Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Une nouvelle éruption a eu lieu sur le Bezymianny (Kamtchatka) le 28 mai 2022, avec des coulées pyroclastiques. En conséquence, le KVERT a fait passer la couleur de l’alerte aérienne au Rouge. Selon le VAAC de Tokyo, le nuage de cendres a atteint 15 km d’altitude. L’éruption a ensuite décliné et la couleur de l’alerte aérienne a été abaissée à Orange.

Crédit photo: KVERT

++++++++++

À 06h05 (UTC) le 29 mai 2022, deux bouches effusives se sont ouvertes sur l’Etna (Sicile), dans la partie supérieure de la Valle del Bove. Les points d’émission de la lave se trouvent à 3250 m et 2800 m au-dessus du niveau de la mer. La lave se déplace lentement vers le Monte Simone. Le front de coulée le plus avancé se situe à environ 2100 m d’altitude.
Après une chute rapide observée dans l’après-midi du 28 mai, le tremor éruptif fluctue actuellement sur des valeurs moyennes-élevées. Sa source a été localisée dans la zone du Cratère Sud-Est à une profondeur d’environ 3000 mètres.

Au cours d’un survol effectué le 30 mai, les scientifiques ont observé une série de quatre fractures en forme d’arc sur le flanc E du Cratère sud-est, entre 3 000 et 3 200 m d’altitude. Des matériaux instables avaient glissé le long de la pente.
Source : INGV.

Vues des coulées dans la soirée du 30 mai 2022 (capture image webcam)

Nouvelle belle image de l’Etna au crépuscule le 2 juin 2022, mais les coulées semblent avoir perdu un peu de leur vigueur.

++++++++++

À Vulcano (îles Éoliennes), tout le monde attendait les résultats des analyses des échantillons de gaz et d’eau prélevés après l’événement du 23 mai 2022, lorsque l’eau le long de la plage de Levante a soudainement pris une couleur d’abord blanc laiteux puis sombre, avec des odeurs nauséabondes.

D’après les premières analyses de l’INGV, le phénomène aurait été causé « par la baisse du Ph ». L’inspection du site a été réalisée par des chercheurs à bord d’une embarcation pour « les observations macroscopiques du phénomène, les mesures physico-chimiques sur le terrain et l’échantillonnage ».

Crédit photo: Anne Meyer-Vale

++++++++++

Après avoir suspendu les excursions à partir du 26 mai 2022, les guides de Stromboli (Sicile) ont repris leurs activités le 31 et conduisent de nouveau les touristes vers la plate-forme d’observation située à 390 m d’altitude. Il est interdit d’aller plus haut. Le comportement parfois très violent du volcan depuis quelque temps ne permet pas de séjourner sur le Pizzo qui a été « arrosé » lors des dernières explosions.

Suite à l’incendie qui a ravagé une partie de l’île, les guides ont demandé à la Région Sicile de prendre rapidement des mesures pour assurer la sécurité des touristes le long du sentier (clôtures, tables, bancs, panneaux). Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un tel appel est lancé, mais aucune suite n’a été donnée.

En attendant, une procédure judiciaire est en cours pour déterminer les responsabilités autour de l’incendie.

Source: presse locale.

Crédit photo: Anne Meyer-Vale

++++++++++

Le 31 mai 2022, une éruption phréatique sur le Dempo (Sud Sumatra / Indonésie) a provoqué des retombées de cendres dans des zones à moins de 5 km du volcan. La couche de cendre avait en moyenne une épaisseur de 1mm. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4), et il est rappelé au public de rester à 1 km du cratère et à 2 km sur le flanc nord.
Source : CVGHM.

++++++++++

Le niveau d’alerte du Yakedake (Japon) a été relevé à 2 (sur une échelle de 1 à 5) le 24 mai 2022 en raison d’une hausse de la sismicité. Le nombre de petits événements d’origine volcanique avec des épicentres près du sommet avait commencé à augmenter la veille dans la soirée. Une légère inflation est également observée près du sommet.
Source : JMA.

++++++++++

La situation est stable sur le Fuego (Guatemala) où une moyenne de 2 à 9 explosions est observée chaque heure. Elles génèrent des panaches de cendres pouvant atteindre 1,1 km au-dessus du sommet. Des retombées de cendres sont signalées dans les zones sous le vent, ainsi que des avalanches de blocs dans plusieurs ravines.
Source : INSIVUMEH.

++++++++++

En Indonésie, l’éruption du Merapi se poursuit. La hauteur et la morphologie du dôme de lave SO et du dôme de lave central restent stables. La sismicité est toujours à un niveau élevé. Des avalanches de lave et des coulées pyroclastiques sont observées sur les flancs du volcan. Le niveau d’alerte reste à 3.

L’éruption du Semeru se poursuit. Les événements éruptifs génèrent des panaches de cendres qui s’élèvent de 300 à 600 m au-dessus du sommet. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4).

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

A new eruption took place at Bezymianny (Kamchatka) on May 28th, 2022, with pyroclastic flows. As a result, KVERT raised the aviation colour code to Red. According to the Tokyo VAAC, the ash cloud reached 15 km above sea level. The eruption later declined and the aviation colour code was lowered to Orange.

