Kilauea (Hawaii): Nouvelles photos de l’éruption // New photos of the eruption

On peut voir sur le site Big Island Now (http://bigislandnow.com/2018/07/13/lava-island-emerges/) plusieurs photos illustrant l’éruption dans la Lower East Rift Zone.
La Fracture n° 8 continue d’être la principale source de l’éruption, bien que plusieurs autres fractures continuent à émettre des gaz et de la vapeur
La lave a formé une petite île à quelques mètres du rivage dans la partie la plus septentrionale de l’entrée dans l’océan. Elle a entre 6 et 10 mètres de diamètre. L’île laisse échapper de la lave de la même façon que cela sur produit ailleurs sur le front de coulée le long de la côte L’île a très probablement été édifiée par la lave en provenance de la Fracture n° 8. On peut raisonnablement penser qu’il s’agit d’un tumulus sous-marin qui s’est formé sous l’eau et a émergé au-dessus du niveau de la mer.

Crédit photo: HVO

Une vue panoramique montre le Kapoho Crater avec la branche la plus active du chenal de lave issu de la Fracture n° 8. Cette branche se dirige maintenant vers l’ouest du cône et alimente une entrée océanique très active. On peut voir à l’est du cratère (au bas de la photo) la trajectoire empruntée auparavant par le chenal de lave. Même si cette ancienne coulée ne semble plus alimentée, une vaste entrée océanique demeure, avec un panache diffus de vapeur et de gaz.

Crédit photo: Hawaii County Fire Department

Une photo aérienne montrant l’Halema’uma’u et une partie de la caldera du Kilauea a été prise lors d’un survol en hélicoptère le 13 juillet 2018. Dans le tiers inférieur de l’image, on peut voir les bâtiments qui abritaient le HVO et le musée Jaggar. , le parking du musée et une partie de la Crater Rim Drive. La couleur grise du paysage est due aux multiples couches de cendres qui recouvrent la zone sommitale quand se produisent les explosions.

Crédit photo: USGS

——————————————————

One can see on the website Big Island Now (http://bigislandnow.com/2018/07/13/lava-island-emerges/) several photos illustrating the current eruption in the Lower East Rift Zone.

Fissure 8 continues to be the primary erupting vent, although several other fissures are observed steaming.

A tiny new island of lava has formed a few metres offshore on the northernmost part of the ocean entry. It is between 6 and ten metres in diameter. The island is oozing lava similar to the lava oozing from the broad flow front along the coastline. The island is most likely part of the Fissure 8 flow and possibly a submarine tumulus that built up underwater and emerged above sea level.

An aerial image shows Kapoho Crater with the most active branch of the Fissure 8 lava channel now diverted to the west of the cone and feeding a robust ocean entry. The path of the channel prior to being diverted can be seen east of the crater (bottom of the photo); despite no visible surface connection between this branch and the sea, lava continues to feed a broad ocean entry, forming a diffuse steam and gas plume.

An aerial photo showing Halema‘uma‘u and part of the Kīlauea caldera floor was taken during a helicopter overflight on Friday, July 13th, 2018. In the lower third of the image, one can see the buildings that housed HVO and the Jaggar Museum, the museum parking area, and a section of the Crater Rim Drive. The gray landscape is a result of multiple thin layers of ash that have blanketed the summit area during the ongoing explosions.

Hunga Tonga-Hunga Ha’apai (Royaume des Tonga / Pacifique Sud) : Histoire de la naissance d’une île // The birth of an island

