Puyehue (Chili)

drapeau francais.jpgAvec l’amélioration de la visibilité à Bariloche, l’aéroport a pu rouvrir aujourd’hui, malgré la cendre du Puyehue encore présente dans l’air ambiant. Si les conditions devaient à nouveau se dégrader, l’aéroport d’Esquel pourrait être utilisé pour permettre l’atterrissage des avions.
Source: Buenos Aires Herald.

drapeau anglais.jpgWith the improvement of visibility conditions in Bariloche today, the airport could reopen although there was still volcanic ash in the air. If conditions worsened, the Esquel airport would be considered as a landing alternative for airplanes.
Source: Buenos Aires Herald.

Erta Ale (Ethiopie) [suite]

drapeau francais.jpgLes communications ne sont pas faciles avec l’Ethiopie et les informations concernant l’attaque armée sur l’Erta Ale arrivent au compte-gouttes.
L’agence Reuters précise que les personnes tuées sont deux Allemands, deux Hongrois et un Autrichien. Un Hongrois et un Italien ont été blessés. Deux Allemands et deux Ethiopiens ont été kidnappés.
D’après la télévision éthiopienne, les victimes faisaient partie d’un groupe de 27 personnes parmi lesquelles figuraient aussi des Américains, des Australiens et des Belges.
Les informations fournies précédemment restent valables.

drapeau anglais.jpgCommunications with Ethiopia are not easy and the news about the attack at Erta Ale volcano is arriving rather slowly.
The Reuters press agency indicates that the victims are two Germans, Two Hungarians and one Austrian. One Hungarian and one Italian have been wounded. Two Germans and two Ethiopians were kidnapped.
According to Ethiopian television, the victims were part of a 27-member party that also included U.S., Australian and Belgian nationals.
The previous information on this weblog is still valid.

Erta Ale (Ethiopie) [suite]

drapeau francais.jpgLe site web de VolcanoDiscovery

(http://www.volcanodiscovery.com/view_news/4375/Deadly-attack-on-tourists-at-Erta-Ale—further-details.html)

donne quelques précisions sur ce qui s’est passé en Afar. L’attaque a eu lieu mardi vers une heure du matin sur la lèvre du volcan Erta Ale, là où les touristes campent pour admirer le lac de lave. Cinq personnes au moins sont mortes sous les balles de rebelles en provenance d’Erythrée. Les victimes sont des touristes d’origine allemande et hongroise (la présence autrichienne n’est pas confirmée). 6 autres touristes (allemands, italiens et hongrois) et un policier éthiopien ont été blessés et conduits à l’hôpital de Semera. Une unité militaire éthiopienne est arrivée sur les lieux pour assurer « paix et stabilité » mais toutes les visites à l’Erta Ale sont suspendues pour une durée indéterminée.

 

drapeau anglais.jpgThe VolcanoDiscovery website

(http://www.volcanodiscovery.com/view_news/4375/Deadly-attack-on-tourists-at-Erta-Ale—further-details.html)

gives more details about what happened in the Afar region. The attack occurred on Tuesday at 1 a.m. or so on the crater rim of Erta Ale volcano, a popular camping spot for tourists visiting the spectacular lava lake.  At least 5 people were shot dead by a group of armed rebels from Eritrea. The victims include tourists from Germany and Hungary (the Austrial fatality was not confirmed).  6 tourists (Germans, Italians and Hungarians) and an Ethiopian policeman were wounded and taken to Semera hospital. A large military unit of Ethiopia has arrived near Erta Ale to guarentee « peace and stability » and bans all visits to the volcano for an indefinite time.