++++++++++

At 06:05 (UTC) on May 29th, 2022, two effusive vents opened in the upper part of Mt Etna‘s Valle del Bove (Sicily). The lava emission points are located 3250 m and 2800 m above the sea level. Lava is slowly travelling toward Monte Simone. The most advanced front lies about 2100 m above sea leval.

After a rapid decrease observed in the afternoon of May 28th, the eruptive tremor fluctuates on medium-high values. Its source has been located in the area of the South East crater at a depth of about 3000 meters.

During an aerial survey conducted on May 30th, scientists observed a series of four arc-shaped fractures on the E flank of the South-East Crater, between 3,000 and 3,200 m elevation, and unstable and slumped material which had moved downslope.

Source: INGV.

++++++++++

At Vulcano (Aeolian Islands), everybody was waiting for the results of the analyses of gas and water samples collected after the event of May 23rd, 2022, when the water along the coast at Levante beach suddenly took on a colour that was first milky white and then dark, with foul odours.

According to the first analyzes by INGV scientists, the phenomenon was probably caused « by the drop in Ph ». The site inspection was carried out by researchers aboard a boat for « macroscopic observations of the phenomenon, physico-chemical measurements in the field and sampling ».

++++++++++

After suspending excursions from May 26th, 2022, the guides of Stromboli (Sicily) resumed their activities on May 31st and again lead tourists to the observation platform located at 390 m. a.s.l. It is forbidden to go higher. The sometimes very violent behaviour of the volcano does not allow staying on the Pizzo which was « showered » with incandescent materialduring the last explosions.
Following the fire that ravaged part of the island, the guides asked the Sicily Region to quickly take measures to ensure the safety of tourists along the path (fences, tables, benches, signs). This is not the first time that such a call has been made, but no follow-up has been given.
In the meantime, legal proceedings are underway to determine who is responsible for the fire.
Source: local press.

++++++++++

On May 31st, 2022, a phreatic eruption at Dempo (South Sumatra / Indonesia) produced ashfall in areas within 5 km of the volcano. Ash deposits were as thick as 1 mm. The alert level remains at 2 (on a scale of 1-4), and the public is reminded to stay 1 km away from the crater and as far as 2 km on the N flank.

Source: CVGHM.

++++++++++

The Alert Level for Yakedake (Japan) was raised to 2 (on a scale of 1-5) on May 24th, 2022 because of an increase in seismicity. The number of small volcanic earthquakes with epicenters near the summit began increasing in the evening of the day before. Minor inflation is also observed near the summit.

Source: JMA.

++++++++++

The situation is stable on Fuego (Guatemala) where an average of 2-9 explosions is observed each hour. Theu generate ash plumes that ise as high as 1.1 km above the summit. Ashfall is reported in downwind areas, as well as blok avalanches in several drainages.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

In Indonesia, the eruption at Merapi continues. The heights and morphologies of the SW lava dome and the central lava dome remainunchanged, and seismicity is still at high levels. Lava avalanches and pyroclastic flows are observed on the flanks of the volcano. The Alert Level remains at 3.

The eruption at Semeru continues. Eruptive events produce ash plumes that rise 300-600 m above the summit. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4).

Source: CVGHM.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

  Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

La situation doit être surveillée. On ne sait jamais! Un essaim sismique intense est enregistré le long du système de fissures volcaniques de Manadas dans la partie nord-ouest de l’île de São Jorge (Açores / Portugal).
L’essaim a commencé à 17h19 (heure locale) le 19 mars 2022. Trois secousses ont été enregistrés au cours des 2 minutes suivantes, avec des magnitudes allant de M2,8 à M2,9. Au cours des 24 heures suivantes, plus de 700 séismes de faible magnitude ont été enregistrés dans la région.
Le CIVISA indique que tous les séismes sont d’origine tectonique. L’événement le plus significatif a atteint M3.2 le 20 mars. Il a été ressenti par les populations de São Jorge et de l’île de Pico.
L’essaim sismique actuel rappelle à la population ceux qui ont précédé l’éruption de 2021 à La Palma.
L’île de São Jorge, où l’activité sismique est observée actuellement, mesure 54 km de long et seulement 6 km de large. Il est principalement basaltique. Elle a été façonnée par des éruptions fissurales qui ont débuté dans la partie orientale de l’île. Les deux tiers ouest de l’île présentent de jeunes coulées de lave alimentées par des fissures ressemblant à celles de l’île voisine de Pico. La lave a été émise en 1580, avec des coulées qui ont atteint l’océan. En 1808, une série d’explosions a eu lieu à partir de bouches le long de la crête centre-sud de l’île.
Des éruptions sous-marines ont également été signalées à plusieurs reprises à partir de bouches éruptives au large des côtes sud et sud-ouest.
La dernière éruption sur l’île de São Jorge a eu lieu en 1808.
Source : Centre d’information et de surveillance sismovolcaniques des Açores (CIVISA), Smithsonian Institution.

