Etna (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpg20 heures : Le tremor est en train de monter en flèche. La sismicité est en hausse elle aussi. La lave a recommencé à s’écouler sur le flanc du NCSE. Un paroxysme devrait se déclencher prochainement !

20h30: L’activité s’intensifie lentement. Une ébauche de fontaine de lave est visible dans le cratère.

21 heures: Les nuages sont en train de descendre sur le volcan. On va peut-être rater le spectacle! Il est surprenant que la lave ait commencé à couler de si bonne heure. Cette fois, les coulées risquent de descendre beaucoup plus bas.

22h10: Le tremor et la sismicité continuent à croître. Le paroxysme monte lentement en puissance. La lave commence à jaillir  dans le cratère. Cette activité se reflète sur la couche nuageuse qui flirte avec le sommet. Une coulée de lave qui semble assez bien alimentée continue à descendre dans la Valle del Bove.

22h40: Le paroxysme semble avoir atteint son point culminant car le tremor est en phase descendante. Si les choses en restent là, l’activité aura été moins intense que lors des événements précédents. Tout se passe comme si la coulée de lave qui sort du NCSE depuis ce matin avait « pompé » l’énergie qui se trouvait à l’intérieur.

 

drapeau anglais.jpg20 :00 : The tremor is rising sharply. Seismicity is increasing too. Lava is flowing again along the flank of the NSEC. A new paroxysm should start shortly!

20:30: Activity is climbing slowly. A small lava fountain can be seen in the crater.

21:00: Clouds are coming down on the volcano. Shall we see the show? It is surprising lava should have started flowing so early. This time, the flows are likely to travel much farther downslope.

22:10: Seismicity and the tremor keep increasing. The paroxysm is rising slowly. Activity of lava fountaining within the NSEC is reflected by the clouds that are close to the summit. A well-fed lava flow is still travelling towards the Valle del Bove.

22:40: It seems the paroxysm has reached its climax as the tremor is now decreasing. If the situation does not change, this paroxysm will have been far less intense than the previous ones. It looks as if the lava flow that has been coming out of the crater since this morning has absorbed a large part of its eruptive energy.

Etna-23-avril.jpg
20 heures…
Etna-23-avril.jpg
20h30…
Etna-23-avril.jpg

22h10…et 22h40

 

Etna (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpgOn observait ce matin vers 7h30 (heure locale)sur la webcam n°1 de L’Association Volcanologique Européenne une belle incandescence ainsi qu’une petite coulée de lave au niveau du Nouveau Cratère SE.

http://lave-volcans.eu/webcams_etna.php?numero=1

 

drapeau anglais.jpgThis morning, one could see at 7:30 or so (local time) on the webcam 1 of L’Associaton Volcanologique Européenne a strong incandescence as well as a short lava flow on the New SE Crater.

http://lave-volcans.eu/webcams_etna.php?numero=1

Etna-23-avril-01.jpg

Etude des mouvements de failles sur le Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

L’activité sismique a toujours été intense sur le Kilauea où les mouvements du magma sous l’édifice ont des répercussions à la surface. Les zones de rift (East Rift Zone et West Rift Zone) sont les preuves des forces colossales qui animent le volcan. Les épisodes de gonflement et de dégonflement du sommet – particulièrement nombreux ces derniers mois – trahissent la montée et la baisse du niveau de la lave. On remarquera enfin que, périodiquement, des séismes se produisent sur le Kilauea, en particulier sous le flanc sud qui a tendance à basculer sous la pression du magma. Outre des fracturations, ce basculement entraîne des glissements de failles assez lents (d’une durée d’une à deux journées) dans cette partie du volcan et les scientifiques du HVO pensent pouvoir enregistrer dans les prochaines semaines l’un de ces slow slip events (SSE).

Les scientifiques font remarquer que si un glissement de failles se produit brusquement, il peut provoquer un séisme de l’ordre de M 6 ou plus, comme en 1975 (M7,2) ou en 1989 (M6,2). Par contre, quand le glissement est lent, il peut être enregistré par des instruments. C’est ainsi que le HVO a pu enregistrer 10 SSE depuis novembre 2000. Leur périodicité n’est pas très régulière mais les dernières observations laissent penser que le prochain événement de ce type se produira vers la mi-juin 2012.

Le 17 juin 2007, une intrusion magmatique a provoqué l’ouverture d’une nouvelle fracture dans l’East Rift Zone, suivie d’une petite éruption le 19 de ce mois. Grâce aux GPS et tiltmètres en place dans ce secteur et sur le flanc sud, l’activité a pu être enregistrée, mais il a été difficile d’analyser les données concernant le SSE car elles étaient perturbées par le phénomène éruptif.

Les scientifiques du HVO voudraient pouvoir étudier les glissements de failles dans des circonstances plus neutres et comprendre en particulier pourquoi ce lent glissement s’accompagne parfois d’un tremor dans d’autres régions du monde. Ce dernier point sera toutefois extrêmement difficile à étudier sur le Kilauea avec la présence d’un tremor éruptif annexe.

S’agissant de la sismicité sur le Kilauea, les scientifiques du HVO voudraient savoir si les essaims sismiques enregistrés en février 2012 sont liés à une montée de magma sous le Kilauea. Ils voudraient aussi comprendre pourquoi les épisodes de gonflement et de dégonflement (D/I events) se sont accélérés en 2012.

 

West-rift.jpg
West Rift Zone du Kilauea (Photo: C. Grandpey)