Fin décembre 2014, un volcan sous-marin est entré en éruption dans le Royaume des Tonga (Pacifique Sud), avec des panaches de vapeur et de cendre, ainsi que des projections de matériaux. Les panaches de cendre sont montés jusqu’à 9 kilomètres dans le ciel, occasionnant des perturbations au trafic aérien. Quand la cendre a finalement cessé de retomber en janvier 2015, la nouvelle île et son sommet de 120 mètres de hauteur était bien installée entre deux îles plus anciennes, et les trois édifices purent être observés par les satellites.
On pensait généralement que la nouvelle île des Tonga, baptisée Hunga Tonga-Hunga Ha’apai, ne subsisterait que quelques mois. Selon une nouvelle étude de la NASA, on lui prévoit aujourd’hui une durée de vie de 6 à 30 ans.
Hunga Tonga-Hunga Ha’apai est la première île de ce type à sortir de l’océan et à persister depuis le début des observations satellitaires. Elle offre aux scientifiques depuis l’espace une image extraordinaire de son évolution depuis sa naissance. La nouvelle étude de la NASA offre un aperçu de sa longévité et de l’érosion qui façonne les nouvelles îles. Comprendre ces processus pourrait également fournir des informations intéressantes sur des structures similaires dans d’autres parties du système solaire, y compris la planète Mars.
L’île des Tonga est la troisième île volcanique « surtseyenne » à avoir émergé et persisté pendant plus de quelques mois au cours des 150 dernières années. (Surtsey a commencé à se former au cours d’une éruption explosive similaire au large des côtes islandaises en 1963.)
Depuis la naissance de l’île, son évolution a été suivie par des observations mensuelles à l’aide de radars et de capteurs optiques haute résolution, capables de voir à travers les nuages. Les scientifiques de la NASA ont utilisé les satellites pour observer l’île dès la fin de l’éruption. En utilisant cette imagerie, ils ont réalisé des cartes tridimensionnelles de la topographie de l’île, ont étudié les changements subis par son littoral, ainsi que son volume au-dessus du niveau de la mer.
L’équipe de chercheurs a proposé deux scénarios possibles concernant la durée de vie de la nouvelle île.  Le premier suppose une érosion accélérée par l’effet abrasif des vagues, ce qui déstabiliserait le cône de tuf en six ou sept ans, ne laissant qu’un pont terrestre entre les deux îles adjacentes plus anciennes. Le deuxième scénario suppose une vitesse d’érosion plus lente, ce qui préserverait le cône de tuf pendant environ 25-30 ans.
Les changements les plus spectaculaires de l’île ont eu lieu au cours des six premiers mois. Au début, la nouvelle île était de forme relativement ovale et rattachée à l’île voisine à l’ouest. Cependant, en avril 2015, l’analyse des images satellitaires a révélé que sa forme avait radicalement changé. En mai, le rebord sud-est de la paroi interne du cratère a été emporté par les vagues du Pacifique, exposant le lac de cratère aux assauts de l’océan. À ce stade, les scientifiques de la NASA ont pensé que ce pourrait être la mort de l’île. Ce ne fut pas le cas car en juin l’imagerie satellitaire a montré qu’une barre de sable s’était formée et fermait le cratère. L’île continua à évoluer et devint plus stable à la fin de l’année 2016.
La nouvelle île est perchée sur le bord nord d’une caldeira, au sommet d’un volcan sous-marin qui s’élève à près de 1400 mètres au-dessus du plancher océanique. Sous l’eau, la base du nouveau dôme volcanique qui a formé l’île s’étend à environ 1 kilomètre du rivage, jusqu’à l’intérieur du plancher de la grande caldeira qui présente un diamètre d’environ cinq kilomètres.
Source: NASA.

Le site web de la NASA présente deux vidéos montrant la naissance et l’évolution de Hunga Tonga-Hunga Ha’apai :
https://www.nasa.gov/feature/goddard/2017/nasa-shows-new-tongan-island-made-of-tuff-stuff-likely-to-persist-years

————————————–

In late December 2014, a submarine volcano in the South Pacific Kingdom of Tonga erupted, sending a violent stream of steam, ash and rock into the air. The ash plumes rose as high as 9 kilometres into the sky, diverting flights. When the ash finally settled in January 2015, a newborn island with a 120-metre summit nestled between two older islands – visible to satellites in space.

The newly formed Tongan island, unofficially known as Hunga Tonga-Hunga Ha’apai after its neighbours, was initially projected to last a few months. Now it has a 6- to 30-year lease on life, according to a new NASA study.