São Jorge vue depuis l’espace (Source: NASA)

++++++++++

Le SERNAGEOMIN indique que la sismicité est en hausse sous le volcan Lonquimay (Chili) depuis le 9 mars 2022. Les événements sont situés entre 2 et 7 km du cratère et à des profondeurs entre 4 et 11 km du sommet. La sismicité au niveau de ce volcan est habituellement liée à la dynamique des fluides. Aucun changement n’a été détecté concernant la déformation de surface et les émissions de SO2.

Le niveau d’alerte est passé du Vert au Jaune le 21 mars 2022. La dernière éruption de ce volcan a duré de 1988 à 1990, avec un VEI 3.
Source : SERNAGEOMIN.

 

Vue du Lonquimay depuis l’espace (Source: Copernicus)

++++++++++

Une hausse de température a été enregistrée dans le lac de cratère du Ruapehu (Nouvelle-Zélande) les 13 et 21 mars, avec une température de 31°C. Le phénomène s’est accompagné d’une hausse du tremor volcanique indiquant une augmentation du flux de gaz dans le système et un risque d’éruption. Le niveau d’alerte volcanique a été porté à 2 (sur une échelle de 0 à 5) tandis que la couleur de l’alerte aérienne reste au Vert.
Source : GeoNet.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

On observe toujours une émission de lave sur le Kilauea (Hawaii) à partir de bouches au bas de la paroi inférieure ouest du cratère de l’Halema`uma`u. Toutefois, les images de la caméra thermique montrent que la taille du lac de lave n’a rien à voir avec ce qu’il était avant l’éruption de 2018..
Source : HVO.

Source: HVO

++++++++++

Deux épisodes éruptifs ont été enregistrés sur l’Anak Krakatau (Indonésie) le 24 mars 2022. Les panaches de cendre ont atteint 1200 m au-dessus du niveau de la mer.

La dernière séquence éruptive avait eu lieu le6 février 2022.

Source: CVGHM.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

L’éruption du Lewotolok (Indonésie) se poursuit avec des panaches de cendres s’élevant jusqu’à 600 m au-dessus du sommet. L’incandescence du cratère et des coulées de lave sont signalées la plupart du temps. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4).
Source : CVGHM.

++++++++++

La lave est toujours présente dans le cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili). Les images satellites révèlent toujours des températures élevées. L’activité sismique a régulièrement diminué depuis janvier 2022. Début mars, les émissions de SO2 étaient en moyenne de 454 tonnes par jour. Le niveau d’alerte reste au Jaune,
Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

En République Démocratique du Congo (RDC), des images satellites montrent un épanchement de lave à partir de plusieurs bouches au fond du cratère du Nyiragongo, avec d’importantes émissions de gaz. .

La lave est présente sur le plancher du cratère du Nyamulagira. C’est ce que révélaient les images satellites entre le 8 et le 13 mars 2022. .
Sources : Observatoire Volcanologique de Goma.

++++++++++

En Equateur, un niveau d’activité élevé est toujours observé sur le Reventador. Les panaches de vapeur et de cendres s’élèvent généralement jusqu’à 1 km au-dessus du sommet. L’incandescence du cratère est visible la plupart des nuits et des matériaux incandescents dévalent le flanc S du volcan.

Toujours en Equateur, une forte activité a été observée sur le Sangay entre le 15 et le 22 mars. Des panaches de gaz et de cendres s’élevaient jusqu’à 1 km au-dessus du volcan. Plusieurs anomalies thermiques sont visibles dans les données satellitaires. Des émissions de matériaux incandescents sont parfois visibles sur les images des webcams. Le réseau sismique a détecté plusieurs signaux de lahars.

L’éruption du Wolf (Galapagos / Equateur) se poursuit. Des anomalies thermiques quotidiennes indiquent des coulées de lave actives sur le flanc SSE.
Source : Instituto Geofisico.

++++++++++

Le niveau d’alerte de la Soufrière Saint-Vincent a été abaissé au Vert (le niveau le plus bas) le 16 mars 2022. L’activité sismique et fumerolienne est redevenue égale ou inférieure à ce qu’elle était avant l’éruption de 2020-2021. Cependant, il est rappelé à la population qu’un risque de lahar existe lors de fortes pluies.
Source : UWI.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

——————————————–

  Here is some news of volcanic activity around the world :

The situation needs to be monitored. You never know! An intense seismic swarm is being recorded along the Manadas volcanic fissure system in the NW part of the São Jorge Island (Azores / Portugal).

The swarm started at 17:19 (local time)on March 19th, 2022. Three earthquakes were registered over the next 2 minutes, with magnitudes ranging from M2.8 to M2.9. Over the next 24 hours, more than 700 low-magnitude earthquakes were recorded in the region.

CIVISA says that all the earthquakes are of tectonic origin. The largest event was M3.2 on March 20th It was felt by the populations of São Jorge and the island of Pico.

The current seismic swarm reminds the population of the swarms that preceded the 2021 eruption at La Palma.

São Jorge Island where the seismic activity is observed is 54 km long and only 6 km wide. It is mainly basaltic. It was formed by fissure eruptions beginning in the eastern part of the island. The western two-thirds of the island contain youthful, fissure-fed lava flows resembling those on neighboring Pico Island. Lava was emitted in 1580, with flows that reached the ocean. In 1808 a series of explosions took place from vents along the south-central crest of the island.

