Soufriere Hills (Ile de Montserrat)

drapeau francais.jpgL’activité sismique restait relativement élevée la semaine dernière sur le volcan Soufriere Hills, après les essaims volcano-tectoniques enregistrés les 22 et 23 mars. L’événement le plus significatif avait une magnitude de M 3,5, l’un des plus importants depuis le début de l’éruption.

Les émissions de SO2 atteignaient une moyenne de 1320 tonnes par jour, avec un minimum de 264 tonnes et un maximum de 4594 tonnes, la troisième valeur enregistrée au cours des 10 dernières années. Les émissions les plus intenses ont été observées les 24 et 26 mars.

L’activité fumerolienne accompagnée d’émissions de cendre qui avait débuté le 23 mars a culminé avant midi avant de décliner lentement pour cesser en fin d’après-midi. Au moment le plus intense, la cendre jaillissait jusqu’à environ 150 mètres de hauteur. Le 28 mars, seule subsistait l’activité fumerolienne à l’intérieur de la fracture d’effondrement.

L’épisode d’activité du 23 mars est le plus significatif depuis la pause marquée par l’éruption il y a plus de deux ans. Les événements sismiques volcano-tectoniques les plus importants ont probablement été causés par un accroissement de la pression sous le volcan suite à une montée de magma. Les émissions de cendre avaient, de toute évidence, une origine phréatique.

Ce type d’activité s’était déjà produit sur le volcan Soufriere Hills plusieurs mois avant la reprise d’une extrusion de magma, comme en 2005 et 2008.

L’activité du 23 mars est là pour rappeler que le volcan reste très actif. Des coulées pyroclastiques peuvent se produire à tout moment, y compris dans Gages d’où elles peuvent atteindre rapidement Plymouth. De plus, le risque de lahars reste élevé, en particulier dans Belham Valley

Le niveau d’alerte est maintenu à 2.

Source : MVO.

 

drapeau anglais.jpgSeismic activity was still high last week, following the large swarms of VT earthquakes that were recorded on March 22nd and 23rd. The magnitude of the largest event in the swarms was 3.5, making this one of the largest VT earthquakes since the start of the eruption.

The average SO2 emissions reached 1,320 tonnes per day with a minimum of 264 tonnes per day and a maximum of 4,594 – the third-highest value recorded in the last ten years. The highest values were between March 24th and 26th.

The ash venting and fumarolic activity that started in the morning of March 23rd peaked before noon and then slowly declined until it stopped in the late afternoon. At its peak, black jets of ash were seen rising about 150 metres high. Observations on March 28th showed only fumarolic activity from the vents inside the collapse scar.

The episode of March 23rd was the most significant activity at the Soufriere Hills since the current pause began more than two years ago. The large VT earthquakes are likely to have been caused by increasing pressure below the volcano from uprising magma while the ash venting was probably phreatic in origin. This type of activity had occurred before at Soufriere Hills up to several months prior to restarts in magma extrusion, for example in 2005 and in 2008.

The 23 March activity is a reminder that the volcano is still active. Pyroclastic flows can occur at any time without warning on any side of the volcano, including Gages from where they can travel rapidly into Plymouth. Besides, lahars remain a hazard, especially in the Belham valley..

The Hazard Level is kept at 2.

Source : MVO.