Galeras (Colombie)

drapeau francais.jpgSuite à une augmentation de la sismicité dans la partie sommitale du Galeras, l’INGEOMINAS a publié un bulletin extraordinaire le 20 août, confirmé par le dernier rapport du 21 août  où l’on peut lire que des séismes de M 3,2 et M 3,4 ont été enregistrés à une profondeur d’environ 1 km. Ils indiquent une intrusion magmatique accompagnée de fracturation de roches. La télévision colombienne annonce qu’une alerte de couleur Jaune a été décrétée à dans le secteur de Nariño suite à cette hausse de la sismicité.  

 

drapeau anglais.jpgDue to an increase in seismicity in the summit area of Galeras, INGEOMINAS released an « extraordinary bulletin » on August 20th, confirmed by the latest report of August 21st. One can read that M 3.2 and 3.4 earthquakes were recorded at a depth of about 1 km. They indicate magma intrusion accompanied by rock fracturing. Columbian TV announces that a Yellow alert has been decided in the region of Nariño.

Soufriere Hills (Ile de Montserrat)

drapeau francais.jpgDes observations effectuées le 12 août dernier avec une caméra infrarouge ont révélé plusieurs zones chaudes dans la dépression d’effondrement qui s’est creusée dans la partie ouest du dôme le 11 février 2010, au-dessus de Gages Valley. La plupart de ces zones chaudes correspondent aux fumeroles que l’on aperçoit depuis le MVO. Les autres points chauds – surtout dans la partie ouest du dôme – marquent le point de déclenchement des derniers effondrements et autres coulées pyroclastiques. Ces coulées ont dégagé les matériaux froids en surface et mis à l’air la roche chaude qui se trouve en dessous. Cela montre que six mois après la fin de croissance du dôme, sa partie interne est toujours très chaude.

Les dernières coulées pyroclastiques et les zones chaudes détectées sur le dôme ne trahissent pas la présence d’une lave récente. En effet, des effondrements et des coulées peuvent se produire même si le dôme n’est pas en phase de croissance. D’autres événements semblables se produiront probablement tant que le dôme ne se sera pas refroidi et ne se sera pas stabilisé.

Source : MVO.

 

drapeau anglais.jpgObservations made with an infrared camera on August 12th revealed several warm areas inside the collapse scar that appeared February 11th 2010 in the western part of the dome above Gages Valley. Most of these warm areas correspond to fumaroles that can be seen from the MVO. The other warm areas, primarily those on the western flank of the lava dome, pinpoint the source areas for recent rockfalls and pyroclastic flows. These flows have removed pieces of the cold outer surface to reveal warmer rock underneath. This shows that even after six months since the end of dome growth, the interior is still hot.

The recent pyroclastic flows and warm areas observed on the lava dome are not evidence of new lava. Indeed, rockfalls and pyroclastic flows can occur even when the dome is not growing. It is likely that similar events will continue to occur until the dome cools down and becomes more stable.

Source: MVO.