Eruption de Fagradalsfjall (Islande) // Fagradalsfjall eruption (Iceland)

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez une vidéo très intéressante réalisée le 26 août 2021. Elle montre la situation sur le volcan en éruption sur la péninsule de Reykjanes (Islande). Au cours des derniers jours, le mauvais temps et le brouillard ont empêché de voir ce qui se passait, mais le tremor éruptif conservait son comportement en dents de scie.

Au vu de la vidéo, on se rend compte que la lave a recommencé à couler vers le sud. La pente étant forte, elle avance bien canalisée à une vitesse impressionnante. Le chenal d’écoulement favorise cette vitesse. On peut voir de très nombreux touristes le long de la rivière de lave. Ils ne risquent rien, sauf si la lave décide en amont d’adopter une autre trajectoire. Il faudra alors effectuer un repli rapide sur la colline, mais cela ne devrait pas poser de problème

Lorsqu’elle arrive vers le bas de la vallée de Natthagi, la lave s’étale et sa progression ralentit. L’éruption marque sa pause habituelle au moment où j’écris ces lignes. Cela freine donc fortement la progression de la lave. Reste à savoir si le débit effusif sera suffisant pour lui permettre de progresser en direction de l’océan.

———————————–

By clicking on the link below, you will see a very interesting video shot on August 26th, 2021. It shows the situation on the erupting volcano on the Reykjanes Peninsula (Iceland). Over the past few days, poor weather conditions with fog made it impossible to see what was going on, but the eruptive tremor maintained its ups and downs.

Looking at the video, one realizes that lava has started to flow again towards the south. The slope being steep, it advances in a channel at an impressive speed. The channel favours this speed. Many tourists can be seen along the lava river. They are not in danger, unless lava decides upslope to adopt another path. It will then be necessary to climb rapidly on the hill, but that should not be a problem.

When it arrives at the bottom of the Natthagi Valley, lava spreads out and its progress slows down. The eruption is taking its usual pause as of this writing. This therefore strongly slows down the progression of the lava. It remains to be seen whether the effusive flow will be sufficient to allow it to progress towards the ocean.

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Un séisme significatif, d’origine volcanique, a été enregistré à White Island (Nouvelle-Zélande) dans la matinée du 18 août 2021. Il a duré une dizaine de minutes, mais il n’a pas été accompagné d’activité éruptive.
Une période d’émission de cendres d’environ deux minutes s’est produite sur l’île le 21 août 2021,
Aucun lien n’a été établi entre les deux événements.
Les images de la webcam continuent de montrer une incandescence nocturne. On peut en déduire que la température dans la zone de la bouche active atteint, comme précédemment, 500 à 600 °C.
Les données satellitaires continuent de montrer une légère déformation du sol autour de la bouche active et dans le secteur du lac.
Le niveau d’alerte volcanique reste à 2 et lla couleur de l’alerte aérienne est maintenue au Jaune.
Source : GeoNet.

Photo: C. Grandpey

++++++++++

Comme précédemment, l’éruption de Fagradalsfjall (Islande) continue avec une alternance de phases actives et de pauses parfaitement apparentes sur le tracé du tremor éruptif. Le hornito qui s’était édifié sur la lèvre du cratère principal a vite cessé d’être actif. Il y a quelques jours, une brèche s’est ouverte dans la paroi sud du cratère. La lave a alors pris la direction de la vallée de Natthagi, mais l’événement a été de courte durée. La météo défavorable des dernières heures n’a pas permis d’observer l’activité.

+++++++++

Dans sa mise à jour du 25 août 2021, le HVO indiquait que la forte sismicité qui a commencé le 23 août 2021, s’est poursuivie sous la partie sud de la caldeira sommitale du Kilauea (Hawaii). Au cours des dernières 24 heures, plus de 275 événements ont été détectés. Cependant, leur nombre a diminué au cours des 12 dernières heures, avec environ 75 secousses détectées. La plupart des séismes ont des magnitudes comprises entre M 1,0 et M 2,0 et se produisent à environ 1 à 2 km sous la surface.
Au cours des dernières 24 heures, les inclinomètres au sommet ont continué à enregistrer des modifications de déformation du sol dans la région sommitale, avec toutefois une légère diminution au cours des dernières heures.
Ces observations laissent supposer qu’il se produit une ascension du magma sous la surface dans la partie sud de la caldeira sommitale du Kilauea, même si la situation s’est calmée au cours des 12 dernières heures.
Les émissions de SO2 restent à des niveaux très bas qui persistent depuis mai 2021, date de la fin de la dernière éruption sommitale du Kilauea.
Source : HVO.

