Mauna Loa (Hawaii) : nouvelle éruption à huis clos // New eruption behind closed doors

Il y a actuellement deux éruptions à Hawaii. Le Kīlauea est en éruption depuis le 29 septembre 2021 et la lave reste à l’intérieur du cratère de l’Halema’uma’u. Le parc national est ouvert au public et l’éruption du Mauna Loa n’a eu aucun impact sur le Kilauea qui se visite normalement, avec les restrictions d’accès déjà existantes. Un petit lac de lave est visible depuis les points d’observation prévus le long de la caldeira sommitale,
Ne vous précipitez pas pour acheter des billets d’avion pour aller voir l’éruption du Mauna Loa (elle a commencé le 27 novembre 2022) car vous ne serez pas autorisé à vous approcher des coulées de lave. Le Parc national des volcans d’Hawaii a interdit la circulation sur la Mauna Loa Road depuis son point de départ à Kīpukapuaulu. Le sommet, les huttes et toutes les zones de haute altitude du Mauna Loa sont fermés au public depuis début octobre, lorsque le volcan a commencé à montrer des signes d’activité avec une hausse de la sismicité. La Mauna Loa Observatory Road, qui part de la Saddle Road et se trouve à l’extérieur du Parc national, est également fermée.
En conséquence, les autorités locales conseillent vivement aux touristes de consulter le site web du Parc pour être informés « des mises à jour de fermetures, des alertes de sécurité, de la qualité de l’air »; il est également recommandé d’ouvrir les liens vers les webcams de l’Observatoire et les mises à jour sur les éruptions.
Il existe également une restriction de vol dans un rayon de 5 milles marins (environ 9 km) autour du sommet du Mauna Loa et jusqu’à 1 500 mètres au-dessus du sol. Cette restriction a été imposée par la Federal Aviation Administration. Seuls les vols d’intervention d’urgence autorisés échappent à la restriction.
Il semble que la situation sur le Mauna Loa lors de l’éruption actuelle ressemblera à l’éruption du Kilauea en 2018. Personne, à l’exception des scientifiques locaux et du personnel de la Protection civile, n’a été autorisé à s’approcher des coulées de lave. Des plates-formes d’observation ont été promises par les autorités locales mais n’ont jamais vu le jour!

A noter par ailleurs que les drones sont formellement interdits dans les parcs nationaux aux Etats Unis.

—————————————–

There are currently two eruptions in Hawaii. Kīlauea has been erupting since September 29th, 2021, and the lava has been confined to Halema’uma’u Crater. The National Park is open to the public and the Mauna Loa eruption has not had any impact on Kilauea which can be visited normally, with the amlready existing access restrictions. A small lava lake is visible from viewing areas along Kilauea’s summit caldera,

Don’t rush to buy plane tickets to go and see the Mauna Loa eruption (it started on November 27th, 2022) because you won’t be allowed to go near the lava flows. Volcanoes National Park has closed traffic to Mauna Loa Road from the gate at Kīpukapuaulu. Mauna Loa’s summit, cabins and high-elevation areas have already been closed since early October, when the volcano started showing signs of unrest and increased seismicity. Mauna Loa Observatory Road, which starts from the Saddle Road and is outside of the National Park, is also closed to the public.

As a consequence, officials urge visitors to check the Park website before visiting for “closure updates, safety alerts, air quality” and links to the Hawaiian Volcano Observatory webcams and eruption updates.

There is also a temporary flight restriction across a 5 nautical mile radius around Mauna Loa summit and up to 1,500 meters above ground level, put in place by the Federal Aviation Administration. Only approved emergency response flights are excepted from the restriction.

It looks as if the situation on Mauna Loa during the current eruptin will be like Kilauea’s 2018 eruption. Nobody except local scientists and Civil Defence staff was allowed to get close to the lava flows. Observation platforms were promised by local authorities but were never set up!

People are reminded that the use of drones is strictly forbidden in all U.S. national parks.

Image satellite de l’éruption, avec les 3 coulées de lave (Source: Copernicus)

Ski d’été : même punition pour le glacier du Stelvio (Italie) // Summer skiing : same punishment for the Stelvio glacier (Italy)

Après Tignes, Les Deux-Alpes et bien d’autres dans le massif alpin, c’est au tour du glacier du Stelvio (Italie) de mettre un terme prématurément au ski d’été. Les dernières semaines, avec des températures bien supérieures à la moyenne, ont donné le coup de grâce au glacier. Les remontées mécaniques pour le ski d’été ont dû être fermées pour des raisons de sécurité.

