Nouvelles du Merapi, du Fuego, du Sabancaya, et du Sierra Negra

La sismicité a connu une hausse sur le Merapi (Indonésie) le 18 juillet et le 19 juillet 2018. Le 11 août, un puissant séisme a été détecté, accompagné de grondements entendus par les habitants de Deles. Le 12 août, des photos prises par un drone montraient un nouveau dôme de lave dans la fracture du dôme de 2010. Le 18 août, le nouveau dôme mesurait 55 mètres de longueur et 25 mètres de largeur et se trouvait à environ 5 mètres sous la surface du dôme de 2010. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et il est demandé à la population de rester en dehors de la zone d’exclusion de 3 km.

L’INSIVUMEH indique que, du 18 au 21 août, des explosions sur le Fuego (Guatemala) généraient des panaches de cendre qui montaient jusqu’à 850 mètres au-dessus du cratère. Des matériaux incandescents étaient éjectés à 150 mètres au-dessus de la lèvre du cratère, avec des avalanches à l’intérieur du cratère et des écoulements pyroclastiques sur les flancs du volcan. Selon le CONRED, le 22 août 2018, le nombre de personnes décédées à cause des coulées pyroclastiques du 3 juin était de 169 et 256 étaient toujours portées disparues.

Selon IGP, les explosions à Sabancaya (Pérou) atteignaient en moyenne 27 événements par jour entre le 13 et le 19 août. La sismicité était globalement faible. Les panaches de gaz et de cendre montaient jusqu’à 3,7 km au-dessus de la lèvre du cratère. Neuf anomalies thermiques ont été détectées. Le 19 août, les émissions de SO2 atteignaient 3100 tonnes par jour. Il est demandé à la population de ne pas approcher le cratère dans un rayon de 12 km.

L’Instituto Geofisico indique que des coulées de lave sont toujours observées sur le Sierra Negra (Galapagos / Equateur), avec des intensités variables. Les émissions les plus intenses, enregistrées les 4 et 9 août, ont été accompagnées d’épisodes significatifs de tremor. L’activité a légèrement diminué après le 9 août. Le 15 août, des images satellites ont montré que la lave en provenance de la Fracture n° 4 continuait à pénétrer dans l’océan

————————————————-

Seismicity at Merapi (Indonesia) increased on July 18th, and again on July 19th, 2018. On August 11th, a large earthquake was detected, together with rumbling heard by Deles residents. Drone photos on August 12th showed a new lava dome growing within the fracture of the 2010 dome. By August 18th, the new dome was 55 metres long and 25 metres wide, and about 5 metres below the 2010 dome surface. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and resident are warned to remain outside of the 3-km exclusion zone.

INSIVUMEH indicates that during 18-21 August explosions at Fuego (Guatemala) generated ash plumes that rose as high as 850 metres above the crater. Incandescent material was ejected 150 metres above the crater rim, and caused avalanches of material within the crater area and down drainages on the flanks. According to CONRED, as of August 22nd, 2018, the number of people confirmed to have died due to the 3 June pyroclastic flows was 169, and 256 remained missing.

According to IGP, explosions at Sabancaya (Peru) averaged 27 per day between August 13th and 19th. Seismicity was globally low. Gas-and-ash plumes rose as high as 3.7 km above the crater rim. Nine thermal anomalies were detected, and on August 19th, the SO2 emissions reached 3,100 tons/day. The public should not approach the crater within a 12-km radius.

The Instituto Geofisico indicates that lava effusion at Sierra Negra (Galapagos / Ecuador) continue at variable intensities. The most intense pulses, recorded on August 4th and 9th, were accompanied by major episodes of seismic tremor. Activity slightly declined after August 9th. On August 15th, satellite images showed lava from Fissure 4 continuing to enter the ocean.

Vue du Merapi (Crédit photo: Wikipedia)

Eruption du Marapi (Ile de Sumatra / Indonésie)

Le Marapi sur l’île de Sumatra (à ne pas confondre avec le Merapi sur l’île de Java) est entré en éruption à quatre reprises le dimanche 4 juin 2017, obligeant les autorités à mettre en alerte quatre régions à proximité du volcan.
La première éruption s’est produite à 15h01 (TU), avec une épaisse colonne de cendre qui est montée jusqu’à 300 mètres au-dessus du cratère. La deuxième éruption, plus puissante, s’est produite à 15h22, avec un panache de cendre jusqu’à 700 mètres de hauteur. La troisième éruption a eu lieu à 15h46, avec un nuage de cendre jusqu’à 400 mètres dans le ciel.
Le volcan reste au niveau d’alerte 2 (waspada). Il est rappelé à la population et aux visiteurs de respecter la zone d’exclusion de 3 km autour du sommet.

Selon les médias, au moins 16 randonneurs étaient près du sommet au moment de la première éruption. 8 d’entre eux ont dû être secourus. Il n’est toutefois pas fait état de blessés.
Source: Center for Volcanology and Geological Hazard Mitigation.

———————————–

Sumatra’s Mount Marapi (not to be mistaken with Mt Merapi on the island of Java) erupted 4 times on Sunday, June 4th, 2017, forcing authorities to place four surrounding regions on alert.

The first eruption occurred at 15:01, producing a thick column of ash up to 300 metres above the crater. The second, more powerful, eruption occurred at 15:22 (UTC) with an ash plume up to 700 metres. The third eruption took place at 15:46, with an ash cloud up to 400 metres.

The volcano remains at alert level 2 (waspada) and people are reminded to respect the exclusion zone of 3 km around the summit.

