Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion) : fin de l’éruption! // Piton de la Fournaise (Reunion Island) : end of the eruption!

12h30 (UTC heure métropole) : Dans son dernier bulletin du 5 octobre 2022 émis à 8h30 (heure locale), l’OVPF indique que l’éruption débutée le 19 septembre 2022 se poursuit. L’amplitude du tremor éruptif montre des fluctuations, avec toutefois une augmentation des hautes fréquences suggérant une potentielle instabilité structurelle du site éruptif.

La sismicité sous le sommet reste importante. Les événements de plus forte magnitude se situent sous la bordure Est du Dolomieu et présentent des polarités négatives indiquant des effondrements au niveau du toit du réservoir. En parallèle, les données des stations GPS montrent des signaux associés à une déflation de l’édifice de l’ordre de 2 cm en 4 jours.
Cette sismicité et cette déflation suggèrent une dépressurisation du réservoir magmatique.
Un fort dégazage est observé au niveau des bouches éruptives et du champ de lave avec un panache de gaz recouvrant tout le secteur ouest du volcan jusqu’à la Plaine des Sables.

Tous ces paramètres font craindre des déstabilisations au niveau du site éruptif ainsi qu’un paroxysme, comme lors de l’éruption d’avril 2020. C’est pourquoi les équipes de l’OVPF ont décidé ce matin d’annuler leur mission de terrain prévue sur le site éruptif.

Source: OVPF.

En ce moment (16h30, heure locale), l’OVPF indique sur son site : Niveau d’activité : Pas d’éruption ! En regardant la webcam du Piton de Bert, il semble effectivement que l’éruption ait pris fin! On attend donc des précisions de l’Observatoire…

++++++++++

15h30 heure (UTC métropole) : Finalement, le vent de panique qui a soufflé ce matin sur l’OVPF n’était pas justifié. Les phénomènes observés sur le Piton de la Fournaise annonçaient tout simplement la fin de l’éruption. Elle s’est arrêtée brutalement vers 10h10 (heure locale) / 6h10 (UTC). Comme je l’indiquais précédemment en regardant les images de la webcam du Piton de Ber, aucune projection de lave n’est visible en surface.

Comme il le fait à l’issue de chaque éruption, l’OVPF ajoute qu’aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (pause de l’éruption, arrêt définitif, reprise de l’activité sur le même site, reprise de l’activité sur un autre site), compte tenu de la forte sismicité qui a été enregistrée ces derniers jours.

————————————-

12:30 (UTC Paris time) : In its latest update of October 5th, 2022 released at 8:30 (local time), OVPF indicates that the eruption that started on September 19th, 2022 continues. The amplitude of the eruptive tremor shows fluctuations, with however an increase in high frequencies suggesting a potential structural instability of the eruptive site.
Seismicity beneath the summit remains significant. The highest magnitude events are located below the eastern edge of the Dolomieu Crater and have negative polarities indicating collapses of the reservoir roof. In parallel, the data from the GPS stations show signals associated with a deflation of the edifice at a rate of 2 cm in 4 days.
This seismicity and this deflation suggest a depressurization of the magmatic reservoir.
Strong degassing is observed at the eruptive vents and the lava field with a gas plume spreading over the entire western area of the volcano, as far as the Plaine des Sables.
All these parameters raise fears of destabilization of the eruptive site as well as a paroxysm, as during the eruption of April 2020. This is why the OVPF teams decided this morning to cancel their planned field mission to the eruptive site.
Source: OVPF.

Right now (16:30, local time), OVPF indicates on its site: Level of activity: No eruption! Looking at the Piton de Bert webcam, it does indeed seem that the eruption has ended! We are therefore waiting for details from the Observatory…

++++++++++

3:30 pm (UTC Paris time): Finally, the wind of panic that blew over OVPF this morning was not justified. The phenomena observed on Piton de la Fournaise simply announced the end of the eruption. It stopped abruptly around 10:10 a.m. (local time) / 6:10 a.m. (UTC). As I iput it previously while looking at the images of the Piton de Ber webcam, no projection of lava is visible on the surface.
As it does at the end of each eruption, OVPF adds that no hypothesis has been ruled out as to the evolution of the future situation (pause of the eruption, definitive cessation, resumption of activity on the same site, resumption of activity on another site), given the strong seismicity that has been recorded in recent days.