Une telle fermeture des pistes ne s’était jamais produite en juillet. La situation du glacier semblait déjà compromise à la fin du mois de juin, alors que les conditions étaient celles que l’on trouve généralement en août. L’isotherme zéro est souvent resté au-dessus de 4 500 mètres. De la même façon, ces derniers jours le mercure a atteint des niveaux très élevés, même aux plus hautes altitudes.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous verrez une excellente vidéo qui montre le triste état dans lequel se trouve actuellement le glacier du Stelvio. On peut voir que les pistes de ski sont traversées par des ruisseaux formés par les eaux de fonte. La couleur que la glace a prise n’est pas vraiment belle et les profondes crevasses ne donnent guère envie de s’aventurer sur le glacier.

https://youtu.be/S1wmi4pqZI4

——————————————–

After Tignes, Les Deux-Alpes and many others in the Alps, Stelvio glacier (Italy) put an early end to summer skiing. The last few weeks, with temperatures well above average, have given the final blow to the glacier. The ski lifts for summer skiing had to be closed for safety reasons.
Such a closure had never happened in July. The situation of the glacier already seemed compromised at the end of June, when the conditions were those generally found in August. The zero isotherm often stayed above 4,500 meters. Similarly, in recent days temperatures reached very high levels, even at the highest altitudes.
By clicking on the link below, you will see an excellent video which shows the sad state of the Stelvio glacier. You can see that the ski slopes are crossed by meltwater streams. The colour of the ice is not really beautiful and the deep crevasses hardly incite you to venture on the glacier.

https://youtu.be/S1wmi4pqZI4

Image extraite de la vidéo

Le Parc National de Yellowstone fermé à cause des intempéries // Yellowstone National Park closed because of very bad weather

Si vous aviez l’intention de visiter Yellowstone dans les prochains jours, vous avez tout intérêt à vérifier l’état des routes sur le site Web du parc.
Pour le moment, toutes les entrées sont temporairement fermées en raison de conditions dangereuses causées par des inondations après « des précipitations sans précédent » qui ont provoqué des inondations de chaussées et des glissements de terrain. Aucun trafic entrant ne sera autorisé dans le parc jusqu’à ce que les conditions se stabilisent et que le parc puisse évaluer les dégâts subis par les routes, les ponts et les autres infrastructures.
Le 13 juin 2022, l’électricité était coupée à plusieurs endroits à l’intérieur du parc. Les inondations sont si importantes que les routes endommagées pourraient ne pas être ouvertes avant des semaines ou plus. En effet, plusieurs tronçons de routes à travers le parc ont été emportés ou recouverts de boue ou de roches, et plusieurs ponts semblent avoir été endommagés.
De nouvelles pluies sont prévues en milieu de semaine et la fonte rapide de la neige fait gonfler les rivières, aggravant la situation. Le parc a déclaré que les inondations sur la rivière Yellowstone « battent tous les records ».
Source : médias d’information américains.

Voici une petite vidéo montrant les dégâts causés à l’une des routes du Parc :

https://live.staticflickr.com/video/52144418361/79ce0b907a/720p.mp4?s=eyJpIjo1MjE0NDQxODM2MSwiZSI6MTY1NTE4ODc3NiwicyI6IjRkOGFkNDkzMDgwYmUzMzJkNGJlM2YyOTY3NzBhMDZmMGMzYWI0ZDciLCJ2IjoxfQ

————————————————

If you intended to visit Yellowstone in the coming days, you’d better be careful and check road conditions on the Park’s website.

At the moment, all entrances are temporarily closed because of hazardous conditions caused by flooding after“unprecedented amounts of rainfall”causing flooding of roadways, mudslides and rockslides. No inbound visitor traffic will be allowed into the park until conditions stabilize and the park can assess damage to roads and bridges and other facilities;

On June 13th, 2022 , power was out at multiple locations inside a park.Flooding is so extensive that damaged roads might take weeks or longer to reopen. Indeed, multiple sections of roads throughout the park have been either washed out or covered in mud or rocks, and multiple bridges may be affected.

More rain is expected through midweek, and rapid snowmelt is causing rivers to swell, exacerbating the situation. The park stated that flooding on the Yellowstone River is “beyond record levels.”

Source: US news media.

Here is a short video showing the damage caused to one of the roads :

https://live.staticflickr.com/video/52144418361/79ce0b907a/720p.mp4?s=eyJpIjo1MjE0NDQxODM2MSwiZSI6MTY1NTE4ODc3NiwicyI6IjRkOGFkNDkzMDgwYmUzMzJkNGJlM2YyOTY3NzBhMDZmMGMzYWI0ZDciLCJ2IjoxfQ

Photo: National Park Service

Islande : l’accès à l’éruption se complique // More difficult to get to the eruption

Outre les difficultés pour entrer en Islande avec les restrictions de voyage et les tests PCR obligatoires, les voyageurs seront désormais confrontés un nouvel obstacle s’ils veulent aller voir l’éruption sur la péninsule de Reykjanes.

