Les ours du Katmai (Alaska / Etats Unis)

Suite à la demande de plusieurs internautes fascinés par l’ours en train de chasser le  saumon dans l’album photos consacré à l’Alaska,  voici une autre série de quelques images  montrant les plantigrades dans le Parc du Katmai. On les y rencontre partout, que ce soit sur la piste qui conduit à la Vallée des 10 000 Fumées, dans les forêts ou au bord des lacs et des rivières où abondent les saumons. Ces ours sont essentiellement des grizzlys, en théorie un peu moins agressifs que les ours noirs, surtout en septembre, période où ils peuvent se gaver de poissons et de baies sauvages. Deux points d’observation ont été aménagés aux abords des chutes de la Brooks River et de Naknek Lake, mais il est fréquent de voir les animaux sur les berges du lac ou autour des bâtiments du lodge. Leurs évolutions sont surveillées de près par les rangers afin d’éviter au maximum les rencontres avec les visiteurs. Comme je l’ai écrit dans mon récit de voyage, dès l’arrivée dans le Parc du Katmai, des conseils de base sont formulés par les rangers sur le comportement à adopter. Ne pas hésiter à se déplacer en parlant ou en faisant du bruit, de façon à signaler sa présence aux ours ; en cas de rencontre avec les animaux, commencer par faire de grands gestes pour signaler sa présence. Ne pas s’enfuir en courant car on devient une proie potentielle. S’éloigner à reculons tout en parlant à l’ours sans le dévisager. Si l’ours attaque, il est probable que, dans un premier temps, il ne s’agit que d’un geste d’intimidation. Si l’attaque devenait réelle – et seulement dans ce cas – se laisser tomber au sol et faire le mort en prenant la position foetale. Le Katmai, ce n’est pas le parc animalier de Thoiry ! Il faut garder à l’esprit que dans cette région, c’est l’homme qui pénètre dans le territoire des ours, et non l’inverse.

Les photos de l’album montrent les ours au bord de l’eau et dans l’eau où ils passent la plus grande partie de leur temps à chasser le saumon. La technique inclut la course et le plongeon dans les rivières, ou encore la nage dans les lacs. Même si les poissons sont extrêmement nombreux, il y a beaucoup de ratés mais, au bout du compte, le festin est toujours au rendez-vous !