Crédit photo: HVO

++++++++++

L’activité du Sabancaya (Pérou) reste stable et modérée avec une trentaine d’explosions quotidiennes qui génèrent des panaches de cendre d’environ 3 km de hauteur.

Source : IGP.

++++++++++

Une activité éruptive modérée se poursuit sur le Chirinkotan (îles Kouriles) avec des explosions et des panaches de cendres qui s’élèvent à 2,5-4,5 km au-dessus du niveau de la mer. La couleur de l’alerte aérienne reste à Orange.
Source : KVERT.

+++++++++++

L’éruption se poursuit à Fukutoku-Oka-no-Ba (Japon). Des émissions de gaz et de vapeur continuent d’être observées au centre de l’île. La nappe de pierre ponce qui a été identifiée pour la première fois le 15 août s’étend à environ 100 km vers l’ouest-nord-ouest et mesure environ 13 km de large. Une décoloration brune peut être observée autour de la nouvelle île qui avait un diamètre de 1 km le 16 août 2021.
Source : Garde côtière japonaise.

Source: JMA

+++++++++++

Les panaches de gaz et de vapeur du Taal (Philippines) s’élèvent actuellement jusqu’à 1 à 3 km de hauteur. Les émissions de SO2 ont atteint 15 347 tonnes/jour le 19 août 2021 avant de diminuer à une moyenne de 8 351 tonnes/jour du 13 au 19 août. Le niveau d’alerte reste à 2 (sur une échelle de 0 à 5). Le PHIVOLCS rappelle au public que l’ensemble de Volcano Island est une zone de danger permanent.
Source : PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°

Ces informations ne sont pas exhaustives. Vous en trouverez d’autres (en anglais) en lisant le bulletin hebdomadaire de la Smithsonian Institution :
https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

————————————–

Here is some news of volcanic activity around the world :

A significant volcanic earthquake was recorded at White Island (New Zealand) in the morning of August 18th, 2021. It continued for about 10 minutes, but it was not accompanied by any eruptive activity.

A short-lived period of ash emission lasting about two minutes occurred on the island on August 21st, 2021,

No link was established between the two events.

Webcam images continue to show night glow, suggesting that temperatures in the active vent area probably remain around 500 – 600 °C.

Satellite data continue to show small amounts of ground deformation around the active vent and lake area.

The Volcanic Alert Level remains at 2 and the Aviation Colour Code at Yellow.

Source : GeoNet.

++++++++++

Like previously, the eruption of Fagradalsfjall (Iceland) continues with an alternation of active phases and pauses that can perfectly be seen on the course of the eruptive tremor. The hornito which had appeared on the rim of the main crater quickly ceased to be active. A few days ago, a breach opened in the south wall of the crater. Lava then started travelling in the Natthagi Valley, but the event was short-lived. The poor weather conditions over the last few hours did not allow to observe the activity.

++++++++++

In its update of August 25th, 2021, HVO indicated that elevated seismicity, which began on August 23rd, 2021 continued beneath the south part of Kilauea’s summit caldera (Hawaii). Within the past 24 hours, over 275 earthquakes had been detected. however, rates of earthquakes had decreased over the past 12 hours, over which time about 75 earthquakes were detected. Most of the earthquakes have magnitudes between M 1.0 and M 2.0 and are occurring approximately 1-2 km below the surface.

Over the past 24 hours, summit tiltmeters have continued to record a change in the rate and style of ground deformation in the summit region, with a slight decrease in the past hours.

These observations suggest that magma may be continuing to be supplied beneath the surface of the south part of Kilauea’s summit caldera, though at a decreased rate over approximately the past 12 hours.
SO2 emission rates remain at very low levels that have persisted since May 2021, when the most recent summit eruption ended.

Source: HVO.

++++++++++

The activity of Sabancaya (Peru) remains stable and moderate with an average of about 20 daily explosions that generate ash plumes 3 km high.

Source : IGP.

++++++++++

Moderate eruptive activity continues at Chirinkotan (Kuril Islands) with explosions and ash plumes that rise to 2.5-4.5 km above sea level. The aviation colour code remains at Orange.

Source: KVERT.

