Merapi (Ile de Java / Indonésie)

drapeau francais.jpg8 heures: Deux villages situés à plus de 18 km du Merapi ont été détruits par une nuée ardente au cours d’une nouvelle violente crise éruptive du volcan vendredi en tout début de matinée. Au moins 49 personnes ont été tuées et 66 autres sont actuellement traitées à l’hôpital pour des brûlures. Le bilan s’élève maintenant à 93 morts depuis le début de l’éruption le 26 octobre.

Brogangsuruh et Slodokan sont les deux villages qui ont été détruits. A Brogangsuruh, qui se trouve à une quinzaine de mètres de la rivière Gendol, les habitants avaient construit une digue en béton de trois mètres de hauteur et deux mètres de largeur le long de la berge mais la construction n’a pas pu contenir la coulée pyroclastique qui a rasé 10 maisons dans le village.

Le nombre de personnes évacuées dépasse 100,000, dont 30 000 dans un stade à 25 km du Merapi. Les centres d’hébergement sont surpeuplés. L’aéroport international de Yogjakarta a été fermé et il a été demandé aux pilotes de voler au moins à 12 km du volcan.

Comme je l’ai indiqué précédemment, le rayon de la zone d’exclusion est passé hier de 15 à 20 km.

12 heures: Le dernier bilan (non définitif) de l’éruption de ce matin est de 58 morts. Certaines zones restent inaccessibles à cause de la chaleur de la cendre. L’aéroport de Yogjakarta reste fermé au moins jusqu’à samedi. Sa réouverture dépendra de l’humeur du Merapi.

Source : The Jakarta Globe.

18 heures : Comme je l’indiquais précédemment, le dernier bilan de l’éruption de ce vendredi n’était pas définitif. Les sauveteurs ont retiré d’autres corps de l’épaisse couche de cendre, en particulier dans le village de Bronggang. Ce soir, on dénombre 122 morts depuis le 26 octobre, date du début officiel de l’éruption. Ce sont maintenant plus de 100 000 personnes qui s’entassent dans les camps. Au vu de l’activité qui a encore secoué le Merapi aujourd’hui, l’éruption ne semble pas près de se terminer.

Ci-dessous la carte des zones successives d’évacuation. L’original est accessible à l’adresse suivante:  http://merapi.combine.or.id/posko/

drapeau anglais.jpg8:00: Two hamlets as far as 18 km from Mount Merapi have been destroyed by lava from another major eruption which took place early Friday. At least 49 people were killed and 66 are being treated for burn injuries. The latest deaths bring the total toll to more than 90 since the volcano started erupting on October 26th.

One of the destroyed hamlets was Brogangsuruh and the other was Slodokan in the same district. At Brogangsuruh, which was located 15 metres from Gendol river, local residents had actually built a permanent embankment made of reinforced concrete at three meters in height and two meters in thickness along the river. However, the construction was not able to prevent the hot lava flow from jumping over the embankment. The hot volcanic materials devastated 10 houses at the hamlet.

The ranks of evacuees swelled past 100,000 people, with 30,000 moved into a sports stadium about 25 kilometres away from Mount Merapi. The emergency shelters are now overcrowded.
The international airport at Yogyakarta was closed and pilots are told to stay at least 12 km from the volcano.
As I put it before, the exclusion zone was widened from 15 to 20 kilometres around the mountain.

12:00: The latest toll of this morning’s eruption is 58 deaths, but is by no means definitive as some areas are still inaccessible beacause of the heat of the ash. The international airport of Yogjakarta is closed and is due to reopen on Saturday, depending on volcanic activity.

Source: The Jakarta Globe.

18 :00 : As I put it before, the toll of today’s eruption was not definitive. Rescuers pulled more bodies from the thick layer of ash, especially in the village of Bronggang. This evening, the death toll reaches 122 from the start of the eruption on October 26th. More than 10,000 people are now living in crammed camps. Judging from today’s volcanic activity, the eruption of Mount Merapi does not seem about to stop.

Here is a reduced map of the successive evacuation zones. The map itself can be found at this address: http://merapi.combine.or.id/posko/

Carte-Merapi.jpg

Nouveau dossier pédagogique

Ce nouveau dossier pédagogique intitulé « Il était une fois …les séismes ! » s’adresse avant tout aux lycéens et aux étudiants. Comme le précédent sur les volcans, il est loin d’être exhaustif. Il a pour but de constituer une première approche qui pourra servir de point de départ à des travaux plus élaborés. Le grand public y trouvera des éclaircissements sur des phénomènes destructeurs dont la presse ne mentionne souvent que la magnitude, comme ce fut le cas avec le récent séisme indonésien. Il suffit pour cela de cliquer sur le lien dans la colonne de droite de ce blog.

La cendre du Merapi

drapeau francais.jpgLa cendre du Merapi pose des problèmes dans plusieurs régions de l’île de Java et pas seulement autour du volcan. Elle a atteint la plus grande partie du centre de Java et des agglomérations comme Yogjakarta, Sleman, Solo ou Magelang. Les volcanologues pensent que la cendre pourrait même atteindre Djakarta si le vent venait à se renforcer. Les habitants de cette ville doivent se préparer à une telle éventualité et prévoir l’achat de masques.

Hormis la mauvaise visibilité sur les routes, la cendre volcanique et l’odeur de soufre qu’elle véhicule entraînent des difficultés respiratoires. Les gens se plaignent d’avoir le souffle court. Dans les camps, on recense de nombreuses infections des voies respiratoires ainsi que des irritations de yeux. 200 personnes en moyenne se rendent chaque jour au dispensaire de Sleman suite à des problèmes respiratoires.

Le rayon de la zone de sécurité est désormais de 20 km.

Source: The Jakarta Post.

drapeau anglais.jpgThe ash emitted by Mount Merapi is posing problems in several areas of the island of Java and not only around the volcano. It has reached most parts of Yogyakarta and Central Java, such as Klaten, Sleman, Solo and Magelang. Volcanologists are warning that the ash could reach Jakarta if the wind happened to be strong. Residents in the town would be well advised to be prepared for such an eventuality, including stocking up on masks.
Apart from poor visibility on the roads, volcanic ash and the smell of sulphur are causing shortness of breath. Many people living in the shelters have been complaining of upper respiratory system infections and eye irritation. An average of 200 people a day are visiting the health clinic in Sleman because they are suffering from volcanic ash-related problems.

The radius of the danger zone has been extended to 20 km.

Source: The Jakarta Post.