Media reports mention at least 16 climbers were near the summit when the first eruption took place. 8 of them had to be rescued. There are no reports of injuries.

Source : Center for Volcanology and Geological Hazard Mitigation.

Vue du Marapi en 2005 (Crédit photo: Wikipedia)

Kelud, Sinabung, Marapi (Indonésie)

drapeau francaisSuite à une baisse régulière de l’activité, le niveau d’alerte du Kelud a été abaissé à 2 (sur une échelle de 4 niveaux) le 28 février dernier.

Le VAAC de Darwin indique qu’entre la fin du mois de février et le début du mois de mars les panaches de cendre émis par le Sinabung atteignaient une altitude de 3 à 4 km avant de s’étirer vers l’E, NE, N, NO, O, et SO.

D’après la presse indonésienne, une explosion a secoué le Marapi le 26 février et généré un panache de cendre qui a entraîné des retombées jusqu ‘à une dizaine de kilomètres vers le sud. Le niveau d’alerte est maintenu à 2, sur une échelle de 4 niveaux.

Source: Global Volcanism Network.

 ——————————————–

drapeau anglaisDue to a regular decrease in activity, the alert level for Kelud was lowered to 2, on a scale of 1-4, on February 28th.

The Darwin VAAC indicates that by the end of February and in early March ash plumes from Sinabung rose to altitudes of 3-4 km a.s.l. and drifted 25-55 km E, NE, N, NW, W, and SW.

According to news articles, an explosion at Marapi on February 26th produced an ash plume that caused ashfall in areas as far as 10 km to the south. The alert level remains at 2, on a scale of 1-4.

Source: Global Volcanism Network.

Sinabung & Marapi (Ile de Sumatra / Indonésie)

drapeau francaisL’activité du Sinabung reste intense. 24 séquences explosives ont été enregistrées hier vendredi, avec des panaches de cendre montant jusqu’à 4 km d’altitude. Les coulées pyroclastiques accompagnent le phénomène et ont entraîné de nouvelles évacuations. Le nombre de personnes évacuées atteint désormais 24 949.

Dans le même temps, un certain nombre d’hôtels du district de Karo offrent des réductions spectaculaires (entre 30 et 65%) sur leurs prestations car le tourisme est profondément affecté par l’éruption du Sinabung. Les hôteliers font toutefois remarquer que les principaux sites touristiques du district de Karo se trouvent à des distances comprises entre 15 et 40 km du volcan où la zone de sécurité a un rayon de 7 km du cratère.

L’article du Jakarta Globe nous apprend par ailleurs que l’activité du Marapi (ouest de Sumatra) s’est intensifiée au cours des trois derniers jours. Cinq séquences éruptives ont été enregistrées depuis jeudi, avec des émissions de gaz et de cendre jusqu’à 700 mètres au-dessus du sommet. Il est vivement conseillé de ne pas s’approcher à moins de 3 km du volcan.

Sources : The Jakarta Globe / Agence chinoise Xinhua.

drapeau anglaisActivity of Sinabung remains intense. 24 explosive episodes were recorded on Friday with ash plumes up to 4 km a.s.l. Pyroclastic flows accompany the explosions and forced new evacuations. The number of evacuees now reaches 24,949.

Meantime, a number of hotels in Karo regency are offering special packages (between 30 and 65%) to tourists following the slump due to the impact of the Mount Sinabung eruption. However, most of the tourist attractions in Karo are located between 15 kilometres and 40 kilometres from the mountain where the danger zone has a 7-km radius.

The article of the Jakarta Globe tells us that activity of Mount Marapi in West Sumatra has intensified in the past three days. Five eruptive episodes have been recorded since Thursday with gas and ash emissions up to 700 metres above the summit. Visitors are strongly advised not to come beyond 3 km from the mountain.

Sources: The Jakarta Globe / Xinhua press agency.

Sinabung-blog

Le Sinabung le 9 janvier 2014.

Eruption du Marapi ? (Sumatra / Indonésie)

drapeau francaisD’après le Jakarta Post (information non confirmée par le VSI), le Marapi  –  à l’oust de l’île de Sumatra –  aurait connu un épisode éruptif ce matin à 9h01, avec un volumineux panache de cendre qui est monté jusqu’à 350 mètres au-dessus du cratère. Il a été demandé aux villageois de ne pas s’approcher du cratère.

 

drapeau anglaisAccording to the Jakarta Post (but the piece of news has not been confirmed by the VSI) Mount Marapi, West Sumatra, erupted again at 9:01 (local time) this morning, spewing thick ash plume which reached a height of up to 350 meters from the crater. Local villagers have been told to maintain a safe distance from the crater.

Marapi (Sumatra / Indonésie)

drapeaufrancais.jpgD’après plusieurs dépêches, le Marapi a connu une séquence éruptive mercredi, avec un panache de cendre d’environ 1,5 km de hauteur. Les volcanologues indonésiens indiquent que c’est l’événement le plus important depuis l’éruption observée en août 2011, avec élévation du niveau d’alerte de 2 à 3, sur une échelle de 4.
Aucune évacuation n’est prévue car les villages les plus proches se trouvent hors de la zone de sécurité de 3 km de diamètre mise en place autour du Marapi.

drapeau anglais.jpgAccording to several news reports, Mount Marapi volcano erupted on Wednesday, « spewing thick grey smoke up to 1.5 kilometres into the sky ».
Indonesian volcanologists say it was the strongest eruption since August last year, when its status was raised to level three out of four.
There is no plan for an evacuation because the nearest villages are far beyond the danger zone of three kilometres from the crater.