L’éruption du Calbuco en 2015 et le trou dans la couche d’ozone // The 2015 Calbuco eruption and the ozone hole

Une nouvelle étude publiée dans le bulletin Geophysical Research Letters de l’American Geophysical Union (AGU) révèle que l’éruption du Calbuco (Chili) le 22 avril 2015, avec un panache de 10 km de hauteur, a fait s’agrandir le trou dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique. Ce sont les aérosols rejetés par le volcan qui ont fait disparaître une partie de l’ozone. La nouvelle étude confirme un travail de recherche précédent. Les résultats sont similaires et suggèrent que l’appauvrissement de la couche d’ozone causé par l’éruption du Calbuco a provoqué le record observé en 2015.
Les chercheurs observent le comportement du trou dans la couche d’ozone depuis sa découverte dans les années 1980. Il s’est alors dit que le trou était lié à l’utilisation abusive de certaines substances comme les CFC, et sa découverte a finalement entraîné des restrictions d’utilisation de ces produits chimiques à l’échelle de la planète.
Les chercheurs s’attendaient à ce que le trou, qui se forme fin septembre, finisse par se rétrécir. Au lieu de cela, il a augmenté de 4,5 millions de kilomètres carrés en octobre 2015, avec une taille comparable à celle de l’Australie.
Il est absolument nécessaire de comprendre la cause de l’agrandissement du trou d’ozone pour savoir s’il est capable de se réduire par la suite. Des chercheurs de l’Organisation Météorologique Mondiale ont d’abord pensé que des températures plus froides et une réduction de la circulation atmosphérique avaient entraîné l’expansion du trou d’ozone en octobre 2015. C’est une chimiste atmosphérique du Massachusetts Institute of Technology qui a mis en évidence la puissante éruption du Calbuco en avril 2015 ; cette chercheuse est l’auteur principal de la première étude qui décrivait le mécanisme chimique de l’appauvrissement anthropique de l’ozone. Elle a rédigé en 2016 une étude publiée dans la revue Science suggérant que les aérosols volcaniques du Calbuco avaient « dévoré » la couche d’ozone.
La formation d’aérosols volcaniques est un processus bien connu. Lorsque les volcans sont en éruption, ils émettent des nuages ​​contenant du dioxyde de soufre (SO2). Ce SO2 se condense ensuite en particules qui se dissipent dans l’atmosphère. Elles ont tendance à former des nuages ​​qui survolent les zones polaires. Les nuages représentent une surface où se produisent des réactions chimiques qui finissent par attaquer la couche d’ozone.
La nouvelle étude présente une modélisation de la couche d’ozone et sa réaction à une injection soudaine d’aérosols volcaniques, semblables à ceux émis par le Calbuco. Les simulations ont pris en compte des substances capables d’appauvrir la couche d’ozone, ainsi que des gaz à effet de serre observés de 1979 à 2015. Les auteurs de l’étude ont effectué deux types de simulations: l’une avec l’injection d’aérosols volcaniques et l’autre sans la contribution de ces particules. Ils ont constaté qu’effectivement une augmentation soudaine des aérosols volcaniques était susceptible d’appauvrir la couche d’ozone, ce qui laisse penser que le Calbuco est très probablement la cause de l’agrandissement du trou dans la couche d’ozone observé en 2015.
Sources:  The Watchers / « The influence of the Calbuco eruption on the 2015 Antarctic ozone hole in a fully coupled chemistry-climate model » – Geophysical Research Letters / AGU – March 5, 2017.

Voici une vidéo qui montre l’éruption du Calbuco:

http://travel.resourcemagonline.com/2015/06/incredible-film-shows-the-dramatic-eruption-of-volcano-calbuco/262/

—————————————–

A new study published in AGU’s Geophysical Research Letters reveals that eruption of Calbuco volcano (Chile) on April 22nd, 2015, with a 10-km high plume, enlarged the Antarctic ozone hole. The aerosols ejected by the volcano ate away the ozone. The new study strongly supports a previous one. Their results are similar and suggest that chemical ozone depletion from Calbuco’s eruption led to the record ozone hole in 2015.