Hunga Tonga-Hunga Ha’apai is the first island of this type to erupt and persist in the modern satellite era, it gives scientists an unprecedented view from space of its early life and evolution. The new study offers insight into its longevity and the erosion that shapes new islands. Understanding these processes could also provide insights into similar features in other parts of the solar system, including Mars.

The Tongan island is the third “surtseyan” volcanic island in the last 150 years to emerge and persist for more than a few months. (Surtsey began forming during a similar kind of explosive eruption off the coast of Iceland in 1963.)

From the Tongan island’s beginning, it was tracked by monthly, high-resolution satellite observations, both with optical sensors and radar, which sees through clouds. NASA scientists directed satellites to observe the island as soon as the eruption ended. Using this imagery, the research team made three-dimensional maps of the island’s topography and studied its changing coastlines and volume above sea level.

The team has calculated two potential scenarios affecting its lifetime. The first is a case of accelerated erosion by wave abrasion, which would destabilize the tuff cone in six to seven years, leaving only a land-bridge between the two adjacent older islands. The second scenario presumes a slower erosion rate, which leaves the tuff cone intact for about 25-30 years.

The most dramatic changes to the island occurred in its first six months. Initially, the new island was relatively oval and attached to its neighbouring island to the west. However, by April 2015 analysis of satellite imagery found that its shape had changed dramatically. In May, the southeastern rim of the interior crater wall was washed over by the Pacific Ocean, opening the crater lake to the ocean. At this point NASA scientists thought this might be the end of the island. But by June, satellite imagery showed that a sandbar had formed, closing off the crater. While the island continued to evolve, it was more stable by late 2016.

The new island is perched on the north rim of a caldera on top of an underwater volcano that stands nearly 1,400 metres above the surrounding the sea floor. Underwater, the base of the new volcanic dome that formed the island extends about 1 kilometre from the shoreline into the floor of the larger caldera, which is about five kilometres across.

Source: NASA.

The NASA website offers two videos showing the birth and the evolution of Hunga Tonga-Hunga Ha’apai:

https://www.nasa.gov/feature/goddard/2017/nasa-shows-new-tongan-island-made-of-tuff-stuff-likely-to-persist-years

Vue de l’archipel des Tonga (Source: Wikipedia)

 Vue de Hunga Tonga-Hunga Ha’apai en juin 2017 (Crédit photo: NASA)

Nishino-shima (Japon) continue de grandir // Nishino-shima (Japan) keeps growing

drapeau-francaisVoici les dernières nouvelles de Nishino-shima car je sais que l’île a beaucoup de fans sur mon blog! Elle est apparue en novembre 2013, à côté de l’île Nishino-shima, et n’a cessé de croître jusqu’à ce que les deux îles ne fassent plus qu’une.
Les gardes-côtes japonais viennent d’indiquer que l’île volcanique est maintenant 12 fois plus grande qu’à sa naissance. Nishino-shima mesure actuellement 1900 mètres d’est en ouest, environ 1950 mètres du nord au sud et présente une hauteur de plus de 100 mètres.
Les éruptions continuent de l’agrandir et les scientifiques estiment que cette activité n’est pas près de s’arrêter. Lors d’un récent survol de l’île, la Garde côtière a observé un panache de 1200 mètres de hauteur ainsi que des projections de roche volcanique plusieurs fois par minute.
Pour les scientifiques cette île représente une occasion rare d’étudier la colonisation d’une terre vierge. Ils pensent qu’un jour elle regorgera de vie végétale et animale et deviendra un laboratoire naturel
Vous verrez de belles photos de l’île sur le site web de Mail Online:

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3332607/Volcanic-island-appeared-two-years-ago-TWELVE-times-bigger.html?ITO=1490&ns_mchannel=rss&ns_campaign=1490

