Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : La lave fait du surplace // Lava is no longer moving forward

 9 heures (heure métropole) : L’éruption du Piton de la Fournaise continue, mais la lave fait du surplace dans le Grand Brûlé et il y a peu de risque d’elle atteigne et traverse la RN2. Comme je l’ai indiqué précédemment, le front de coulée se trouvait à 25 mètres de la chaussée samedi vers 17 heures.

Ce matin, la coulée n’a avancé que de quelques mètres. La progression de la lave se fait désormais sur des pentes moyennes de 19%, sans pour cela vraiment accélérer sa progression. Cette lenteur s’explique par la baisse du débit à la source (traduite par la décroissance rapide du tremor), de sorte que la lave n’exerce plus suffisamment de pression sur l’aval.

Par mesure de sécurité, la RN 2 reste coupée. A noter que les gendarmes surveillent attentivement le comportement des curieux et freinent les ardeurs de ceux qui s’approchent trop près des coulées. Les pompiers sont également sur le qui-vive pour pallier les risques de départs de feu de végétation.

Source : Réunion La 1ère.

12 heures : Après une baisse progressive depuis le début de l’éruption, l’intensité du tremor montre des signes de fluctuation depuis 2h45 (heure locale). Selon l’OVPF, ce phénomène est à mettre en relation avec le processus d’édification et de démantèlement du cône volcanique qui s’est formé au niveau de la bouche éruptive. Cela induit forcément des variations de pression qui influent sur le tremor. Toutefois, l’activité au niveau du site éruptif localisé à 1050 m d’altitude est faible. La hauteur des projections de lave est inférieure à 20 mètres, et le cône qui s’est édifié fait une dizaine de mètres de hauteur. Comme je l’ai indiqué précédemment, le front de coulée le plus proche de la RN2 (à environ 250 mètres de la chaussée) est figé et ne progresse plus.

Il est à noter toutefois qu’un nouveau bras de coulée, de petite taille, s’est formé en amont des coulées principales sur le côté sud du Piton Tremblet. Cette nouvelle émission de lave contribue forcément à ralentir la progression du front proche de la RN 2.

Source : OVPF.

Je pense personnellement qu’il va falloir se dépêcher à profiter du spectacle. La hausse ponctuelle du tremor (sans augmentation par ailleurs de la sismicité) pourrait bien signifier que le dyke à l’origine de l’éruption est en train de se refermer, un peu comme une blessure qui a fini de vider son sang et est en passe de se cicatriser…

——————————————

9:00 (Paris time): The eruption of Piton de la Fournaise continues, but lava is stagnating in the Grand Brûlé and there is little risk it might reach and cross RN2. As I put it before, the flow front was 25 metres from the roadway Saturday around 17:00.
This morning, lava has advanced only a few metres. The progression of the lava is now on slopes of 19%, without really accelerating its progression. This slowness is explained by the decrease of the output at the source (accompanied by the rapid declineof the tremor), so that lava does not exert enough pressure on the flow downslope.
As a safety measure, RN 2 remains closed. The gendarmes carefully control the behaviour of the visitors, and especially those who get too close to the flows. Firefighters are also on the alert to mitigate the risk of fire in the nearby vegetation.
Source: Réunion La 1ère..

12 p.m.: After a gradual decline since the beginning of the eruption, the intensity of the tremor has been showing signs of fluctuation since 2:45 (local time). According to OVPF, this phenomenon is related to the process of erection and dismantling of the volcanic cone at the eruptive vent. This necessarily induces pressure variations that affect the tremor. However, activity at the eruptive site (1050 m. a.s.l.) is weak. The lava projections are less than 20 metres high, and the cone that has been built is about ten metres high. As I indicated previously, the flow front located about 250 metres from the road is no longer advancing. It should be noted, however, that a new small lava branch is observed upslope of the main flows on the south side of Piton Tremblet. This new lava inevitably contributes to slowing the progression of the flow front close to RN 2.
Source: OVPF.
I personally think that tourists will have to rush to enjoy the show. The punctual rise in tremor (without any increase in seismicity) could well mean that the dyke causing the eruption is closing, much like an injury that has stopped bleeding and is about to heal …

Vue de la coulée samedi après-midi (Photo: Fabrice Juignier)

Le tremor ce matin (Source: OVPF)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : L’éruption continue // The eruption continues

6h30 (heure métropole / 8h30 heure locale) : Je suis en attente des nouvelles sur le terrain. Je n’ai pas vu de message alarmant. J’en conclus que la lave n’a toujours pas traversé la RN 2 ce matin.

Hier soir vers 23 heures, la lave avait parcouru environ 3 km et se trouvait à environ 1 km de la RN 2, à environ 400 mètres d’altitude. A cet endroit, il y a un replat, ce qui freinait sa progression. Le débit observé à la source était de 10 mètres cubes par seconde ce qui correspond à la moyenne habituelle en début d’éruption.

Par précaution, les autorités ont fermé la route car la lave était susceptible de la traverser pendant la nuit. Cela pose bien sûr un problème aux personnes désireuses de profiter du spectacle. La RN2 n’est pas large et les emplacements de stationnement peu nombreux. Le Préfet a demandé à ces personnes de faire preuve de civisme, de ne pas bloquer la circulation,  et surtout de ne pas gêner le passage des véhicules prioritaires.

