Kilauea (Hawaii): Nouvelles photos de l’éruption // New photos of the eruption

On peut voir sur le site Big Island Now (http://bigislandnow.com/2018/07/13/lava-island-emerges/) plusieurs photos illustrant l’éruption dans la Lower East Rift Zone.
La Fracture n° 8 continue d’être la principale source de l’éruption, bien que plusieurs autres fractures continuent à émettre des gaz et de la vapeur
La lave a formé une petite île à quelques mètres du rivage dans la partie la plus septentrionale de l’entrée dans l’océan. Elle a entre 6 et 10 mètres de diamètre. L’île laisse échapper de la lave de la même façon que cela sur produit ailleurs sur le front de coulée le long de la côte L’île a très probablement été édifiée par la lave en provenance de la Fracture n° 8. On peut raisonnablement penser qu’il s’agit d’un tumulus sous-marin qui s’est formé sous l’eau et a émergé au-dessus du niveau de la mer.

Crédit photo: HVO

Une vue panoramique montre le Kapoho Crater avec la branche la plus active du chenal de lave issu de la Fracture n° 8. Cette branche se dirige maintenant vers l’ouest du cône et alimente une entrée océanique très active. On peut voir à l’est du cratère (au bas de la photo) la trajectoire empruntée auparavant par le chenal de lave. Même si cette ancienne coulée ne semble plus alimentée, une vaste entrée océanique demeure, avec un panache diffus de vapeur et de gaz.

Crédit photo: Hawaii County Fire Department

Une photo aérienne montrant l’Halema’uma’u et une partie de la caldera du Kilauea a été prise lors d’un survol en hélicoptère le 13 juillet 2018. Dans le tiers inférieur de l’image, on peut voir les bâtiments qui abritaient le HVO et le musée Jaggar. , le parking du musée et une partie de la Crater Rim Drive. La couleur grise du paysage est due aux multiples couches de cendres qui recouvrent la zone sommitale quand se produisent les explosions.

Crédit photo: USGS

——————————————————

One can see on the website Big Island Now (http://bigislandnow.com/2018/07/13/lava-island-emerges/) several photos illustrating the current eruption in the Lower East Rift Zone.

Fissure 8 continues to be the primary erupting vent, although several other fissures are observed steaming.

A tiny new island of lava has formed a few metres offshore on the northernmost part of the ocean entry. It is between 6 and ten metres in diameter. The island is oozing lava similar to the lava oozing from the broad flow front along the coastline. The island is most likely part of the Fissure 8 flow and possibly a submarine tumulus that built up underwater and emerged above sea level.

An aerial image shows Kapoho Crater with the most active branch of the Fissure 8 lava channel now diverted to the west of the cone and feeding a robust ocean entry. The path of the channel prior to being diverted can be seen east of the crater (bottom of the photo); despite no visible surface connection between this branch and the sea, lava continues to feed a broad ocean entry, forming a diffuse steam and gas plume.

An aerial photo showing Halema‘uma‘u and part of the Kīlauea caldera floor was taken during a helicopter overflight on Friday, July 13th, 2018. In the lower third of the image, one can see the buildings that housed HVO and the Jaggar Museum, the museum parking area, and a section of the Crater Rim Drive. The gray landscape is a result of multiple thin layers of ash that have blanketed the summit area during the ongoing explosions.