Researchers have tracked the behaviour of the ozone hole since its discovery in the 1980s. The hole was linked to the widespread use of ozone-depleting substances like CFCs, and its discovery eventually sparked worldwide restrictions of such chemicals.

Researchers expected the hole, which forms in late September, to eventually shrink. Instead, the ozone hole grew by 4.5 million square kilometres in October 2015, comparable to the size of Australia.

Understanding what caused the ozone hole to grow to such a large size is imperative to know whether it is recovering. Researchers from the World Meteorological Organization originally suggested colder temperatures and reduced atmospheric circulation drove the expansion of the ozone hole in October 2015. But an atmospheric chemist at the Massachusetts Institute of Technology and leader of the first study to describe the chemical mechanism behind anthropogenic ozone depletion, pointed to Calbuco’s massive 2015 eruption. This researcher authored a 2016 study published in Science suggesting Calbuco’s volcanic aerosols had eaten away at the ozone layer.

The formation of volcanic aerosols is a well-known process. When volcanoes erupt, they emit clouds containing sulphur dioxide (SO2). This SO2 then condenses into particles which dissipate and drift through the atmosphere. They tend to congregate back into clouds that hover over polar areas. The clouds provide a surface where chemical reactions ensue and ultimately deplete portions of the ozone layer.

The new research models Earth’s ozone layer and its response to a sudden injection of volcanic aerosols, similar to those emitted by Calbuco. The simulations relied upon records of ozone-depleting substances and greenhouse gases from 1979 to 2015. The study’s authors ran two types of simulations: one with the injection of volcanic aerosols and another without the contribution of those particles. The researchers found that, indeed, a sudden increase in volcanic aerosols could have depleted the ozone layer, strongly suggesting Calbuco was the cause of the ozone hole expansion.

Sources: The Watchers / « The influence of the Calbuco eruption on the 2015 Antarctic ozone hole in a fully coupled chemistry-climate model » – Geophysical Research Letters / AGU – March 5, 2017.

Here is a video that shows the eruption of Calbuco volcano:

http://travel.resourcemagonline.com/2015/06/incredible-film-shows-the-dramatic-eruption-of-volcano-calbuco/262/

Eruption du Calbuco au soleil couchant.

(Crédit photo: Martin Heck / Timestorm Films)

De faux éclairs volcaniques ! // Fake volcanic lightning !

drapeau-francaisPlusieurs articles ont été récemment publiés sur Internet et les réseaux sociaux à propos de l’aspect spectaculaire d’un documentaire – Patagonia: Earth’s Secret Paradise – diffusé par la BBC et qui montre un fourmillement d’éclairs lors d’une éruption du volcan Calbuco (voir ma note précédente), au sud du Chili. Au moment où le volcan envoie un épais nuage de cendre dans l’atmosphère, un festival d’éclairs apparaît autour de son cône.
L’effet est très spectaculaire et la séquence a fait sensation sur YouTube où elle a été regardée par des centaines de milliers de personnes, avec 300.000 « Like » et 500.000 « Share » sur Facebook. Beaucoup d’internautes ont souligné la beauté des éclairs qui se détachaient contre le nuage de cendre sombre du Calbuco. Pour sa part, BBC Earth a publié un tweet se félicitant de l’engouement que cette séquence volcanique avait suscité.
Malheureusement, il apparaît maintenant que les éclairs – qui jouent un rôle clé dans la beauté de la scène – ont été filmés quatre ans plus tôt dans le ciel au-dessus d’un autre volcan et ont été ajoutés au documentaire pour rendre la scène plus spectaculaire. Cette dernière, censée représenter un seul volcan en éruption, a en fait été créée en superposant les éruptions de deux volcans distincts. Une éruption a eu lieu en 2011, l’autre en 2015. Aucune indication de cette manipulation n’a été signalée au moment de la diffusion du programme.
Cette révélation va probablement déclencher une nouvelle polémique sur l’utilisation des techniques numériques pour rendre les documentaires plus spectaculaires, et va mettre la BBC dans l’embarras au moment où ses finances sont sous contrôle parlementaire.
Cette utilisation abusive des techniques numériques intervient après une autre controverse en 2011 lors de la diffusion de la série Frozen Planet par la BBC. Les images étaient censées montrer des ours polaires en train de naître dans la nature alors que la séquence avait été filmée dans une tanière créée artificiellement dans un parc animalier allemand.
Source: La BBC.

