2 km de distance ce matin. Des projections de matériaux incandescents ont jailli jusqu’à 500 mètres de hauteur et sont retombées jusqu’à 500 mètres à la ronde. Le vent a poussé le nuage de cendre vers Magelang à l’ouest du volcan. Les volcanologues ont conseillé aux compagnies aériennes d’éviter la région. De fortes pluies ont provoqué des lahars. 75 770 personnes se trouvent aujourd’hui dans les camps contre 74 933 hier.

Au cours d’une visite dans les camps de réfugiés, le Président indonésien a demandé aux autorités locales et aux personnels en charge de la sécurité d’évacuer si nécessaire par la force  les personnes qui refusent de quitter la zone de sécurité. Cette mesure a également été prise afin d’empêcher les villageois de retourner dans leurs fermes et donc de mettre leur vie en danger.  

La police et l’armée ont bloqué toutes les routes d’accès au volcan et ont obligé les curieux, les journalistes et les équipes de télévision à évacuer les lieux. Comme je l’écrivais précédemment, il serait indécent que des agences de voyage envoient leurs clients dans la région du Merapi en ce moment.

Source : The Jakarta Globe.

14 heures : Les nuages de cendre émis par le Merapi ce matin sont montés jusqu’à 6 km de hauteur avant d’être emportés vers l’ouest, saupoudrant de cendre des localités jusqu’à 240 km du volcan. Le bilan s’est alourdi et atteint maintenant 44 morts. Trois personnes ont péri pendant l’éruption d’hier et une quatrième n’a pas survécu à ses blessures. Les volcanologues indonésiens restent décontenancés devant l’activité qui a tendance à s’accroître. Ils se disent que le pire est peut-être à venir.

 En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez une idée de la colonne de cendre émise par le Merapi:

http://i.telegraph.co.uk/telegraph/multimedia/archive/01753/aerial-ash_1753770i.jpg

 

drapeau anglais.jpg8:00: In its biggest eruption – three times as powerful as the initial eruption – Mount Merapi ejected volcanic ash and other material over a 2 kilometres radius early on Thursday morning. Hot lava could be seen splashing as high as 500 metres with a 500-metre radius. The ash was being blown in a westerly direction toward Magelang in Central Java. Volcanologists warned the aviation authorities to divert flights.Heavy rain triggered lahars. About 75,770 people are currently staying at evacuation centres, compared with 74,933 yesterday.

During a visit to the camps, the Indonedian President ordered security and local government officials in Yogyakarta and Central Java to evacuate people who insist on staying in the danger zone by use of force. This measure was taken in order to prevent villagers to return to their farms and then to save lives.

Soldiers and police blocked all roads leading up the volcano, chasing away curious onlookers and television crews and reporters. As I put it before, it would be indecent for travel agencies to send tourists to the Merapi area at the moment.

Source: The Jakarta Globe.

untitled-blog.jpg

La crise sismique de ce matin sur le webicorder. Impressionant!

14 :00 : The ash clouds released by Mount Merapi reached a height of 6 km before being blown to the west where cities as far as 240 km were dusted in white powder. The death toll has climbed to 44. Indeed, three people died in yesterday’s powerful eruption and another person succumbed to injuries from an earlier blast. Indonesian volcanologists are puzzled by the current eruption and the increase in activity. They fear the worst is still to come.

By clicking on this link, you’ll get an idea of the ash column released by Mount Merapi:

http://i.telegraph.co.uk/telegraph/multimedia/archive/01753/aerial-ash_1753770i.jpg

Grimsvötn (Islande)

drapeau francais.jpgOn a observé de l’activité sismique dans la région du Grimsvötn au cours du week-end dernier ainsi qu’une augmentation de la fonte de la glace. Le débit des eaux glaciaires qui s’écoulent dans le secteur de Gígjukvísl est passé de140 m3 par seconde lundi à midi à 455 m3 mardi à la même heure et à 1659 m à 18 heures. Mercredi  matin le débit était supérieur à 2000 m3 par seconde. D’après un hydrologue, le pic devrait être atteint dans l’après-midi.

Les volcanologues islandais pensent que cette augmentation du débit est surtout due au fait que le barrage de glace qui retient les eaux du lac sous-glaciaire est en train de se rompre et offre donc un chenal plus grand au passage de l’eau.

Les mesures de débit de l’eau et de la sismicité sont semblables à celles effectuées avant l’éruption de 2004. Les scientifiques pensent que si une éruption se déclenche, elle sera très limitée.

A noter que l’on a enregistré une coupure d’électricité à Kirkjubæjarklaustur suite à la collision d’un bloc de glace charrié par la rivière avec un pylône électrique.

Source : Iceland Review.

 

drapeau anglais.jpgSeismic activity was reported in the Grímsvötn area over the weekend, and there has been increasing melting glacial ice. Melting glacial waters coming through the Gígjukvísl increased from 140 cubic meters a second midday Monday to 455 cubic meters per second by noon Tuesday and 1659 cubic meters just before 18:00. Wednesday morning’s measurements showed that the river flow was more than 2000 cubic meters. According to hydrologist, at this rate, the flood would reach its peak Wednesday afternoon.

Icelandic volcanologists think the water flow rate is largely rising because the ice dam keeping the waters in the lake is slowly breaking apart, creating a larger and larger hole from which the water can escape.
Measurements in the area are showing similarities to levels recorded before the 2004 eruption. Icelandic officials do not believe that there will be anything more than a small eruption, if at all.
A large chunk of ice carried by the melting waters smashed into a high tension cable tower, knocking out all electricity in the town of Kirkjubæjarklaustur.

Source: Iceland Review.