Submarine eruptions were also reported on several occasions from vents off the S and SW coasts.

The last eruption on São Jorge Island took place in 1808.

Source: Center for Seismovolcanic Information and Surveillance of the Azores (CIVISA), Smithsonian Institution.

++++++++++

SERNAGEOMIN indicates that seismicity has been increasing under Lonquimay volcano (Chile) since March 9th, 2022. The earthquakes are located between 2 and 7 km from the crater and at depths between 4 to 11 km from the summit..Seismicity at the volcano is commonly associated with the dynamics of fluids. No changes have been detected about surface deformation and SO2 emissions.

The alert level was raised from Green to Yellow on March 21st, 2022. The last eruption of this volcano lasted from 1988 to 1990, with a VEI 3.

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

An increase in temperature was recorded at Mt Ruapehu‘s crater lake (New Zealand) by March 13th and 21st, with temperature of 31°C. The heating cycle was accompanied by strong levels of volcanic tremor, indicating increased gas flux though the system, and an increased likelihood of eruptive activity. The volcanic alert level was raised to 2 (on a scale from 0-5) and the aviation color code remains at Green.

Source: GeoNet.

++++++++++

Lava effusion is still observed from vents in the lower W wall of Kilauea’s Halema`uma`u Crater (Hawaii) but the images provided by the thermal camera show that the size of the lava lake has nothing to do with what it was before the 2018 eruption.

Source: HVO.

++++++++++

Two eruptive episodes were recorded at Anak Krakatau (Indonesia) on March 24th, 2022, with ash plumes up to 1200 m above sea level. .

The last eruption had taken place on February 6th, 2022.

Source: CVGHM.

++++++++++

The eruption at Lewotolok (Indonesia) continues with ash plumes rising as high as 600 m above the summit. Crater incandescence and lava effusion are reported on most days. The alert level remains at 3 (on a scale of 1-4).

Source: CVGHM.

++++++++++

Lava is still observed in Nevados de Chillán’s Nicanor Crater (Chile), together with elevated thermal temperatures identified in satellite images. Seismic activity has steadily declined since January. In early March, SO2 emissions averaged 454 tons per day. The alert level remains at Yellow,

Source: SERNAGEOMIN.

++++++++++

In the Democratic Republic of Congo (DRC), satellite images show lava effusion from vents on Nyiragongo’s crater floor, accompanied by significant gas emissions. .

Active lava on Nyamulagira’s crater floor was visible in satellite images between March 8th and 13th, 2022. .

Sources: Observatoire Volcanologique de Goma.

++++++++++

In Ecuador, a high level of activity continues at Reventador. Steam-and-ash plumes usually rise as high as 1 km above the summit. Crater incandescence is visible most nights and incandescent material descends the S flank of the volcano.

Still in Ecuador, a high level of activity was observed at Sangay between March 15th and 22nd. Gas and ash plumes rose as high as 1 km above the volcano. Multiple daily thermal anomalies over the volcano were visible in satellite data. Emissions of incandescent material were occasionally visible in webcam images. The seismic network detected lahar signals.

The eruption at Wolf (Galapagos / Ecuador) continues. Daily thermal anomalies indicate active lava flows on the SSE flank.

Source: Instituto Geofisico.

+++++++++++

The alert level for Soufrière St. Vincent was lowered to Green (the lowest level) on March 16th, 2022. Seismic and fumarolic activity are at or below background levels recorded prior to the 2020-2021 eruption. However, the public is reminded about lahar hazards during heavy rains.

Source: UWI.

°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

L’actualité reste dominée par l’éruption du Cumbre Vieja qui continue sur l’île de La Palma. Le volcan reste très actif, comme le montre la hausse de la sisimcité et les coulées de lave de ces derniers jours.

Vous trouverez une description de l’éruption dans les différentes notes publiées quotidiennement sur ce blog: https://claudegrandpeyvolcansetglaciers.com/

++++++++++

Dans une note rédigée le 25 novembre 2021, j’indiquais qu’une crue glaciaire – jokulhlaup en islandais – était imminente sur le Grimsvötn, sous le Vatnajökull (Islande). La crue a commencé dans la rivière Gígjukvísl qui prend sa source dans le secteur du Grímsvötn, sous la calotte glaciaire. En conséquence, une situation d’alerte a été décidée pour la zone concernée.
La conductivité électrique et le débit de la rivière ont augmenté, ce qui laisse supposer que l’eau de fonte en provenance du Grímsvötn a atteint le front du glacier.

Il est peu probable que les infrastructures locales comme les ponts soient menacées, mais les eaux de crue s’engouffreront en très grande quantité sous le pont qui enjambe la rivière Gígjukvísl sur la Route n°1. Il est demandé aux voyageurs de ne pas s’approcher de la source de l’inondation au bord du glacier en raison d’un risque de pollution par les gaz.
La crue devrait atteindre son point culminant le 5 décembre avec un débit maximal de 4 000 mètres cubes seconde.
Les scientifiques locaux n’excluent pas une éruption volcanique dans le sillage de la crue glaciaire, en raison de l’énorme baisse de pression au sommet du volcan. Une telle chute de pression a déclenché des éruptions dans le passé; la plus récente a eu lieu en 2004.
Source : Iceland Monitor.

