Kagoshima et la cendre du Sakura-jima

drapeau francaisLa presse japonaise confirme l’épisode éruptif d’hier sur le Sakura-jima. Ce lundi, les habitants de Kagoshima ont passé leur temps à laver les rues. Dimanche après-midi, le volcan a émis un panache de 5 kilomètres de haut, le plus imposant depuis le Agence Météorologique du Japon (JMA) a commencé à tenir des registres en 2006.

Les habitants portaient des masques et des imperméables et ouvraient les parapluies pour se protéger contre la cendre. Les automobilistes avaient allumé leurs phares, et les trains se sont arrêtés momentanément afin que la cendre puisse être déblayée des voies.
On ne déplore ni blessés ni dégâts.
Lundi matin, l’air était plus respirable. La ville avait mobilisé les bennes à ordures et les camions arroseurs pour nettoyer les rues.
La JMA affirme qu’il n’y a pas de signes d’une éruption majeure du Sakura-jima, mais une activité similaire, avec retombées de cendre, peut se produire à nouveau. Il est fortement déconseillé de s’approcher du volcan.

Vous trouverez plusieurs photos et vidéos de l’événement à cette adresse:

http://www.theblaze.com/stories/2013/08/18/check-out-these-wild-videos-and-photos-of-a-japanese-volcanos-massive-eruption/

 

drapeau anglaisThe Japanese press confirms yesterday’s eruptive episode of Sakura-jima volcano.Residents of Kagoshima were busy washing ash off the streets on Monday after the mountain spewed a 5-kilometre-high smoke plume into the sky on Sunday afternoon, forming the highest plume since the Japan Meteorological Agency started keeping records in 2006.

Residents wore masks and raincoats and used umbrellas to shield themselves from the falling ash. Drivers turned on their headlights, and railway service in the city was halted temporarily so ash could be removed from the tracks.

Officials said no injuries or damage have been reported.

By Monday morning, the air was clearer. The city was mobilizing garbage trucks and water sprinklers to clean up.

JMA says there are no signs of a larger eruption but similar activity may continue. It maintains an earlier warning that people not venture near the volcano itself.

You’ll find several photos and videos of the event at this address:

http://www.theblaze.com/stories/2013/08/18/check-out-these-wild-videos-and-photos-of-a-japanese-volcanos-massive-eruption/

Saku-02

Le Mauna Loa: Un tremplin vers Mars? // Mauna Loa volcano: A springboard to Mars?

drapeau francaisLes volcans sont utilisés depuis longtemps comme terrains d’essai pour les missions spatiales. Par exemple, le désert d’Odadahraun en Islande ou volcan Kilauea à Hawaii ont été utilisés par la NASA avant plusieurs missions vers la Lune.
De la même manière, six chercheurs ont passé les quatre derniers mois dans un petit dôme sur un champ de lave du Mauna Loa, à Hawaii, à 2.400 mètres d’altitude, afin d’essayer de comprendre quels aliments les astronautes peuvent manger sur Mars et pendant les longues missions spatiales.
Les chercheurs ont terminé leur mission le 13 Août 2013, avec leurs recettes et sans les combinaisons spatiales qu’ils étaient tenus de porter à chaque fois qu’ils s’aventuraient sur le versant nord du volcan
Les scientifiques avaient été sélectionnés par l’université d’Hawaï et l’Université Cornell pour participer à une étude financée par la NASAL Le but était de préparer des repas à partir d’une liste d’aliments déshydratés et de conserves non périssables. Les chercheursont testé des plats tout prêts similaires à ceux que les astronautes mangent actuellement, et ils ont eux-mêmes concocté des repas dans le but de lutter contre la malnutrition et l’ennui alimentaire.
Ils ont effectué ce travail dans un dôme de deux niveaux avec de petits dortoirs, une salle d’exercice et, bien sûr, une cuisine.
La mission nous apprend par ailleurs que, pour les futures missions spatiales, la nourriture de confort est très importante. L’un des mets préférés de l’équipe scientifique était le Nutella qui est devenu si populaire qu’ils ont dû le rationner!
Le climat tempéré d’Hawaii et les caractéristiques géologiques du Mauna Loa constituent un cadre idéal pour une telle étude. La région est isolée, mais accessible, et n’a aucune plante ou vie animale visible. « C’est comme sur Mars », a déclaré un chercheur.
Il faudra plusieurs mois pour traiter toutes les données recueillies. Les résultats devraient être présentés au Congrès International d’Astronautique cette année à Pékin.

Source : Presse américaine.

 

drapeau anglaisVolcanoes have long been used as test fields for space missions. For instance, the Odadahraun desert in Iceland or Kilauea volcano in Hawaii, were used by NASA before missions to the Moon.

In the same way, six researchers have spent the past four months living in a small dome on a lava field of Mauna Loa volcano on Hawaii Big island, at 2,400 metres a.s.l., trying to figure out what foods astronauts might eat on Mars and during deep-space missions.

They emerged on August 13th, 2013, with their recipes and without the space suits they were required to wear each time they ventured onto the northern slope of the volcano

The six researchers were selected by the University of Hawaii and Cornell University for the NASA-funded study to prepare meals from a list of dehydrated, preserved foods that are not perishable. They examined pre-prepared meals similar to what astronauts currently eat, and concocted meals themselves in an attempt to combat malnourishment and food boredom.

Members did their cooking in a two-story dome with small sleeping quarters, an exercise room and of course, a kitchen.

We learn that what is also important for future space missions is comfort food. A favourite among the crew was Nutella which became so popular that they had to ration it!

Hawaii’s temperate weather and Mauna Loa’s geological features were a perfect setting for the study. The area is isolated, yet accessible, and has no visible plant or animal life.

« It looks like Mars, » said one researcher.

It will take several months to process all the data gathered. The findings are expected to be presented at the International Astronautical Congress later this year in Beijing.

Source: U.S. press.

Mauna-Loa-blog-2

Le lac de lave du Mauna Loa  (Photo:  C. Grandpey)