Erta Ale (Ethiopie)

drapeau francais.jpgLa région de l’Erta Ale ne semble guère sûre en ce moment. Une dépêche de l’agence Reuters indique que des hommes armés, apparemment formés et équipés par le gouvernement érythréen, ont tué cinq touristes étrangers dans la région éthiopienne de l’Afar. Selon un diplomate allemand qui n’a pas précisé le nombre de morts, des ressortissants allemands figurent parmi les victimes de l’attaque qui a eu lieu lundi en fin de journée. La télévision éthiopienne a ajouté que deux autres touristes avaient été sérieusement blessés tandis qu’un autre avait réussi à s’échapper et était indemne.
L’agence Reuters indique par ailleurs que les seuls étrangers à fréquenter la région inhospitalière de l’Afar sont des chercheurs ou des touristes en mal d’aventure qui viennent admirer les merveilles de la dépression du Danakil avec ses mines de sel et ses volcans.
La presse allemande précise que le groupe de touristes se trouvait à proximité de l’Erta Ale et que le Ministère des Affaires Etrangères allemand met en garde ses ressortissants sur son site Internet sur les risques de se trouver confronté à des bandits et à d’autres dangers dans le secteur du volcan.

drapeau anglais.jpgIt looks as if the area around Erta Ale volcano is not safe at the moment. According to a news report from the Reuters press agency, gunmen – members of a group that was trained and armed by the Eritrean government – have killed five foreign tourists in Ethiopia’s Afar region.
A Western diplomat declared German nationals were among those killed in the shooting which happened late on Monday. He did not confirm the total number of dead. Ethiopian state television said two other tourists had been seriously wounded in the attack, while another tourist had escaped unharmed.
Reuters indicates that the only foreigners who normally brave the inhospitable Afar are researchers and adventure tourists visiting geographical wonders such as the Danakil Depression with its ancient salt mines and volcanoes.
A German media report said the group of tourists had been close to the Erta Ale volcano. Germany’s Foreign Ministry carries a travel warning on its website alerting German nationals to banditry and other dangers in the area around the volcano.

++++++++++

Voici ce que l’on peut lire sur le site du Ministère des Affaires Etrangères français à propos de la région du Danakil et de l’Erta Ale.
Au Nord, les déplacements dans l’ensemble de la zone frontalière sont formellement déconseillés.
Dépression des Danakils :
D’une façon générale, les déplacements touristiques dans les régions du Mont Dallol et du volcan Erta Ale ne sont pas recommandés. En effet, plusieurs attaques et tentatives d’enlèvement contre des touristes étrangers s’y sont déroulées en 2007, 2008 et 2009. Par ailleurs, des véhicules ont été détruits par des mines en 2009.
Même si ces deux régions sont situées au sein d’une zone sensible en raison de la proximité avec l’Érythrée, aucun fait marquant s’agissant de la sécurité des touristes n’a toutefois été relevé depuis deux ans. Les autorités éthiopiennes ont en effet renforcé leur présence dans cette région, et les conditions et les modalités d’accès ont été considérablement améliorées.
Si, toutefois, les voyageurs souhaitaient se rendre dans cette région, sous leur propre responsabilité, il leur est vivement recommandé de programmer leur séjour par l’intermédiaire de tours-opérateurs professionnels et qualifiés ayant des liens avec les services de sécurité locaux. En effet, le secteur du tourisme comporte de nombreuses officines proposant des services de qualité inégale, notamment certaines agences de voyages qui proposent des aventures sur les sites de volcans (Erta Ale, Dallol) en travaillant avec des sous-traitants locaux dont le manque de professionnalisme met leurs clients en danger. Il faut donc distinguer les prestations qualifiées de celles qui pourraient s’avérer hasardeuses.
Il n’est pas inutile de rappeler à chacun les conditions extrêmes dans lesquelles se fait tout déplacement dans la dépression des Danakil et qu’il convient de s’assurer du sérieux et du professionnalisme des accompagnateurs.

Eruption en Mer Rouge (suite…et fin?)

drapeau francais.jpgAu vu des images satellites, il semble que l’éruption soit terminée en Mer Rouge. L’archipel Zubair compte donc maintenant une île supplémentaire. La photo ci-dessous a été prise le 15 janvier 2012 par le satellite Earth Observing-1.
Il suffit de cliquer sur ce lien pour obtenir une image en haute résolution :
http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=76950

drapeau anglais.jpgThe volcanic eruption in the Red Sea appears to have stopped, leaving behind a newborn island in the Zubair Archipelago. The photo here below was taken by the earth Observing-1 satellite on January 15th, 2012.
Just click on this link to get a high-resolution image:
http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=76950

 

Yemen-blog.jpg
Avec l’aimable autorisation de la NASA