Source: IMO / Wikipedia

++++++++++

Une éruption sous-marine a débuté sur l’Iliwerung (East Nusa Tenggara / Indonésie) dans la soirée du 28 novembre 2021 et a duré environ une heure. Le niveau d’alerte est passé de 1 à 2.

PVMBG indique que « des éruptions et des bulles ont été observées dans les eaux méridionales autour du complexe volcanique d’Iliwerung ». Selon les résidents locaux, l’événement a entraîné une élévation du niveau de la mer avec une hauteur de moins d’un mètre et une distance d’inondation d’environ 30 mètres.
L’observatoire du volcan Iliwerung a signalé un panache de cendres s’élevant à environ 100 m au-dessus du niveau de la mer aux premières heures du 29 novembre.
Cette activité se déroule à environ 1 km au sud du volcan sous-marin Hobal. Il est recommandé aux personnes habitant à proximité de la zone où se déroule cette activité d’éviter toute activité sur la côte voisine et d’éviter de naviguer jusqu’au spot.
Source : The Watchers.

++++++++++

Une éruption phréatique a eu lieu sans prévenir sur le Pinatubo (Philippines) le 30 novembre 2021. Le VAAC de Tokyo a signalé un panache de cendres s’élevant jusqu’à 13 km au-dessus du niveau de la mer.
Il a également été confirmé que l’événement s’était produit peu de temps après des activités d’élimination de munitions sur le flanc nord du Pinatubo, sans aucun rapport avec l’activité volcanique.
Il n’est pas fait état de retombées de cendres dans les localités sous le vent.
Le PHIVOLCS indique que l’événement a probablement été provoqué par des processus hydrothermaux à faible profondeur sous l’édifice. L’Institut demande au public de ne pas s’aventurer à proximité du Pinatubo.
Le Pinatubo est actuellement en niveau d’alerte 0. Il sera maintenu ou modifié en fonction des résultats du traitement des données GPS et InSAR.
Source : PHIVOLCS.

Source: Wikipedia

++++++++++

Le VAAC de Darwin a fait passer à l’Orange la couleur de l’alerte aérienne de l’Ulawun (Papouasie-Nouvelle-Guinée)), le deuxième niveau sur une échelle de quatre couleurs, le 30 novembre 2021. En effet, des observateurs locaux ont fait état d’une hausse d’activité avec une augmentation de la sismicité, des émissions de vapeur et une petite éruption de cendres le 29 novembre.
Source : Darwin VAAC.

++++++++++

La couleur de l’alerte aérienne pour l’Ebeko (Kamchatka) a été abaissée au Jaune. Une anomalie thermique a été détectée pour la dernière fois le 25 octobre 2021 et l’activité éruptive a été observée pour la dernière fois le 9 novembre. Le niveau d’alerte reste inchangé pour les autres volcans du Kamtchatka.
Source : KVERT.

++++++++++

La lave continue à s’écouler faiblement sur le Great Sitkin (îles Andreanof / Alaska). Elle continue de remplir le cratère sommital et les coulées avancent sur de courtes distances sur les flancs du volcan.
La couleur de l’alerte aérienne et le niveau d’alerte volcanique restent respectivement à l’Orange et à Vigilance (Watch).

Dans le même temps, l’éruption du Pavlof (Alaska) se poursuit et se limite à une bouche sur le flanc supérieur SE. Les fontaines de lave basses continuent d’édifier un cône instable au-dessus de la bouche éruptive. Des températures de surface élevées sont périodiquement détectées dans les données satellitaires.
Le niveau d’alerte volcanique reste à Vigilance (Watch) et la couleur de l’alerte aérienne est maintenue à l’Orange.
Source : AVO.

Vue du Pavlof (Crédit photo: AVO)

++++++++++

L’éruption du Lewotolok (Indonésie) se poursuit avec des panaches de cendres s’élevant jusqu’à 1 km au-dessus du sommet. L’incandescence du cratère est visible chaque jour, avec des séquences éruptives qui s’accompagnent de grondements. Les projections incandescentes atteignent une distance de 300-500 m. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est prié de rester à 3 km du cratère.
Source : PVMBG.

++++++++++

Des panaches de cendres et de gaz sont signalés sur le Sangay (Equateur) par le VAAC de Washington. Les panaches montent de 900 à 2 100 m de hauteur. Des anomalies thermiques sont souvent visibles dans les données satellitaires. Une activité strombolienne est également observée au niveau des bouches sommitales, ainsi que des coulées de lave. Deux lahars ont été détectés par le réseau sismique le 25 novembre 2021.

Dernière minute : Un événement explosif majeur a été observé sur le Sangay à 09h03 le 2 décembre 2021. Le VAAC de Washington fait état de cendres volcaniques s’élevant jusqu’à 15,2 km au-dessus du niveau de la mer.

Source : Instituto Geofísico.

Panache de cendre du Sangay en juin 2021

++++++++++

Les scientifiques de l’Université des West Indies, ont annoncé officiellement la fin de éruption de la Soufrière Saint Vincent. Le volcan est entré en activité en décembre 2020, après 42 ans de silence.

