Mont Sinabung (Ile de Sumatra / Indonésie)

drapeau francais.jpg

7 heures: Les volcanologues indonésiens se sont trompés vendredi quand ils ont affirmé qu’il n’y avait pas de risque d’éruption ! En effet, le Mont Sinabung s’est réveillé bruyamment aujourd’hui peu après minuit, avec des projections de matériaux incandescents et des émissions de cendre. Le niveau d’alerte a été porté à son maximum.

A l’aide de camions, ambulances et autobus, les autorités locales ont évacué des milliers de personnes vivant à proximité du volcan. Il n’est fait état d’aucune victime. A noter que de nombreuses familles avaient déjà fui la région vendredi quand le Mont Sinabung avait commencé à se manifester.

A côté des évacuations, il a été conseillé aux habitants de porter des masques pour éviter les problèmes respiratoires provoqués par la cendre et il a été demandé aux personnes vivant le long des rivières d’être vigilantes à cause du risque de lahars.

13 heures: La presse indonésienne fait état d’une première victime de l’éruption. Un homme de 54 ans est mort suite à des problèmes respiratoires en s’enfuyant de son village. La cendre et la lave émises par le volcan ont brûlé les forêts et les cultures sur une zone estimée à 3740 hectares.

Dans le même temps, un touriste américain est porté disparu sur le Semeru. Il s’est séparé de son guide pour atteindre le sommet du volcan et n’a pas redonné signe de vie.

 

drapeau anglais.jpg7:00: Indonesian volcanologists were wrong yesterday when they said there was no risk of eruption! Indeed, Mount Sinabung thundered to life Sunday shortly after midnight, shooting lava and other volcanic materials from its crater. The alert level has been upgraded to its maximum.

 Using trucks, ambulances and buses, local authorities evacuated thousands of residents living in nearby hamlets immediately after the eruption. There were no immediate reports of casualties. Many families had already left the region on Friday when the volcano had shown the first signs of unrest.

Besides ordering the evacuations, experts also warned residents to wear face masks to avoid respiratory problems from the volcano’s ash and told people living along rivers to be alert to the possibility of lava-induced floods.

13:00: The Indonesian press indicates that a 54-year-old man died of respiratory problems while fleeing from his village. Around 3,740 hectares of forests and farming fields were burnt by the ash and lava emitted by the volcano.

Meantime, an American tourist is reported missing on Mount Semeru. He left his guide to reach the summit but has never returned. 

Etna (Sicile / Italie) & Krakatau (Indonésie)

La situation est globalement calme sur le front volcanique. Les sismos et le tremor affichent des valeurs basses sur l’Etna où les touristes continuent à fréquenter la zone sommitale. De nouvelles explosions sont susceptibles de se produire sans prévenir et il ne faudrait pas oublier qu’en 1979 une explosion de cette nature dans la Bocca Nuova a fait 9 morts et 24 blessés !

Avec deux jours de retard, on n’oubliera pas que le 27 août marquait l’anniversaire de l’éruption cataclysmale du Krakatau en 1883. La colère du volcan et les tsunamis qu’elle a générés ont provoqué la mort de 36 000 personnes. La température globale de la planète a chuté de 1,2°C à la suite de l’éruption, avec des couchers de soleil très colorés qui ont peut-être inspiré le peintre norvégien Edvard Munch pour son célèbre tableau Le Cri. Dans son excellent ouvrage Krakatoa : The Day the World Exploded, Simon Winchester décrit cet événement et ses conséquences.

Krakatau-web-03.jpg
L’Anak Krakatau (Photo: C. Grandpey)