++++++++++

The eruption continues at Fukutoku-Oka-no-Ba (Japan). Gas-and-steam emissions continue to be observed from the center of the island. The pumice raft that was first identified on 15 August has expanded to about 100 km to the WNW and is about 13 km wide. Brown discoloration can be seen around the new island, which had a diameter of 1 km by 16 August, 2021.

Source: Japan Coast Guard.

++++++++++

Gas-and-steam plumes from Taal (Philippines) are currently rising up to 1-3 km. SO2 emissions peaked at 15,347 tonnes/day on 19 August, 2021 and declined to an average of 8,351 tonnes/day during 13-19 August. The alert level remains at a 2 (on a scale of 0-5). PHIVOLCS reminds the public that the entire Taal Volcano Island is a Permanent Danger Zone (PDZ)

Source: PHIVOLCS.

°°°°°°°°°°°

This information is not exhaustive. You can find more by reading the Smithsonian Institution’s weekly report:

https://volcano.si.edu/reports_weekly.cfm

Un autre endroit dangereux en Islande // Another dangerous place in Iceland

Dans une note rédigée le 17 février 2020, j’ai mis en garde contre les dangers de la plage de Reynisfjara dans le sud de l’Islande. A côté de la beauté du site avec ses colonnes basaltiques, il y a le danger de la mer. Plusieurs touristes ont été piégés, emportés et tués par des vagues dangereuses et perfides
Ces derniers jours, les médias islandais ont publié une mise en garde semblable à propos d’une zone côtière de la Péninsule de Reykjanes où de l’eau chaude s’écoule de la centrale géothermique HS Orka. Beaucoup de gens vont nager dans cet endroit malgré tous les efforts de la compagnie d’électricité pour décourager la baignade et expliquer les dangers. Récemment, un accident mortel s’est produit lorsque de forts courants ont emporté vers le large un nageur âgé d’une trentaine d’années. En plus des courants, il y a la température de l’eau qui sort de la centrale. Son débit peut changer soudainement et de façon spectaculaire, ce qui ajoute au danger.
Lorsque les piscines ont été fermées en raison de la pandémie de COVID-19 au printemps 2020, le personnel de la centrale a commencé à remarquer plus de monde à l’endroit où les eaux chaudes sortent de la centrale et s’écoulent vers la mer. Bien que cela soit officiellement interdit, les gens ont commencé à se baigner dans l’eau chaude de l’océan et à publier des photos sur les réseaux sociaux. HS Orka a tout fait pour améliorer la signalisation et augmenter la sécurité dans la zone. Ses dirigeants ont averti le public et expliqué le danger de la zone. Alors que l’eau qui sort de la centrale est généralement à environ 35 °C, sa température peut augmenter considérablement sans prévenir et atteindre 100 °C.
Source : Médias islandais.
Un conseil: si vous avez envie de vous tremper dans l’eau chaude d’une centrale géothermique, optez plutôt pour le Lagon Bleu. il vous en coûtera entre 44 et 56 euros selon la formule choisie, mais vous serez en sécurité!

—————————————–

In a post written on February 17th, 2020, I warned about the dangers of Reynisfjara beach in southern Iceland. Beside this beauty of the site with its basalt columns, there is the danger of the sea. Several tourists have been killed by dangerous and treacherous waves

In the past days, Icelandic news media released a similar warning about a coastal area on the Reykjanes Peninsula where warm water runs off from the HS Orka geothermal power station. Many people go swimming in the place despite the power company’s best efforts to discourage swimming and warn of the dangers, Recently, a fatal accident occurred in the area when strong currents pulled a swimmer in his thirties out to sea. In addition to the danger of strong currents, the temperature of the run-off water can also change suddenly and dramatically, adding to the danger.

When swimming pools were closed due to the pandemic in the spring of 2020, the staff at the power station started noticing more traffic in the place where hot run-off water flows towards the sea. Although it is officially forbidden,people started to bathe in the warm ocean water and posting pictures on social media. HS Orka made great efforts to improve warning signs and increase security in the area, and issued statements to the public, warning them of the danger. While the run-off water is usually at around 35°C, the temperature can increase dramatically without warning, getting as hot as 100°C.

Source: Icelandic news media. Take this piece of advice from me: if you fancy a dip in the hot water of a geothermal power plant, kust choose the Blue Lagoon instead. It will cost you between 44 and 56 euros depending on the formula, but you will be safe!

Photos: C. Grandpey