————————————–

drapeau-anglaisSeveral articles recently appeared on the Internet and the social networks about the dramatic aspect of a documentary showing lightning flickering around the Calbuco volcano in southern Chile as it erupts (see my previous note). As it belches thick clouds of ash into the atmosphere, a swarm of lightning flashes can be seen around the cone of the volcano.
The effect is highly spectacular and the sequence became a YouTube sensation, watched by hundreds of thousands of people and registering 300,000 likes and 500,000 shares on Facebook. Many commented on the beauty of lightning strikes set against dark clouds of ash emanating from Calbuco. For its part, BBC Earth issued a tweet exulting in the popularity of the volcano scene.
Unfortunately, it now emerges that the lightning strikes – which play a key role in embellishing the scene – had occurred four years earlier in the sky above a different volcano and were added to make the scene more dramatic. The scene, purporting to depict a single volcano in eruption, was actually created by splicing together eruptions from two separate volcanoes. One eruption took place in 2011, the other in 2015. No mention of this manipulation was made at the time of the programme’s broadcast.
The admission is likely to trigger a new row over the use of digital techniques to make documentaries more dramatic and popular, and will embroil the BBC in further controversy at a time when its finances are under parliamentary scrutiny.
The new row comes after a bitter battle in 2011 over the BBC’s natural history series Frozen Planet, which contained footage that was said to show polar bears being born in the wild when, in fact, it was filmed at a manmade den in a German animal park. .
Source: The BBC.

BBC

Voici le document incriminé (Source: BBC)

L’éruption du Calbuco et l’éclipse de lune // The Calbuco eruption and the lunar eclipse

drapeau-francaisSouvenez-vous: Le volcan Calbuco (Chili) est entré en éruption le 23 avril 2015 et a expédié dans l’atmosphère un panache de cendre d’une hauteur de 15 kilomètres. Selon certains scientifiques atmosphériques, l’éclipse lunaire de la semaine dernière a révélé un léger effet de refroidissement global dû à la cendre volcanique.
La plupart des observateurs ont remarqué que l’éclipse du 27 septembre n’était pas aussi lumineuse que les précédentes. Les astronomes de sept pays ont même indiqué que la perte de luminosité atteignait 33%. Ils pensent que le phénomène doit être attribué à la cendre volcanique encore présente dans l’atmosphère après l’éruption du volcan Calbuco.
Selon eux, le refroidissement serait facile à expliquer: Cette poussière volcanique a tendance à réfléchir la lumière du soleil, entraînant le refroidissement de la Terre. Dans le cas présent, la cendre serait responsable d’un très léger refroidissement global d’environ 0,04 ° C. La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a confirmé les effets de l’éruption sur l’éclipse.
Les scientifiques rappellent au public que les grandes éruptions volcaniques du passé ont entraîné une baisse des températures, comme «l’année sans été» de 1816 suite à l’éruption du Tambora en 1815. Plus récemment, l’éruption du Pinatubo en1991 a entraîné une chute de température de 0,6°C et a probablement été responsable des chutes de neige exceptionnelles en juillet dans les Montagnes Rocheuses du Colorado.
Cependant, le refroidissement actuel – s’il existe – pourrait être largement compensé par l’effet de réchauffement d’El Niño qui s’est établi dans le Pacifique.
Sources: NASA & Spaceweather.com.

