Nouvelles volcaniques et sanitaires d’Islande // Volcanic and health news from Iceland

L’éruption de Fagradalsfjall se poursuit sur la Péninsule de Reykjanes. Cependant, l’activité dans le cratère principal est irrégulière et n’est pas toujours visible depuis la colline de Langihryggur à cause du brouillard. Les pics d’activité se produisent généralement à des intervalles de 10 à 15 heures, avec des périodes de pause tout aussi longues ; ce type de situation a débuté vers le 17 juillet. Selon l’Institut des Sciences de la Terre, le débit effusif était en moyenne de 11 mètres cubes par seconde au cours du mois de juillet, même si cette moyenne est probablement inférieure depuis le 17 juillet. La superficie du champ de lave atteint 4,3 kilomètres carrés et le volume de lave émise est estimé à 109 millions de mètres cubes. Comme je l’ai expliqué précédemment, la lave coule actuellement dans la vallée de Meradalir et les zones à l’ouest et n’avance plus dans la Geldingadalur, la Nátthaga et la Sydri Meradalir. Les coulées dans la Meradalir gagnent environ 1 mètre par jour en épaisseur.

Alors que je séjournais en Islande entre le 4 et le 13 juillet 2021, toutes les restrictions sanitaires avaient été levées depuis le 1er juillet et les tests PCR avaient disparu de l’aéroport de Keflavik. Ma vie était tout à fait normale dans le pays, que ce soit dans les hébergements, les restaurants et les magasins.

Cependant, en raison de l’apparition de nouveaux cas de COVID, de nouvelles restrictions ont été imposées le 26 juillet 2021. Voici quelques-unes des principales règles à respecter :

Comme précédemment, tous les voyageurs doivent se pré-enregistrer avant d’arriver en Islande et confirmer leur jour de départ, s’ils le savent.

Tous les voyageurs doivent présenter un certificat de vaccination complète, ou un certificat d’infection antérieure. 14 jours doivent s’être écoulés depuis la deuxième injection pour qu’un certificat soit valide. Si le délai est inférieur à 14 jours, le voyageur doit subir des tests à la frontière et suivre une quarantaine à domicile jusqu’à l’obtention d’un résultat négatif.

IMPORTANT : Depuis le 27 juillet 2021, tous les voyageurs VACCINÉS devront présenter un test COVID négatif avant de monter à bord d’un avion ou d’un navire à destination de l’Islande. Un test PCR ou un test antigénique sont acceptés. Le test doit avoir eu lieu dans les 72 heures avant le départ de la première étape du voyage. L’amende en cas de non présentation d’un test COVID-19 négatif s’élève à 100 000 couronnes.

Il est conseillé d’arriver tôt pour l’enregistrement à l’aéroport de Roissy qui est moins bien organisé que celui de Keflavik.

 

Les dernières nouvelles sanitaires ne sont pas très bonnes en Islande Les autorités insistent sur le fait que l’immunité collective n’a pas été atteinte malgré une vaccination à grande échelle. Le variant Delta a pris le pas sur tous les autres en Islande et il est maintenant clair que les personnes vaccinées peuvent contracter le virus et le transmettre à d’autres. Le séquençage a montré que l’origine de la plupart des infections à l’intérieur de l’Islande peut être attribuée à des événements de groupe tels que les sorties en boîte dans le centre-ville de Reykjavík ou des voyages de groupe à l’étranger. On constate néanmoins que la vaccination prévient les formes graves de la maladie. Les autorités sanitaires ont envoyé un mémorandum officiel au gouvernement dans lequel elles expriment leurs préoccupations concernant la pression sur le système de santé et sur le CHU de Reykjavik..

Les restrictions actuelles resteront en place jusqu’au 13 août et pourraient être renforcées après cette date si nécessaire. En attendant, plusieurs événements sportifs et culturels, comme le marathon de Reykjavik, ont été repoussés ou annulés.

——————————-

The Fagradalsfjall eruption continues on the Reykjanes Peninsula. However, activity in the main crater is irregular and is not always visible from the Langihryggur hill because of the fog.  Lava activity usually occurs at intervals of 10-15 hours, with similarly long periods of no activity in between; a pattern that emerged around July 17th. According to the Institute of Earth Sciences, the lava effusion rate averaged 11 cubic meters per second during the month of July, though the average since July 17th has been likely lower. The area of the flow field had grown to 4.3 square kilometres, and the total volume erupted is estimated at 109 million cubic metres. As I put it before, lava is currently flowing into the Meradalir Valley and areas to the W and no longer advances in the Geldingadalur, Nátthaga, and Sydri Meradalir valleys. The flows in Meradalir thicken by about 1 metre per day.

While I stayed in Iceland between July 4th and 13th, 2021, all sanitary restrictions had been lifted since July 1st and the PCR tests had disappeared from Keflavik Airport. My life was totally normal in the country, including accommodation, restaurants and shops.

However, due to the appearance of new Covid casas, new restrictions were imposed on July 26th, 2021. Here are some of the main rules:

Like previously, all travellers must pre-register before arriving in Iceland and confirm their departure day, if available.

All travellers must present a certificate of full vaccination, or a certificate of previous infection, at the border. 14 days have to have passed from the second dose for a certificate to be valid. If the time is shorter than 14 days, the traveller needs to undergo testing at the border and follow the rules on home quarantine until a negative result is obtained.

IMPORTANT: From 27 July 2021, all VACCINATED travellers must present a negative COVID test before boarding an aircraft or ship to Iceland. Both a PCR test and a COVID-19 rapid antigen test are accepted. The test must have been taken within 72 hours before departure on the first leg of the journey. A fine for not presenting a negative COVID-19 test is 100.000 isk.

As a consequence, it is advisable to arrive early for the check-in in Roissy Airport which is lee well-organised than Keflavik.

The latest health news is not very good in Iceland. Authorities insist that herd immunity has not been reached despite large-scale vaccination. The Delta variant has outstripped all others in Iceland and it has become clear that vaccinated people can easily contract it as well as spread it to others. Sequencing has shown us that the origin of most domestic infections can be traced to group events such as clubbing in downtown Reykjavík or group trips abroad. There are however indications that vaccination is preventing serious illness. Health officials have sent a formal memorandum to the government expressing concerns regarding strain on the healthcare system and the National University Hospital.

The current social restrictions will remain in place until August 13th and might be reinforced after this date if necessary. In the meantime, several sporting and cultural events, like the Reykjavik Marathon have been postponed or cancelled.

La coulée de lave, aujourd’hui inactive dans la vallée de Natthaga

(Photo: C. Grandpey)