Des volcans de boue sur la Planète Mars?

Si la vie existe – ou a existé – sur Mars, elle pourrait bien avoir laissé des traces dans une région des plaines du nord appelée Acidalia Planitia. C’est ce que des scientifiques américains ont conclu en observant les dernières images en provenance des engins spatiaux lancés par la NASA vers la Planète Rouge. On peut voir dans cette région de nombreuses structures géologiques (il pourrait y en avoir plus de 4 000) qui, aux yeux des chercheurs sont des volcans de boue qui rejettent – ou ont rejeté – des sédiments en provenance des profondeurs. Il se pourrait que de tels sédiments contiennent des substances organiques incorporant des signatures biologiques d’une possible vie actuelle ou passée. Contrairement a ce qui a pu être affirmé précédemment, les scientifiques américains sont certains que ces structures ne sont pas des cratères d’impacts, ni des édifices façonnés par la glace, des dépôts laissés par l’évaporation ou encore des structures construites par des coulées de lave.

Rencontrés dans plusieurs régions de la Terre, les volcans de boue sont très recherchés par l’industrie pétrolière car ils vomissent un mélange de gaz, de liquide et de roche indiquant la composition du sous-sol en profondeur. C’est ainsi qu’ils peuvent révéler la présence de poches de pétrole. Leur forage représente cependant un danger majeur, car le sol qui les entoure est souvent instable comme on a pu s’en rendre compte en Indonésie avec Lusi qui continue à déverser sa fange sur toute une région. La taille des volcans de boue est très variable, allant de quelques mètres de diamètre (comme les Maccalube di Aragona en Sicile) jusqu’à plus de 10 km et plusieurs centaines de mètres de hauteur.

Le but premier des missions martiennes est de savoir si la vie a jamais existé sur cette planète. C’est pourquoi les astrobiologistes recherchent des signatures qui indiqueraient des traces d’une telle vie extraterrestre. En faisant remonter des matériaux des profondeurs, les volcans de boue pourraient donner des indications très précieuses et autrement inaccessibles aux scientifiques.

Le conditionnel est bien sûr de rigueur, d’autant plus que les volcans de boue repérés dans la région d’Acidalia Planitia pourraient être âgés de deux ou trois milliards d’années….

Maccalube.jpg
Maccalube di Aragona (Sicile)
[Photo: C. Grandpey]