—————————————

drapeau-anglaisRemember : Chile’s Calbuco volcano erupted on April 23rd 2015, sending a plume of ash 15 kilometres into the atmosphere. According to some atmospheric scientists, last week’s lunar eclipse revealed a slight global cooling effect from volcanic ash.
Observers could notice that the September 27th eclipse was not as bright as other recent eclipses. Astronomers in seven countries reported that it was about 33% less bright. They think the dimming was the result of volcanic ash still in the atmosphere after the eruption of Chile’s Calbuco volcano in April.
The cooling would be easy to explain: The dust tends to reflect sunlight, cooling the Earth. In this case, the ash may be responsible for very slight global cooling of about 0.04°C.The National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) also noted the effects of the eruption on the eclipse.
The scientists remind the public that major volcanic eruptions in the past have triggered cooler weather, like the “year without a summer” in 1816 following the 1815 eruption of Mount Tambora. More recently, the 1991 eruption of Mt Pinatubo caused 0.6 degrees of cooling and was likely responsible for rare July snows in the Colorado Rocky Mountains.
However, the current possible cooling might be completely offset by the warming effects of El Niño now underway in the Pacific.
Sources: NASA & Spaceweather.com.

calbuco_tmo_2015113

L’éruption du Calbuco vue depuis l’espace (Crédit photo: NASA)

Eclipse blog 04

L’éclipse du 27 septembre (Photo: C. Grandpey)

Belles images de l’éruption du Calbuco (Chili) // Great images of the Calbuco eruption (Chile)

drapeau francaisEn cliquant sur ce lien, vous verrez de belles images de l’éruption du Calbuco en avril dernier. Les lumières sur le panache de cendre sont superbes et les images en accéléré sont impressionnantes.

http://resourcemagonline.com/2015/06/incredible-film-shows-the-dramatic-eruption-of-volcano-calbuco/54134/

 ——————————————

drapeau anglaisBy clicking on this link, you will see great images of the eruption of Calbuco in last April. The light effects on the ash plumes and the time lapse sequences are quite dramatic.

http://resourcemagonline.com/2015/06/incredible-film-shows-the-dramatic-eruption-of-volcano-calbuco/54134/

Les couchers de soleil du Calbuco // Calbuco’s sunsets

drapeau francaisAprès avoir traversé le Chili, l’Argentine, l’Uruguay et le Brésil, les nuages de cendres émis par le Calbuco ont traversé l’Atlantique Sud et atteint l’Afrique où des couchers de soleil spectaculaires peuvent être observés, au Zimbabwe par exemple.
Ce phénomène n’est pas inhabituel et a déjà été observé après d’autres éruptions majeures, comme celle du Mont Pinatubo (Philippines) en 1991. Les couleurs spectaculaires des couchers de soleil provoquées par les cendres volcaniques peuvent persister pendant plusieurs mois et être vues à travers le globe.
La carte ci-dessous montre l’itinéraire emprunté par la cendre du Calbuco.

 ——————————————

drapeau anglaisAfter crossing Chile, Argentina, Uruguay and Brazil, the ash clouds emitted by Calbuco have now crossed the South Atlantic and reached Africa where dramatic sunsets can be seen, in Zimbabwe, for instance.

This phenomenon is not unusual and has already been observed after other major eruptions, like that of Mt Pinatubo (Philippines) in 1991. The spectacular sunset colours caused by volcanic ash can persist for many months and be seen across the globe.

The map below shows the route taken by the ash from Calbuco.

 Calbuco blog

Source:  NASA.

Les éclairs du Calbuco (Chili) // Calbuco’s lightning

drapeau francaisL’éruption du Calbuco les 22 et 23 Avril 2015 a déclenché des milliers d’éclairs qui ont été détectés par le réseau global de localisation des éclairs, le World Wide Lightning Location Network (WWWLLN), qui comprend plus de 50 capteurs de foudre à travers le monde. Il est détenu et exploité par des groupes de recherche et des universités. Ce réseau peut établir une carte des impacts d’éclairs dans le monde entier en temps quasi-réel.
Cette vidéo (il suffit de cliquer sur le lien) montre parfaitement les éclairs qui ont accompagné l’éruption du Calbuco :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=eXxjEnTM7Cw

On sait que la foudre en milieu volcanique surgit de la même façon que pendant les orages: Autrement dit, les charges négatives et positives se séparent dans l’atmosphère, et la foudre est ce qui rééquilibre les charges. Cependant, on ne sait pas trop pourquoi la séparation des charges se produit dans les éruptions volcaniques. Il existe plusieurs théories, dont une qui explique que la cendre se compose initialement de particules « neutres », sans charge électrique. Par frottement avec d’autres particules dans le nuage, la cendre se charge électrostatiquement. Dans un nuage de cendres, les particules perdent et gagnent des électrons les unes par rapport aux autres, ce qui fait que certaines particules (ou zones) deviennent positives et d’autres négatives. Lorsque des charges opposées s’accumulent à l’intérieur du panache, elles se neutralisent en donnant naissance à des éclairs.

