Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion)

drapeaufrancais.jpgAlors que l’on observait depuis quelques jours une alternance de crises sismiques et de phases de répit, la situation semble avoir évolué au cours de la nuit du 18 au 19 octobre et le 19 octobre au matin.

Dans la soirée du 18 octobre, une première crise sismique a été observée entre 20h20 et 21h27. Une accalmie d’une trentaine de minutes a suivi. Puis la sismicité s’est de nouveau intensifiée vers 21h54 précédant l’apparition d’un tremor à 22h02.
Au même moment, on enregistrait une accélération du gonflement du volcan, en particulier sur le flanc Nord du Dolomieu, puis sur le flanc Sud du cratère.
Les hypocentres des séismes les plus importants ont été localisés dans une zone située entre 1 et 2 km au dessus du niveau de la mer, ce qui signifie que le magma se situe à seulement 500 mètres sous les cratères sommitaux.

Pour le moment, aucune sortie de lave n’a été observée. Toutefois, une nouvelle petite fumerolle s’est développée à l’intérieur du cratère Dolomieu, en haut de sa paroi Sud Ouest. En liaison avec cette activité, des éboulements plus volumineux et plus fréquents ont aussi été observés.
Enfin, un changement de la composition chimique des gaz volcaniques était aussi observé le 19 octobre au matin au sommet du Piton de la Fournaise.
L’ensemble de ces paramètres laisse supposer qu’une éruption demeure possible à court ou moyen terme.

Source : Observatoire du Piton de la Fournaise.

 

drapeau anglais.jpgWhile an alternation of seismic crises and periods of rest could be observed in the past few days, the situation seems to have changed during the night between October 18th and 19th. In the evening of October 18th, a first seismic crisis was recorded between 20:20 and 21:27. It was followed by a thirty minutes’ rest. Then, seismicity increased again at 21:54, followed by th birth of a tremor at 22:02.

At the same time the inflation of the volcano accelerated, especially on Dolomieu’s northern flank, then southern flank.

The hypocentres of the most powerful earthquakes were located in an area one or two kilometres above sea level, which means that magma is lying 500 metres below the summit craters.

For the time being, no lava has been seen on the surface. However, a new fumarole could be seen inside the Dolomieu Crater, on the upper SW flank. More collapses were also observed.

At last, a change occurred on October 19th in the morning in the chemistry of the gases at the summit of the Piton.

All these parameters show that an eruption is very likely in the short or medium term.

Source : Observatoire du Piton de la Fournaise.

 

Soufriere Hills (Ile de Montserrat)

drapeaufrancais.jpgSelon le dernier rapport du MVO, le volcan était très actif le 16 octobre, avec plusieurs coulées pyroclastiques qui ont atteint la mer vers le sud, en empruntant la vallée de la White River. Plusieurs autres coulées pyroclastiques d’une longueur pouvant atteindre 3 km ont également été observées au NE. Les nuages de cendre sont montés jusqu’à 6 km de hauteur, avec de petites retombées sur les zones habitées. Par la suite, l’activité a décliné le 16 octobre au soir. Depuis, les avalanches de blocs et les coulées pyroclastiques ne se produisent guère que toutes les 2h30 – 3 heures. On a déjà observé un tel cycle éruptif sur le volcan en particulier en décembre 2008.

 

drapeau anglais.jpgMVO’s latest report indicated that activity was high on October 16th with several large pyroclastic flows reaching the sea down the White River to the south. In addition there were a number of moderate sized pyroclastic flows to the north east to about 3 km from the lava dome.  

The ash clouds generated by these flows rose up to 6,000 metres and resulted in slight ashfall in inhabited areas. Activity decreased in the evening on October 16th, and since that time rockfalls and pyroclastic flow signals appear to be occurring every 2.5 – 3 hours. Similar cyclicity has been observed previously at the volcano, especially in December 2008.