———————————-

drapeau-anglaisHere is the latest news about Nishino-shima. I know the island has a lot of fans on my weblog! It first surfaced in November 2013, next to the island Nishino-shima, and kept growing until the two merged into one.
Today, the Japanese Coast Guard has revealed the volcanic island has now grown 12 times its initial size. The new Nishino-shima now measures 1,900 metres east to west, about 1,950 metres north to south and is more than 100 metres tall
Eruptions from the volcano keep adding land, and scientists believe this activity is not going to stop in the short term. During a recent aerial survey of the island, the Coast Guard observed a 1,200-metre plume coming from the eruption as well as volcanic rock being ejected from the volcano several times per minute.
Scientists view this island as a rare opportunity to study how life begins to colonize barren land. They say it will one day be humming with plant – and possibly animal – life, so that the island will become a ‘natural laboratory’
You will see great pictures of the island on the Mail Online website :

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3332607/Volcanic-island-appeared-two-years-ago-TWELVE-times-bigger.html?ITO=1490&ns_mchannel=rss&ns_campaign=1490

Nishinoshima

Nishino-shima en mars 2015 (Crédit photo: NASA)

Nishino-shima-Niijima (Japon): L’éruption continue!

drapeau francaisL’éruption continue sur l’île Nishino-shima. Les dernières images satellitaires (30 mars 2014) mises en ligne par la NASA montrent que la partie Niijima de l’île est maintenant plus grande que l’île Nishino-shima qui existait avant le début de l’éruption en novembre 2013.

http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=83447

La nouvelle terre née de la fusion entre les deux îles présente un diamètre d’un peu plus d’un kilomètre. Deux cônes se sont formés autour des bouches éruptives les plus actives. Ils se dressent d’une soixantaine de mètres au-dessus du niveau de la mer. Ils sont donc trois fois plus hauts qu’en décembre 2013. Des coulées de lave restent actives dans la partie méridionale de l’île.

On peut voir sur les images satellites le panache de gaz, de vapeur d’eau et de cendre qui s’échappe de l’île. Sa structure interrompue correspond probablement à l’activité strombolienne. L’éruption provoque des remontées de sédiments à la surface de la mer ; ils forment une nappe verdâtre qui se dirige vers l’est.

Les photos aériennes proposées par les gardes-côtes japonais sur leur site Internet confirment l’activité éruptive ainsi que la croissance de l’île:

http://www1.kaiho.mlit.go.jp/GIJUTSUKOKUSAI/kaiikiDB/kaiyo18-2.htm

 ——————————————–

drapeau anglaisThe eruption is going on at Nishino-shima and the latest satellite images (March 30th 2014) released by NASA show that the Niijima portion of the island is now larger than the original Nishino-shima before the start of the eruption in November 2013..

http://earthobservatory.nasa.gov/IOTD/view.php?id=83447

The merged island is slightly more than 1,000 metres across. Two cones have formed around the main vents and stand more than 60 metres above sea level, triple the highest point of the island in December. Volcanic lava flows are reported to be most active now on the south end of the island.

On the satellite images, one can see a plume of volcanic gas, steam, and ash rising from the island. The intermittent, pulsing shape of the cloud stream might be a reflection of the strombolian eruption itself. Underwater, sediment appears to be stirred up in a green plume that stretches eastward from the island.

Aerial photographs on the Japan Coast Guard website confirm the volcanic activity as well as the growth of the island:

http://www1.kaiho.mlit.go.jp/GIJUTSUKOKUSAI/kaiikiDB/kaiyo18-2.htm

nishinoshima-blog

Crédit photo:  NASA (Landsat 8 satellite)

Japon: Nishino-shima continue de grandir // Japan: Nishino-shima keeps growing

drapeau francaisEn cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez obtenir une vue en 3D de Nishino-shima qui continue de grandir. La dernière image fournie par des gardes-côtes japonais à la mi-février montre que des coulées de lave restent actives. L’île culmine désormais à 66 mètres au-dessus du niveau de la mer et elle a plus que doublé en taille. Il y a des chances pour qu’elle reste en place pendant pas mal de temps.

http://saigai.gsi.go.jp/2/20131120nishinoshima/nishinoshima_3d/20140216nishinoshima_all.html