À l’avenir, l’activité sera suivie à partir des données envoyées vers Trinidad et Tobago par des instruments installés autour de la montagne.

Rappelons que plus de 16.000 habitants de la région du nord de Saint-Vincent ont dû être évacués. Ils ont passé plusieurs mois dans des abris d’urgence situés dans les zones de sécurité au sud de l’île. Aucune victime n’est à déplorer. En revanche, 60% du secteur agricole a été détruit.

Source: Martinique la 1ère.

Vue du dôme de lave qui s’est formé dans le cratère (Source: UWI)

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

—————————————

Here is some news of volcanic activity around the world :

The eruption of Cumbre Vieja continues on the island of La Palma. The volcano remains very active, as shown by the increase in seismicity and the lava flows of the past days.

You will find a description of the eruption in the daily updates posted on this blog.

++++++++++

In a post written on Novemver 25th, 2021, I indicated that a glacial outburst flood – jokulhlaup in Icelandic – was imminent at Vatnajökull’s Grimsvötn volcano (Iceland). The event began in the Gígjukvísl river which originates in the Grímsvötn volcanic area, under the ice cap of the glacier. As a consequence, an uncertainty phase has been declared for the area.

Electrical conductivity and discharge have been increasing, suggesting that water from Grímsvötn has travelled to the edge of the glacier. However, infrastructure is not believed to be at risk, but flood waters will flow under the bridge over Gígjukvísl river on Ring Road 1. Travellers are asked not to go near the source of the flood by the edge of the glacier, due to a risk of gas pollution.

The flood is expected to peak on Sunday with a maximum discharge of 4,000 m3/sec.

Local scientists do not rule out a volcanic eruption in the wake of the flood, due to the huge drop in pressure. Such a reduction in pressure on top of the volcano has triggered eruptions in the past, most recently in 2004.

Source: Iceland Monitor.

++++++++++

A submarine eruption started at Iliwerung volcano (East Nusa Tenggara / Indonesia) in the evening of November 28th, 2021, and lasted about one hour. The Alert Level was raised from 1 to 2.

PVMBG indicates that « eruptions and bubbles were observed in the southern waters around the Iliwerung Volcano Complex. » According to local residents, the event resulted in rising sea levels with a height of less than one meter and an inundation distance of about 30 meters

The Iliwerung Volcano Observatory reported ash plume rising approximately 100 m above sea level in the early hours of November 29th.

This activity is taking place about 1 km south of the Hobal submarine volcano. People living near the area where this activity is taking place are recommended to avoid any activity on the nearby coast and avoid sailing to the spot.

Source: The Watchers.

++++++++++

A sudden phreatic eruption took place at Pinatubo (Philippines) on November 30th, 2021. The Tokyo VAAC reported an ash plume rising up to 13 km above sea level.

The event was also confirmed to have occurred a short time after ordnance disposal activities on the northern flank of Pinatubo, with no relation to the condition of the volcano.

So far, there has been no reports of ashfall from communities downwind of the eruption.

PHIVOLCS says the event was likely driven by shallow hydrothermal processes beneath the edifice. The Institute cautions the public to refrain from venturing in the vicinities of Pinatubo.

The prevailing Alert Level 0 status of the volcano is currently under consideration pending the results of ongoing GPS and InSAR data processing.

Source: PHIVOLCS.

++++++++++

The Darwin VAAC raised the aviation color code for Ulawun (Papua-New-Guinea)) to Orange (the second level on a four-color scale) on November 30th, 2021 based on reports of unrest by local observers. They described increased seismicity, steam emissions, and a small ash eruption the day before.

Source: Darwin VAAC.

++++++++++

The aviation color code for Ebeko (Kamchatka) has been lowered to Yellow. A thermal anomaly was last identified on October 25th, 2021 and eruptive activity was last recorded on November 9tgh. The alert level remains unchanged for other Kamchatka volcanoes.

Source: KVERT.

++++++++++

Lava effusion continues at Great Sitkin (Andreanof Islands / Alaska), though at a low rate. Lava continues to fill the summit crater and the flows on the flanks advance short distances.

The Aviation Color Code and the Volcano Alert Level remain at Orange and Watch, respectively.

Meantime, the eruption at Pavlof (Alaska) continues and remains focused at a vent on the upper SE flank. Low lava fountaining continues to construct an unstable cone over the vent. Elevated surface temperatures are periodically observed in satellite data.

The Volcano Alert Level remains at Watch and the Aviation Color Code is kept at Orange.

Source: AVO.

++++++++++

The eruption at Lewotolok (Indonesia) continues with ash plumes rising as high as 1 km above the summit. Crater incandescence is visible each day, with eruptions accompanied by rumbling and roaring sounds. Incandescent material is ejected as far as 300-500 m from the vent. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the public is asked to stay 3 km away from the summit crater.

Source: PVMBG.

++++++++++

Ash and gas plumes are reported at Sangay (Ecuador) by the Washington VAAC. The plumes rise 900-2,100 m. Thermal anomalies are often visible in satellite data. Strombolian activity is also observed at summit vents together with lava flows. Two lahars were detected by the seismic network on November 25th, 2021.