Les éclairs volcaniques sont difficiles à observer et leur apparition se limite souvent au tout début de l’éruption, moment où elle est en général la plus intense. Alors que la foudre et la lave sont deux des éléments les plus chauds de la Terre, les éclairs, avec une température d’environ 28.000 ° C sont 25 fois plus chauds que la lave vomie par les volcans!

On pourra lire sur le site web de Science et Vie un bon article sur ces éclairs volcaniques :

http://www.science-et-vie.com/2015/04/dou-viennent-les-eclairs-qui-surgissent-des-volcans%E2%80%89/

 ———————————————

drapeau anglaisThe eruption of Calbuco volcano on April 22nd and 23rd triggered thousands of lightning strikes which were detected by the World Wide Lightning Location Network which includes over 50 lightning sensors around the globe, owned and operated by research groups and universities. The network can map strikes around the globe in near-real time..

This video (just click on the link) shows a remarkable display of the lightning that accompanies the eruption.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=eXxjEnTM7Cw

It is well known that volcanic lightning is caused by the same reason as in thunderstorms: negative and positive charges separate in the atmosphere, and lightning is what restores the charges to balance. However, why the charge separation occurs in volcanic eruptions in the first place is still not well-understood. There are several theories. One suggests that ash starts out as “neutral” particles with no electric charge. But as it rubs violently against other particles within the cloud, it picks up an electrostatic charge. In an ash cloud, particles lose and gain electrons from each other, causing some particles/areas to be positive and others negative. When opposite charges build up inside the plume they neutralize in flashes of lightning.

Volcanic lightning is difficult to observe and is often confined to the very beginning of the eruption when it is the most intense. While lightning and lava are two of the hottest things on Earth, lightning – about 28,000°C – is 25 times hotter than lava!

Calbuco-blog

(Crédit photo: SERNAGEOMIN)

Calbuco (Chili): Nouvel épisode éruptif // New eruptive episode

drapeau francaisD’après une dépêche de l’agence Reuters confirmée par les images de la webcam, le Calbuco, déjà entré en éruption à deux reprises la semaine dernière, a projeté ce jeudi un nouveau nuage de cendre et de gaz dans l’atmosphère.

Après une période de calme mais d’instabilité du volcan, une nouvelle éruption liée à des mouvements du magma était jugée probable par le SERNAGEOMIN. Elle a débuté jeudi à 13h09 (heure locale). Des chaînes de télévision ont diffusé des images d’un gros nuage gris se répandant rapidement dans le ciel au-dessus du volcan. Ce nuage se dirige vers le sud-est, en direction des Andes et de l’Argentine.

Les autorités régionales ont annoncé la convocation d’une réunion d’urgence. 1500 personnes viennent d’être évacuées après cette troisième éruption.

Une zone d’exclusion de 20 km autour du Cabulco reste en place depuis le 22 avril.

 —————————————-

drapeau anglaisAccording to a dispatch from the Reuters press agency, confirmed by images from the webcam, Calbuco which already erupted twice last week, spewed on Thursday a new cloud of ash and gases into the atmosphere.
After a period of calm but instability of the volcano, an eruption related to magma movements was deemed probable by SERNAGEOMIN. It started Thursday at 1:09 p.m. (local time). Television channels broadcast images of a big gray cloud spreading rapidly in the sky above the volcano. This cloud is heading south-east towards the Andes and Argentina.
Regional authorities have announced the convening of an emergency meeting. 1,500 local residents have been evacuated after this third eruption.
An exclusion zone of 20 km around Cabulco has remained in place since April 22nd.