Galeras (Colombie)

drapeau francais.jpgComme cela était prévisible (voir ma dernière note sur ce volcan), le Galeras est entré en éruption aujourd’hui 25 août à 4 heures (heure locale). L’éruption a été de type explosif et a entraîné des retombées de cendre jusqu’à 12 km du volcan. Il a été demandé à quelque 8000 personnes d’évacuer les environs du Galeras mais très peu ont accepté de le faire, de peur que leurs maisons soient pillées pendant leur absence.

La couleur du niveau d’alerte est passée au Rouge, le maximum.

 

drapeau anglais.jpgAs could be predicted (see my previous note on the volcano), an eruption occurred at Galeras volcano at 04:00 am today, August 25th. The eruption was explosive and caused ashfall 12 km from the volcano. About 8000 people have been told to evacuate from areas surrounding the volcano, but very few accepted to do so for fear their houses might be ransacked while they were away.

The colour of the alert level has been raised to Red (the maximum).

Etna (Sicile / Italie)

drapeau francais.jpgL’IGNV indique que cet après-midi (25 août 2010) à 15h09 (heure locale), une forte explosion a secoué la Bocca Nuova et généré pendant une vingtaine de minutes des nuages de cendre dont le volume a diminué progressivement au cours de l’événement. Le début de l’explosion a été marqué par la projection de matériaux dont la température atteignait 170° C selon la nouvelle caméra thermique postée sur la Montagnola. Un nuage de cendre en forme de chou-fleur a atteint une hauteur estimée à 1 km au-dessus du cratère avant d’être emporté vers l’est par le vent.   

Cette explosion est la plus forte d’une série qui affecte périodiquement le cratère ouest de la Bocca Nuova depuis le 5 juillet. Aucune modification n’a été enregistrée dans le comportement des autres cratères sommitaux. Des explosions sont audibles depuis plusieurs mois au fond du Cratère NE.

 

drapeau anglais.jpgINGV indicates that at 15.09 (local time) on August 25th 2010, a powerful explosion from the Bocca Nuova generated a series of ash emissions, which continued at decreasing strength for about 20 minutes. The onset of the explosion was characterized by the emission of hot material whose temperature reached 170° C according to the new thermal camera on the Montagnola.  A cauliflower-shaped, dark gray ash plume, may have reached a height of up to 1 km above the summit, before being blown eastward by the wind.

This explosion is the strongest in a series of similar events from the western vent of the Bocca Nuova that have occurred sporadically since July 5th. There has been no evident change in the activity of the other summit craters; deep explosions within the Northeast Crater have been occurring continuously for several months.

Etna-25-août.jpg
L’événement de cet après-midi tel qu’il apparaît sur les sismos.

Lac de lave du Nyiragongo (suite)

Je vois que ma note concernant le lac de lave du Nyiragongo n’a pas été inutile. Le commentaire de Pierre Vetsch, ancien président de la SVG, qui participait à l’expédition ne me surprend pas et me satisfait. Je me doutais que l’équipe n’était pas partie les mains vides et qu’un travail de prélèvement avait été effectué. Il est fort dommage que le Figaro Magazine n’en ait pas fait état. Je maintiens : le sensationnel ne doit pas occulter l’aspect scientifique d’une expédition !  

Un autre point me plaît beaucoup : la pose d’une plaque en hommage à Jacques Durieux dont la disparition n’a été que très rarement mentionnée alors que nous venons de perdre un volcanologue de terrain. Cela aussi, le Figaro Magazine aurait pu le signaler.

S’agissant du lac de lave, qu’il ait été visité en 1958 ou en 2010, peu importe. Il se trouve toujours au fond du cratère du Nyiragongo ! Le lieu est toujours le même. C’est comme si j’avais dit en 2006 que mes images du lac de lave du Pu’uO’o n’avaient jamais été réalisées auparavant alors que j’étais déjà venu au bord du cratère en 1996. Pourtant, le lac avait disparu entre temps, tout comme il a disparu au moment où j’écris ces lignes !

Pour terminer cette mise au point, quand je parlais de « faire du sensationnel », je ne visais pas les participants à cette expédition. Comme l’écrit Pierre Vetsch, tout volcanophile rêve de pouvoir s’approcher un lac de lave. Ma cible était le Figaro Magazine qui, comme l’ensemble de la presse aujourd’hui, se délecte dans le spectaculaire, le sensationnel ou, pire encore, le nécrophage.   

PuuOo-1996.jpg
Le lac de lave du Pu’uO’o en 1996 (photo: C. Grandpey)

Volcans du Kamchatka (Russie)

drapeau francais.jpgLe Gorely et le Bezymianny sont en alerte Jaune. Le Shiveluch, le Klyuchevskoy et le Karymsky sont en alerte Orange. Tous les autres volcans du Kamchatka et des Iles Kouriles sont en alerte Verte.

Le Klyuchevskoy est le plus actif du lot avec une sismicité supérieure à la normale et des nuages de cendre qui s’étirent sur 200 km vers le SE. Une coulée de lave continue à descendre le versant SO du volcan.

Des explosions accompagnées de nuages de cendre secouent périodiquement le Shiveluch et le Karymsky où la sismicité reste élevée.

Selon le KVERT, l’accroissement d’activité et de sismicité du Gorely indique qu’ « une éruption est en train de se préparer ».

Pour tous les volcans, une mise en garde est adressée à l’attention des pilotes d’avions à cause du danger que peuvent représenter les nuages de cendre.

 

drapeau anglais.jpgThe alert level for Gorely and Bezymianny is Yellow. It is Orange for Shiveluch, Klyuchevskoy and Karymsky. All the other volcanoes of Kamchatka and the Kuriles are Green.

Klyuchevskoy is the most active of all with seismicity above background levels and ash clouds extending SE up to 200 km. A lava flow is still travelling along the SE flank.

Ash explosions are periodically shaking Shiveluch and Karymsky where seismicity is still above background levels.

According to KVERT, high activity and seismicity of Gorely indicate that « an eruption is probably preparing ».

KVERT also warns that ash clouds from all volcanoes may affect low-flying aircraft.