Last minute : A major explosive event occurred at Sangay at 09:03 on December 2nd, 2021. The Washington VAAC is reporting volcanic ash rising up to possibly 15.2 km above sea level.

Source: Instituto Geofísico.

++++++++++

Scientists from the University of the West Indies have officially announced the end of the eruption of La Soufrière Saint Vincent. The volcano started erupting in December 2020, after 42 years of silence.
In the future, activity will be monitored through data sent to Trinidad and Tobago by instruments installed around the mountain.
More than 16,000 inhabitants of the northern region of Saint-Vincent had to be evacuated. They spent several months in emergency shelters located in security zones in the south of the island. No casualties were reported. However, 60% of the agricultural sector has been destroyed.
Source: Martinique la 1ère.

°°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

La dernière éruption du Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) a pris fin le 8 décembre 2020. Dans les jours qui ont suivi, l’OVPF a continué à enregistrer de la sismicité, comme cela se produit souvent sur le volcan après une éruption. Il est probable que des réajustements se produisent dans la chambre magmatique superficielle. L’Observatoire n’a pas publié de nouveaux bulletins depuis le 9 décembre. Le site nous apprend toutefois qu’il n’y a pas d’activité, que le niveau d’alerte est « Sauvegarde » et que les sentiers de la partie haute de l’Enclos Fouqué et d’accès au sommet restent fermés.

Comme je l’ai indiqué précédemment, la chambre magmatique superficielle est probablement en cours de remplissage depuis sa vidange en avril 2020. Il faut donc s’attendre à de nouveaux événements éruptifs de courte durée le temps qu’elle se remette à flot définitivement.

Dernière minute : La préfecture de La Réunion a annoncé le retour en phase de Vigilance du Piton de la Fournaise ce vendredi 18 décembre. Le public pourra donc accéder à la partie haute de l’Enclos à compter du samedi 19 décembre.

++++++++++

En Indonésie, l’éruption du Lewotolo se poursuit avec des panaches de cendres s’élevant jusqu’à 1 km au-dessus du sommet. Des explosions stromboliennes sont observées la plupart des nuits avec des projections de matériaux au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public est invité à rester à 4 km du cratère.

Des avalanches de blocs continuent de dévaler le flanc ouest du Merapi. Une comparaison des photos prises le 29 novembre et le 8 décembre montre quelques changements morphologiques dans la zone sommitale. Cependant, des images de drone du 5 décembre ne révèlent aucune arrivée de nouveaux matériaux sur le dôme de lave dans le cratère.

L’éruption du Semeru se poursuit. Des matériaux incandescents sont éjectés à 50-100 m au-dessus du sommet. Des coulées pyroclastiques et des avalanches de blocs descendent toujours les flancs S et SE du volcan. Des explosions sont enregistrées par le réseau sismique. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 1 à 4), avec une zone d’exclusion générale de 1 km et des extensions à 4 km dans le secteur SSE. Source: PVMBG.

++++++++++

Au Guatemala, des explosions se produisent toujours sur le Fuego avec  des panaches de cendres jusqu’à 1,1 km au-dessus du cratère. Ces explosions génèrent des ondes de choc qui font vibrer les bâtiments jusqu’à 20 km du sommet. Les avalanches de blocs descendent plusieurs ravines et atteignent parfois les zones de végétation. Des retombées de cendres sont souvent signalées dans les zones sous le vent.

Une bouche s’est ouverte au NNO du sommet de Pacaya et a laissé échapper une coulée de lave qui s’est dirigée vers l’ouest-sud-ouest. La coulée de lave qui s’est ouverte en octobre sur le flanc OSO est toujours active : elle présente plusieurs ramifications dont les longueurs sont comprises entre 400 et 600 m. On observe quotidiennement des explosions stromboliennes au niveau du cône dans le cratère Mackenney, avec des projections de matériaux jusqu’à 150 m au-dessus du cratère.

L’activité s’est intensifiée sur le Santiaguito au cours des derniers jours. Des coulées pyroclastiques ont été observées sur les flancs du volcan et des retombées de cendres ont été signalées dans les zones sous le vent.

Plus précisément, l’activité s’est intensifiée le 11 décembre 2020 lorsque le Santiaguito a envoyé une colonne de cendres jusqu’à 3 300 m d’altitude.

Le 13 décembre, l’INSIVUMEH a indiqué que des coulées pyroclastiques avaient été observées le long des pentes ouest-sud-ouest du volcan.

Il est conseillé à la population de rester à l’écart du volcan.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

Sur l’Etna (Sicile), l’activité strombolienne a continué jusqu’au 15 décembre 2020 sur le Cratère SE, au niveau d’au moins deux bouches. La bouche la plus à l’Est envoyait des lambeaux de lave sur la lèvre du cratère. Dans le même temps, une activité explosive discontinue était observée dans la Voragine.

La visite sur le terrain du 14 décembre a permis de confirmer l’effondrement de la partie SO du cône du Cratère SE. Cet effondrement a généré les trois coulées pyroclastiques décrites précédemment.

