Etna (Sicile) : En route pour le 15ème paroxysm ! // 15th paroxysm !

19 mars 2021 – 7 heures (heure locale) : Le tremor et la sismicité sont sur la courbe ascendante. Le 15ème paroxysme de l’Etna depuis le 16 février 2021 ne devrait pas tarder.

9 heures: Le tremor continue à grimper. La visibilité n’est pas très bonne. Il va falloir se tourner vers la caméra thermique pour observer l’évolution de la crise éruptive.

Encore beaucoup de cendre semble-t-il. Les balais vont être de sortie, en particulier dans le secteur ENE du volcan….

10 heures : Le paroxysme suit son processus habituel. l’activité strombolienne dans le Cratère SE a évolué vers des fontaines et débordements de lave. Le volcan émet beaucoup de cendre ce matin. Au vu du tremor, le pic de l’événement ne devrait pas tarder.

11 heures : Le pic du tremor vient d’être atteint et l’activité éruptive du Cratère SE commence à décliner. Rendez-vous dans 48 heures pour une prochaine crise avec une meilleure visibilité?

++++++++++

En plus d’empoisonner la vie de la Sicile, la cendre de l’Etna également atteint la région des Marches à l’est de l’Italie, entre les Apennins et la mer Adriatique. Le phénomène a été enregistré notamment entre le 24 et le 27 février dernier, lors de la reprise des « paroxysmes » sur le volcan. Cette poussière volcanique est venue s’ajouter au sable du Sahara qui, poussé à l’époque par le sirocco, était observé dans tout le centre et le sud de l’Italie. A Ancône, la capitale des Marches, on a enregistré un pic de 223 µg / m3, à 20 heures le 27 février 2021. .

S’agissant de la cendre de l’Etna, elle a survolé les Marches, mais aussi d’autres régions italiennes. De plus, les crises éruptives du volcan ont émis des milliers de tonnes de SO2 dans l’atmosphère. Poussées par le sirocco, ces particules et la poussière de cendre ont affecté des régions comme la Sardaigne, le Latium, la Toscane, l’Émilie. Romagne, l’Ombrie et même les Marches. Ces nuages de gaz et de cendre sont restés à haute altitude et n’ont eu que peu ou pas de répercussions au sol. Le phénomène est loin d’être exceptionnel. On sait que lors de certaines éruptions majeures les nuages ​​volcaniques peuvent atteindre 12 ou 13 km de hauteur et pénétrer dans la stratosphère. Les vents forts qui soufflent dans cette zone, souvent à plus de 250 km / h, peuvent transporter de minuscules particules sur des centaines, voire des milliers de kilomètres.

Source : Presse italienne.

Photo : C. Grandpey

———————————————–

March 19th, 2021 – 7 :00 am : The tremor and seismicity are on the rise. Mt Etna’s 15th paroxysm since February 16th, 2021 should occur very soon.

°°°°°°°°°°

9 am: The tremor keeps rising. Visibility is not very good. The thermal camera will probably be the best way to observe the evolution of the eruptive crisis.

°°°°°°°°°°

10 am: The paroxysm follows its usual process. Strombolian activity in the SE Crater has developed into lava fountains and overflows. The volcano emits a lot of ash this morning. In view of the tremor, the peak of the event should not be long.

°°°°°°°°°°

11 am: The peak of the tremor has just been reached and eruptive activity at the SE Crater begins to decline. See you in 48 hours or so for a next crisis with better visibility?

++++++++++

In addition to disturbing life in Sicily, the ash from Mt Etna also reached the Marche region in eastern Italy, between the Apennines and the Adriatic Sea. The phenomenon was recorded in particular between February 24th and 27th, during the resumption of « paroxysms » on the volcano. This volcanic dust was added to the sand from the Sahara which, pushed at the time by the sirocco, was observed throughout central and southern Italy. In Ancona, the capital of Marche, a peak of 223 µg / m3 was recorded at 8 p.m. on February 27th, 2021.. As for Mt Etna’s ash, it passed over the Marche, but also other Italian regions. In addition, the eruptive crises of the volcano emitted thousands of tons of SO2 into the atmosphere. Driven by sirocco, all these particles affected regions such as Sardinia, Lazio, Tuscany, Emilia. Romagna, Umbria and even the Marche. These clouds of gas and ash remained at high altitude and had little or no impact on the ground. The phenomenon is far from exceptional. It is well known that during some major eruptions volcanic clouds can reach 12 or 13 km in height and penetrate into the stratosphere. The strong winds that blow in that area, often at over 250 km / h, can carry tiny particles for hundreds or even thousands of kilometres.

Source: Italian press.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.