Il n’est plus possible d’accéder au point de vue depuis la colline qui domine le site de l’éruption et qui offre une vue extrêmement spectaculaire de la bouche active. Le sentier A a été fermé le 30 mai au soir car la lave est sur le point de le recouvrir. Une fois que la lave aura fait son œuvre, la colline sera entièrement entourée de lave et donc inaccessible. Le belvédère a été fermé pour éviter que les touristes se retrouvent piégés, mais tous ne respectent pas l’interdiction mise en place par les autorités. Les webcams ont permis de surprendre des visiteurs en train d’enjamber le ruban installé par la police et de gravir la colline malgré l’interdiction.

La police va donc prendre des mesures plus efficaces pour empêcher les touristes d’escalader la colline. Il semble évident que plus l’éruption se prolongera, plus il sera difficile de s’approcher du cratère actif. Il y a bien sûr d’autres points de vue, mais ce ne sera plus la même chose.

Les scientifiques ne peuvent pas dire avec précision quand la colline sera entièrement entourée de lave, mais c’est probablement l’affaire de quelques jours. Une personne qui se retrouverait piégée sur la colline devrait être secourue par hélicoptère, ce qui coûte cher. [NDLR : il n’est pas précisé qui paiera le sauvetage].

Si la colline est entourée par la lave mais continue d’exister, elle sera connue sous le nom de óbrennishólmi ou óbrynnishólmi en islandais, ce qui peut se traduire littéralement par «île non brûlée.». C’est une zone de terre entourée de coulées de lave plus jeunes. Les Hawaiiens utilisent le mot « kīpuka » pour faire référence à un îlot de végétation entouré de lave. Sur l’Etna c’est une « dagala », un mot tiré de l’arabe.

L’éruption dans la Geldingadalur dure depuis plus de deux mois maintenant et les volcanologues reconnaissant n’avoir aucun moyen de savoir combien de temps elle va durer.

Source: Iceland Review, www.ruv.is.

°°°°°°°°°°

Le sentier B (celui à l’ouest) reste accessible pour aller voir l’éruption mais est un peu plus scabreux. Il faut marcher plus de 4 km, avec un passage raide (voir profil ci-dessous) équipé d’une corde. Les autorités islandaises estiment qu’il faut entre 3 et 4 heures à un randonneur en bonne condition pour effectuer l’aller-retour. J’ai lu qu’il est déconseillé d’emprunter le sentier B pour revenir, probablement à cause de la pente. Apparemment, il est possible de rejoindre le sentier A par une vallée plus facile. A vérifier.

°°°°°°°°°°

S’agissant de l’éruption proprement dite, les « paroxysmes » duraient aujourd’hui environ une minute trente secondes et étaient séparés de périodes calmes d’environ 9 minutes.

———————————————-

Beside the difficulties to enter Iceland with the travel restrictions and the mandatory PCR tests, travellers will now be confronted with a new obstacle if they want to go and see the eruption on the Reykjanes Peninsula.

It is no longer possible to get to the hilltop viewpoint closest to the eruption site. Trail A was was closed on May 30th due to encroaching lava. The hill could soon become entirely surrounded by lava. The lookout was closed to prevent visitors from becoming trapped but not all are obeying authorities’ instructions to stay off the hill. Webcams have spotted visitors climbing over the police tape and climbing the hill anyway.

The police says it is going to take measures to prevent tourists from climbing the hill. It seems obvious that the longer the eruption will continue, the harder it will be to come near the erupting crater. There are other good vantage points there but this will change the situation for the tourists.

Local scientists cannot say exactly when the hill will become fully surrounded by lava but they expect it to happen within the next few days. Anyone trapped on the hill would have to be rescued by helicopter, which is expensive. [Nobody says who would pay for the rescue].

If the hill is surrounded but remains uncovered by lava, it will be known as an óbrennishólmi or óbrynnishólmi in Icelandic: an area of land surrounded by younger lava flows (literally “unburned island”). The Hawaiians use the word « kīpuka » to describe such an island of vegetation amidst the lava.

The Geldingadalir eruption has been ongoing for over two months: experts say there is no way to know how long it will continue.

Source: Iceland Review, www.ruv.is.

°°°°°°°°°°

Trail B (the one to the west) remains accessible to visit the eruption but is a little more difficult. You have to walk more than 4 km, with a steep passage (see profile below) equipped with a rope. Icelandic authorities estimate that it takes between 3 and 4 hours for a hiker in good condition to complete the round trip. I have read that it is not recommended to walk along trail B to come back, probably due to the incline. Apparently it is possible to reach Trail A through an easier valley. To be checked.

°°°°°°°°°°

As far as the eruption is concerned, the « paroxysms » lasted today about one minute thirty seconds, with intervals of about 9 minutes.

Image webcam montrant que les coulées de lave dans les vallées Gelingadalir et Meradalir se rapprochent dangereusement.

Carte montrant les sentiers d’accès à l’éruption (Source : Visit Reykjanes)

Profil du sentier B (Source : Wikiloc)