Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

drapeau francais.jpgUn séisme de M 3.8 a été enregistré mercredi à 11h52, à 8 km au sud du cratère du Pu’uO’o, à 9,5 km de profondeur. Il faudra voir quel effet il peut avoir sur le comportement du Kilauea qui alterne les phases de gonflement et de dégonflement.

La lave en provenance du TEB continue à s’évacuer en tunnels en produisant de petites coulées de surface sur la plaine côtière et sur le pali. L’une de ces coulées a traversé l’extrémité de la route 130, avant d’arrêter sa progression une cinquantaine de mètres plus loin. Aucune habitation n’est actuellement menacée à Kalapana.

L’entrée de la lave dans l’océan à Puhi-o-Kalaikini reste active. Le delta formé par la lave a une largeur de plus de 900 mètres.

Source: HVO.

 

drapeau anglais.jpgAn M 3.8 earthquake was recorded on Wednesday at 11:52 a.m., about 8 km south of Pu’u O’o Crater, at a depth of 9.5 km.  It will be interesting to see if it has any effect on the behaviour of Kilauea which is going through several D/I events.

Lava from the TEB vent is flowing through tubes that carry lava down-slope, feeding scattered breakouts on the coastal plain and pali. One of these flows crossed the end of Highway 130 before stalling 50 metres farther downslope. No houses are currently threatened by this flow.

The Puhi-o-Kalaikini ocean entry remains active, with a delta that is more than 900 metres wide.

Source: HVO.

Mauna Loa (Hawaii / Etats Unis)

Si le Kilauea fait souvent la une de l’actualité volcanique, il ne faudrait pas oublier qu’il est construit sur le flanc du Mauna Loa qui culmine à 4170 mètres d’altitude. Les éruptions de ce dernier peuvent être redoutables, comme la dernière en date, en 1984, qui a menacé la ville de Hilo.

Le HVO communique régulièrement des bulletins sur l’activité du Mauna Loa. Le niveau d’alerte volcanique actuel est « Normal » et « Vert » pour l’aviation. Les capteurs GPS ne détectent aucun gonflement de l’édifice et la sismicité reste faible.

Une ré-alimentation de la chambre magmatique avait été observée en 1984, dans les mois qui ont suivi la dernière éruption. Pendant la décennie suivante, le volcan a connu une phase de dégonflement, avant de reprendre du volume vers le milieu de l’année 2002. Une nouvelle phase de gonflement s’est produite fin 2004, accompagnée d’un essaim sismique au cours duquel 2000 événements longue période ont été enregistrés en profondeur. A partir de 2006, le gonflement du volcan a ralenti et tout est redevenu parfaitement calme fin octobre 2009.

On estime qu’entre 2002 et 2010 plus de 100 millions de mètres cubes de magma se sont accumulés à faible profondeur sous le Mauna Loa. Ce volume s’ajoute à l’intrusion – d’un volume inconnu – qui a eu lieu entre 1984 et 1993. On pense donc que depuis 1984, le volcan a stocké un volume de magma au moins équivalent a celui qu’il a vomi pendant l’éruption de 1984.  

On ne sait bien sûr pas quand le volcan se réveillera, mais il ne fait aucun doute que la prochaine éruption sera spectaculaire…

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès à une brève séquence vidéo et le plaisir d’entendre la voix de Maurice Krafft en train de décrire l’éruption de 1984….

http://www.imagesdevolcans.fr/popup_video.aspx?id_objet=14631&type_objet=5

Mauna-Loa-2.jpg
Le Mauna Loa vu depuis le rift sud-ouest du Kilauea.
(Photo: C. Grandpey)