Comme je l’indiquais dans mes notes précédentes, l’épisode éruptif du 13 décembre a également donné naissance à deux coulées de lave à la base du Cratère SE ainsi que sur le flanc sud-ouest. La coulée principale s’est élargie à la base du cratère pour former au moins quatre lobes dans la zone entre le Cratère SE et les Crateri Barbagallo. L’un des lobes a a continué à avancer dans la direction SSO puis s’est arrêté entre les Crateri Barbagallo et le Monte Frumento Supino. La coulée de lave SO a suivi la même trajectoire que la coulée Sud ; elle a atteint et contourné vers l’ouest le Monte Frumento Supino où son front s’est élargi et épaissi. Lors de la visite sur le terrain, les deux coulées de lave n’étaient plus alimentées et étaient en cours de refroidissement.

Du point de vue sismique, le tremor éruptif a présenté des fluctuations tout en restant à un niveau élevé les 13 et 14 décembre. Il a rapidement chuté le 15 décembre pour retrouver des valeurs moyennes. Les données de déformation du sol ne montrent pas de variations significatives.

Source : INGV.

En cliquant sur ce lien, vous verrez une vidéo du dernier épisode éruptif:

—————————————-

Here is some news of volcanic activity around the world :

The last eruption of Piton de la Fournaise (Reunion Island) came to an end on December 8th, 2020. In the days that followed, OVPF continued to record seismicity, as often happens on the volcano after an eruption. Readjustments probably occur in the shallow magma chamber. The Observatory has not published any new bulletins since December 9th. However, the website informs the public that there is no activity, that the alert level is « Sauvegarde » and that the trails to the upper part of the Enclos Fouqué, as well as access to the summit remain closed.

As I put it previously, the shallow magma chamber has probably been filling since its drainage in April 2020. More eruptive events of short duration are therefore likely until it finally gets afloat.

Last minute : The alert level for Piton de la Fournaise was lowered to « Vigilance » on December18th, 2020. This means that the Enclos and the summit trails will be open to the public as soon as December 19th in the morning.

++++++++++

In Indonesia, the eruption at Lewotolo continues with ash plumes rising as high as 1 km above the summit. Strombolian explosions can be observed most nights ejecting material above the summit crater. The Alert Level remains at 3 (on a scale of 1-4) and the public is asked to stay 4 km away from the summit crater.

Rock avalanches still travel down Merapi’s western flank. A comparison of photos taken on 29 November and 8 December showed some morphological changes in the summit area; however, drone footage from 5 December revealed no new lava dome material in the summit crater.

The eruption of Semeru continues. Incandescent material is ejected 50-100 m above the summit. Pyroclastic flows and rock avalanches still descend the S and SE flanks of the volcano. Explosions are recorded by the seismic network. The Alert Level remains at 2 (on a scale of 1-4), with a general exclusion zone of 1 km and extensions to 4 km in the SSE sector.

Source: PVMBG.

++++++++++

In Guatemala, explosions are still occurring at Fuego, generating ash plumes as high as 1.1 km above the crater. They generate shock waves that rattle buildings within 20 km of the summit. Block avalanches descend several drainages, sometimes reaching vegetated areas. Ashfall is often reported in downwind areas.

A new lava flow has emerged from a vent NNW of Pacaya’s summit and has travelled as far as 250 m WSW. The branched lava flow which opened in October on the WSW flank is still active, with lengths between 400 and 600 m. Strombolian explosions from the cone in Mackenney Crater are observed on most days; they eject material as high as 150 m above the crater.

Activity increased on Santiaguito during the past days. Pyroclastic flows have been seen travelling along the slopes of the volcano and ashfall has been reported in downwind areas.  .

More specifically, activity intensified on December 11th, 2020 when Santiaguito sent an ash column up to 3 300 m above sea level.

On December 13th, INSIVUMEH reported that pyroclastic flows were observed along the west-southwest slopes of the volcano.

People have been advised to stay away from the volcano.

Source: INSIVUMEH.

++++++++++

On Mt Etna (Sicily), Strombolian activity continued until December 15th, 2020 at the SE Crater. The easternmost vent constantly sent shreds of lava over the crater rim. At the same time, discontinuous explosive activity was observed within Voragine.

The field visit on December 14th confirmed the collapse of the SW part of the SE Crater cone. This collapse generated the three pyroclastic flows described previously.

As I indicated in my previous posts, the eruptive episode of December 13th  also produced two lava flows at the base of the SE Crater as well as on the southwest flank. The main flow widened at the base of the crater to form at least four lobes in the area between the SE Crater and the Crateri Barbagallo. One of the lobes continued to travel in the SSW direction and then stopped between the Crateri Barbagallo and the Monte Frumento Supino. The SW lava flow followed the same direction as the South lava flow; it reached and bypassed Monte Frumento Supino westward, where her lava front widened and thickened. During the field visit, the two lava flows were no longer fed and were cooling.

From a seismic point of view, the eruptive tremor showed fluctuations but remained above background level on December 13th and 14th. It sharply declined on December 15th and retrieved medium values. The ground deformation data does not show significant variations.

Source: INGV.

L’image de la caméra thermique installée sur la Montagnola à une altitude de 2600 m montre l’activité strombolienne à partir de trois bouches éruptives sur le Cratère SE de l’Etna, ainsi que la nouvelle coulée de lave émise par la fissure qui s’est ouverte pendant le paroxysme du 13 décembre.