 —————————————–

drapeau anglaisBy clicking on the link below, you will see a 3D view of Nishino-shima Island which continues to grow. The latest images provided by the Japanese Coast Guard by mid-February show lava flows are still active. The island now rises 66 metres above see level and it has more than doubled in size. The odds are that it is here to stay for quite a long time.

http://saigai.gsi.go.jp/2/20131120nishinoshima/nishinoshima_3d/20140216nishinoshima_all.html

Japon: La nouvelle île (Niijima) continue de grandir // Japan: The new island (Niijima) keeps growing

drapeau francaisL’île japonaise (baptisée Niijima) formée par l’activité éruptive sur la chaîne volcanique d’Ogasawara, à un millier de kilomètres au sud de Tokyo, continue à se développer. Née à proximité de l’île Nishinoshima, elle présente actuellement une superficie estimée à 40 000 mètres carrés. Les gardes-côtes indiquent qu’elle est 2,5 fois plus grande que le 20 novembre, jour où elle a été découverte. Dimanche, au cours d’un survol, ils ont pu constater que l’île mesurait 250 mères sur 200.

Trois cratères continuent à émettre de la lave et de la cendre qui contribuent à la croissance de la nouvelle terre.

Voici une petite vidéo tournée pendant le survol de la zone active.

http://www.youtube.com/watch?v=r_3Q9KUZyKo&feature=player_embedded

Source: Japan Herald.

 

drapeau anglaisThe Japanese island (called Niijima) formed by eruptive activity in Tokyo’s volcanic Ogasawara island chain keeps growing. The land mass off Nishinoshima Island about 1,000 kilometres south of Tokyo has an area estimated at 40,000 square metres. The coast guard officials say it is about 2.5 times bigger than when it was spotted on November 20th. Sunday, they conducted an aerial survey and determined that the islet is now 250 meters wide and 200 meters long.

Officials have found three craters spewing ash and lava that are helping to make the islet grow.

Here is a video shot during the overflight of the active zone.

http://www.youtube.com/watch?v=r_3Q9KUZyKo&feature=player_embedded

Source: Japan Herald.

Japon: La nouvelle île grandit, grandit… // Japan: The new island keeps growing…

drapeau francaisSelon les gardes-côtes japonais, les éruptions volcaniques en cours vont probablement créer une nouvelle île au large du Japon. Ils ont effectué un survol mardi, une semaine après le début d’activité près de l’île Nishinoshima située à environ 1000 kilomètres de Tokyo.
La lave s’écoule de l’un des deux cratères en direction de la mer et génère de volumineux panaches de vapeur. Les éruptions se produisent à des intervalles de moins de 4 minutes.
La petite masse de terre s’étire maintenant sur 200 mètres du nord-ouest au sud-est et sur 100 mètres du nord-est au sud-ouest. Elle a gagné 70 mètres vers le nord-est et est environ 1,3 fois plus grande qu’au  début de l’éruption.
Les gardes-côtes sont optimistes et pensent que la nouvelle terre est susceptible d’être couverte par davantage de lave et va rester une île sur le long terme.

Source: NHK World, avec une vidéo de la nouvelle île.

http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/english/news/20131127_02.html?play

 

drapeau anglaisAccording to Japan Coast Guard officials, the ongoing volcanic eruptions will likely create a new island. They made an overflight on Tuesday, one week after volcanic activities were confirmed near Nishinoshima Island about 1,000 kilometres from Tokyo.

Lava is flowing from one of the 2 craters into the sea and producing massive amounts of steam. Eruptions are occurring at intervals of less than 4 minutes.

The small land mass is stretching 200 metres from the north-west to the south-east and 100 metres from the north-east to the south-west. It has now spread 70 metres to the north-east, making it about 1.3 times larger than its initial size.
The coast guards are optimistic and do think the land mass is likely to be covered by lava and remain as an island.

Source: NHK World, with a video of the new island.

http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/english/news/20131127_02.html?play