Kilauea (Hawaii): Mauvaises nouvelles // Bad news

Dans ses dernières mises à jour, le HVO indique que la Fracture n° 8 continue d’envoyer de la lave en grande quantité dans le chenal surélevé qui la conduit en direction du nord-est vers Kapoho. Une fois arrivée dans ce secteur, la majeure partie de la lave prend la direction du sud vers Pohoiki.
Comme je l’ai écrit précédemment, la lave a envahi Ahalanui Beach Park dans la soirée du 11 juillet, détruisant une autre destination très populaire du district de Puna. Le parc, plus connu sous le nom de «Warm Ponds», a été recouvert par la lave peu de temps avant que l’école Kua O Ka La, sur la Highway 137, subisse le même sort.
La destruction du parc fait suite à celle des Tide Pools de Kapoho et des « Champagne Ponds», deux destinations populaires au bord de l’océan qui ont été détruites lorsque la lave a envahi Kapoho Bay au début du mois de juin.
Isaac Hale Beach Park est également sous la menace de la lave. Le parc se trouve entre la coulée de lave émise par la Fracture n° 8 et un ancien bras de coulée qui a atteint l’océan au sud de Pohoiki Road à la fin du mois de mai. Le parc est donc réellement menacé de destruction lui aussi, même si la direction emprunté par la coulée peut changer à tout moment. Les géologues du HVO indiquent que la lave ne constitue pas une menace immédiate pour Isaac Hale Beach Park car il lui faudrait pour cela se déplacer latéralement le long de la côte pour l’atteindre (voir carte ci-dessous). Le problème est que c’est l’avancée de la lave vers le sud, entre Kapoho et Ahalanui, qui a détruit les Warm Ponds, et Isaac Hale est en plein sur cette trajectoire.
Le HVO confirme que l’entrée de la lave dans l’océan à Ahalanui est « vigoureuse » et produit un panache dense de vapeur et de gaz. Le front d’écoulement présente maintenant une largeur de 6 kilomètres et l’entrée de lave la plus fournie se trouve dans le secteur d’Ahalanui.
Au sommet du Kilauea, l’activité sismique reste inchangée, avec explosions correspondant à des effondrements. Elles libèrent une énergie équivalente à des séismes de M 5,0 qui sont précédés chaque jour par des centaines de petites secousses. Il est vivement conseillé aux habitants de la zone sommitale du Kilauea de bien contrôler leurs maisons pour s’assurer qu’il n’y a pas de signes de dégâts causés par l’activité sismique. Ces signes comprennent des fissures dans les murs, des portes qui  ferment mal, des débris inexpliqués près des joints de murs et de sols, ou des fissures dans les fondations ou les piliers;
Source: HVO, journaux hawaïens.

—————————————-

In its latest updates, HVO reported that Fissure 8 continues to erupt lava into the perched channel heading northeast from the vent toward Kapoho. The majority of the flow is now heading south toward Pohoiki.

As I put it before, lava consumed Ahalanui Beach Park on Juky 11th in the evening, destroying yet another very popular Puna destination. The park, commonly known as “Warm Pond,” was buried by lava shortly before Kua O Ka La Public Charter School on Highway 137 likewise was destroyed.

The park’s destruction follows the loss of the Kapoho tide pools and “Champagne Ponds,” both popular oceanside destinations that were lost when lava filled Kapoho Bay in early June.

One more beach park — Isaac Hale Beach Park — remains between the ongoing fissure 8 lava flow from Kilauea and an earlier branch of the flow that reached the ocean south of Pohoiki Road in late May. The fate of the park is concerning, although the direction of the flow could change at any time. HVO geologists indicate that the lava does not pose an imminent threat to Isaac Hale Park because it would have to travel laterally along the coast to reach it. The problem is that it was the flow’s southward advance that destroyed the Warm Ponds when it moved from Kapoho to Ahalanui, and Isaac Hale is down the line.

HVO confirm that the lava entry into Ahalanui is “vigorous” and producing a dense laze plume. The flow front is now 6 kilometres wide, with the majority of the flow directed toward the Ahalanui ocean entry.

At Kilauea summit, seismic activity continues in much the same way it has for the past several weeks, with collapse-explosion events releasing energy equivalent to M 5.0 earthquakes, and preceded by hundreds of smaller quakes each day. Residents living in Kilauea’s summit area are strongly advised to closely examine their property for signs of earthquake damage, which might not be immediately obvious. Possible signs of quake damage include cracks in walls, doors that no longer close easily, unexplained debris near wall and floor joints, or cracks in foundations or pillars ;

Source: HVO, Hawaiian newspapers.

Panache de gaz et de vapeur s’élevant du site d’Ahalanui Beach Park qui nient d’être envahi par la lave (Crédit photo : USGS / HVO)

Source: USGS