Remplissage du cratère sommital du Kilauea (Hawaii) // Filling of Kilauea’s summit crater (Hawaii)

Dans son article hebdomadaire « Volcano Watch », l’Observatoire des Volcans d’Hawaii (HVO) a publié un article très intéressant sur le remplissage de l’Halema’uma’u, le cratère sommital du Kilauea. On se souvient que l’éruption de 2018 s’est accompagnée de violents séismes et d’effondrements dans la zone sommitale du volcan. Ces événements ont laissé derrière eux une cavité très profonde, là même où s’agitait un superbe lac de lave avant l’éruption.

Une pièce d’eau s’est formée pendant quelques mois au font du nouveau cratère :

A partir de décembre 2020, deux éruptions ont fait entrer de la lave dans la profonde cavité provoquée par l’affaissement de la caldeira du Kilauea en 2018. La première éruption a commencé fin décembre 2020 et a duré cinq mois.
La deuxième éruption se poursuit aujourd’hui et a célébré son premier anniversaire le 29 septembre 2022. En ce moment, plus de 150 millions de mètres cubes de lave ont rempli le cratère et soulevé son plancher de près de 370 mètres par rapport à son niveau de 2018.
La première éruption a commencé le 20 décembre 2020 et au début de l’année 2021 le niveau de la lave s’était élevé de plus de 180 mètres. La dernière activité a été observée le 23 mai 2021, après que la lave ait rehaussé de 225 mètres le fond du cratère. Ce dernier avait alors une superficie de 45 hectares. La croûte de lave solidifiée recouvrait un volume estimé à 41 millions de mètres cubes de lave. Dans la partie centrale du cratère, on pouvait voir une île principale qui s’était formée dans les premières heures de l’éruption, ainsi que plusieurs autres petites îles dans la partie est du cratère. Le sommet de l’île principale se trouvait à environ 25 mètres au-dessus du fond du cratère.

Le cratère le 24 mars 2021…

…et le 11 juin 2021. On voit parfaitement les îles qui percent la croûte de lave solidifiée

L’activité a repris le 29 septembre 2021, à partir d’un nouveau cône éruptif dans la partie ouest du cratère, avec de petits débordements sur les bordures. Le 12 septembre 2022, l’éruption avait ajouté 111 millions de mètres cubes de lave, soulevé le fond du cratère de 140 mètres supplémentaires et plus que doublé la superficie du fond du cratère de 2020-2021.
Aujourd’hui, le cratère de l’Halemaʻumaʻu présente une surface centrale de forme ovale recouverte par la croûte formée en 2020-2021, avec l’île principale figée à l’intérieur. Alors que le plancher du cratère de 2020-2021 continue à se soulever, une nouvelle lave est apportée sur les bords par l’éruption en cours. La source de l’éruption reste le cône ouest qui maintient la même position sur la bordure ouest du fond du cratère. Actuellement, le petit lac de lave occupe moins de 1% du plancher du cratère.

Le cratère de l’Halema’uma’u le 27 septembre 2022. On se rend compte de l’ampleur prise par la lave

Le petit lac de lace dans le cratère

(Toutes les photos se trouvent sur le site du HVO)