7 heures : Les dernières nouvelles de l’éruption sont diffusées par l’excellent Journal de l’Ile. On apprend que ce matin, la lave se trouve à 400 mètres de la RN 2. Cela semble près et laisserait penser que la rivière incandescente pourrait traverser la route dans la journée. Ce n’est pas gagné ! Comme je l’indiquais précédemment,  la coulée a nettement ralenti sa progression au cours de la nuit et se trouve maintenant sur un replat. Malgré tout, c’est la première coulée à se trouver aussi près de la RN2 depuis l’éruption de 2007. Personne ne peut dire si la lave aura la force d’atteindre la chaussée.

Des mesures de sécurité ont été mises en place pour prévenir tout accident. Il est prévu l’aménagement d’un accès sécurisé.  Il s’agirait d’utiliser la piste qui menait aux statues de Mayot, Symbiose volcan et oiseaux, qui avaient été englouties par les laves en 2007.

8 heures: Un contact sur place vient de m’indiquer que « la coulée est figée à moins d’un kilomètre de la route ».

12h30 : L’activité éruptive qui a débuté le 25 octobre 2019 se poursuit. Toutefois, après un début en fanfare, l’intensité du tremor a entamé une décroissance progressive qui se poursuit en ce moment. S’agissant de la déformation de l’édifice volcanique, la zone sommitale ne montre pas de signaux particuliers.

Ce matin une seule bouche éruptive restait active. Comme indiqué précédemment, la coulée a rejoint le Piton Tremblet avant de progresser sur la coulée de 2007. En aval du Piton Tremblet, la lave a bifurqué pour former un bras secondaire dont le front progresse dans la forêt au nord de la coulée principale. Vers 8h30 ce matin les 2 fronts de coulées se trouvaient à environ 400 mètres en amont de la RN2 et poursuivaient une progression  très lente.

Au vu de la baisse d’intensité du tremor, on peut raisonnablement penser que la lave a peu de chances d’atteindre la RN2, mais avec le Piton, on ne sait jamais ; un sursaut d’énergie est toujours possible.

Source : OVPF.

17 heures : La lave finira-t-elle par atteindre la RN 2 ? C’est la question que tout le monde se pose ce soir. Comme je l’ai indiqué précédemment, le tremor éruptif est sur le déclin et l’alimentation à la source est donc moins fournie. Jusqu’à présent, la lave avançait sur un replat où la pente était relativement faible, d’environ 16%. Elle avance maintenant sur une pente plus forte, d’environ 19%, ce qui pourrait compenser la baisse de débit à la source. Ce soir, le front des coulées de trouve à environ 250 mètres de la RN 2. Cela signifie qu’il y a eu une progression de 150 mètres en 9 heures. La nuit sera déterminante…

Source : OVPF, JIR.

—————————————————

6:30 am (Paris time / 8:30 am local time): I’m waiting for the latest on the field news. I have not seen any alarming message. I conclude that lava has not yet  crossed RN 2 this morning.
Last night around 11 pm, lava had travelled about 3 km and was about 1 km from RN 2, at about 400 metres above sea level. At this place, there is a flat, which slowed down its progression. The output at the source was 10 cubic metres per second, which corresponds to the usual average at the beginning of an eruption.
As a precaution, the authorities closed the road because lava was likely to cross it during the night. This of course poses a problem for people wanting to enjoy the show. RN2 is not wide and there are not many parking spaces. The Prefect asked these people to be civic, not to block traffic, and especially not to hinder the passage of priority vehicles.

7:00 a.m.:The latest news of the eruption are given by the excellent Journal de l’Ile. We learn that this morning, lava is 400 metres from RN 2. It seems close and one might think that the incandescent river could cross the road in the day. Not so sure ! As I explained before, the flow has slowed down significantly during the night and is now on a flat area. Nevertheless, it is the first lava flow to be soclose to RN2 since the 2007 eruption. Nobody can tell if lava will have the strength to reach the roadway.
Safety measures have been put in place to prevent any accident. There is a plan for secure access. It would use the trail which led to the statues of Mayot, Symbiose volcano and birds, which had been engulfed by lava in 2007.

8:00 a.m.: A friend of mine who is on the field has just told me that lava has stopped less than one kilometre from the road.

12:30: The eruptive activity that began on October 25th, 2019 continues. However, after a great start, the intensity of the tremor began a gradual decline that continues at this time. Regarding the deformation of the volcanic edifice, the summit area does not show any particular signals.
This morning only one eruptive vent remained active. As indicated previously, the flow reached Piton Tremblet before advancing on the 2007 flow. Downslope of Piton Tremblet, the lava bifurcated to form a secondary branch whose front progresses in the forest north of the main flow. Around 8:30 this morning the 2 flow fronts were about 400 metres from RN2 and continued a very slow progression.
Given the drop in intensity of the tremor, it is reasonable to think that lava is unlikely to reach RN2, but with the Piton, you never know; a burst of energy is always possible.
Source: OVPF.

5 pm: Will the lava eventually reach RN 2? This is the question everyone is asking tonight. As I put it before, the eruptive tremor is declining and the source is therefore less fed. Until now, the lava was advancing on a rather flat area where the slope was relatively low, about 16%. It is now advancing on a steeper slope of about 19%, which could offset the decline of output at the source. Tonight, the front of the lava flows is about 250 metres from RN 2. This means that there was an increase of 150 metres in 9 hours. The night will be decisive …
Source: OVPF, JIR.

Voici une image du front de coulée qui venait d’encercler un petit cône:

Photo: Fabrice Juignier

Le Piton Tremblet (Photo: C. Grandpey)