Le plancher du cratère continue de se soulever, tel un piston, avec la croûte qui reste pratiquement intacte à son sommet. Comme le cratère a la forme d’un entonnoir, le plancher du cratère s’agrandit au fur et à mesure qu’il se déplace vers le haut.
Il peut sembler étrange que la lave ne s’étale pas sur le fond du cratère, mais l’histoire montre que ce soulèvement en forme de piston est un mécanisme relativement fréquent sur le Kilauea. Le phénomène a déjà été observé dans les années 1800 lorsque la partie centrale du plancher de la caldeira s’est élevée de près de 60 mètres en l’espace de quelques mois. Thomas Jaggar, fondateur de l’Observatoire des Volcans d’Hawaii, a observé ce processus à plusieurs reprises entre 1916 et 1924.
À certains moments, la lave de l’éruption de 2021-2022 a recouvert des parties importantes du fond du cratère. L’île principale de 2020-2021 est toujours visible, mais elle a été entourée par des coulées de surface sur une dizaine de mètres d’épaisseur. Dans le même temps, le plancher du cratère s’est soulevé de 130 mètres supplémentaires sous l’effet de la poussée de la lave sous la croûte. Cependant, la majeure partie de cette lave n’a jamais été vue par les scientifiques du HVO. Seule une petite fraction s’écoule et vient recouvrir de temps en temps le fond du cratère.
Le plancher du cratère de l’Halema’uma’u continuera probablement à se soulever sous l’effet de injection continue de lave, mais personne ne sait si on verra cette lave dans les prochains mois. Personne ne sait non plus si un nouveau lac de lave occupera le cratère de l’Halema’uma’u comme avant l’éruption de 2018.
Source : HVO, USGS.

———————————————–

In its weekly article « Volcano Watch », the Hawaiian Volcano Observatory has released a very interesting article about the filling of Kilauea’s summit crater. One can remember that the 2018 eruption included a series of earthquakes and collapses in the volcano’s summit area. They left a very deep pit where a lava lake was simmering before the eruption.

Since December 2020, two eruptions have been filling the deep pit crater left by the 2018 subsidence of Kīlauea caldera. The first eruption started in late December 2020 and lasted five months.

The second eruption continues and celebrated its firdt anniversary on September 29th, 2022. At this moment, more than 150 million cubic meters of new lava have filled that pit and lifted its floor almost 370 meters higher than the deepest point of 2018 subsidence.

The first eruption started on December 20th, 2020, and by the new year, the lava level had risen more than 180 meters. The last activity was observed on May 23rd, 2021, after lava had filled 225 meters of the pit. The crusted crater floor had an area of 45 hectares, covering a volume of 41 million cubic meters of lava. The crater floor showed a main island that had formed in the first hours of the 2020-21 eruption, and several smaller islands to the east. The summit of the highest island was about 25 meters above the surrounding crater floor.

Activity reappeared on September 29th, 2021, from a new western cone and from the edges of the crater floor. On September 12th this year, the 2021-22 eruption had added 111 million cubic meters of lava, raised the crater floor another 140 meters and more-than-doubled the area of the 2020-21 crater floor.

Current views of Halemaʻumaʻu show a central oval-shaped plate of 2020-21 crust, with its main island frozen into it. While the 2020-21 crater floor is being lifted, new floor is being added around its edges by the 2021-22 ongoing eruption. The erupting vent, called the west cone, seems to be frozen in the same position at the west edge of the 2020-21 crater floor. Currently, the small lava lake occupies less than 1% of the crater floor.

The crater floor continues to rise, like the top of a piston, with the crust mostly intact at its top. Because the pit is shaped like a funnel, the uplifted crater floor must get larger as it moves upward.

While it might seem strange that more lava is not erupted over the crater floor to build it higher, history shows us that this piston-like uplift from beneath the floor is a common mechanism observed at Kilauea. The phenomenon was already observed in the 1800s when the central part of the caldera floor rose almost 60 meters in the space of a few months. Thomas Jaggar, founder of the Hawaiian Volcano Observatory, observed this process several times between 1916 and 1924.

On occasion, the 2021-22 eruption lava has covered substantial portions of the crater floor with new lava. The highest part of the 2020-21 main island is still visible, but the island has been surrounded by about 10 meters of surface flows. Meanwhile, the crater floor was uplifted an additional 130 meters by lava beneath the crust. However, most of the molten lava added to Halemaʻumaʻu pit crater has not been seen by observers on the surface. Only a small fraction of it trickles out, occasionally covering part of the crater floor.

The Halemaʻumaʻu crater floor will probably continue to rise with continued injection of lava, but nobody knows how much of this lava will be seen in the next months. Nobody knows either whether a new lava lake will occupy Halema’uma’u Crater like it did before the 2018 eruption.

Source: HVO, USGS.