Kalapana ou la malédiction de Pélé (Hawaii / Etats Unis)

On parle beaucoup en ce moment de Kalapana, petite localité au SE de la Grande Ile, qui se trouve périodiquement sous la menace des coulées de lave sorties du Thanksgiving Eve Breakout (TEB), à 2 kilomètres à l’est du Pu’uO’o. Comme je l’ai écrit précédemment, deux maisons ont brûlé ces derniers temps et rien ne dit que d’autres habitations ne subiront pas le même sort.

Si l’on regarde en arrière, on se rend vite compte que ce n’est pas la première fois que Kalapana est victime des colères de Madame Pélé et que la situation actuelle ressemble fortement à ce qui s’est passé entre 1986 et 1990, période pendant laquelle la lave a déjà envahi le village à plusieurs reprises et détruit quelque 180 maisons et un Visitor Center du parc des Volcans, recouvert des routes ou encore des sites historiques et archéologiques.

En novembre 1986, la lave a fait une première incursion dans Kalapana après l’ouverture, en juillet de cette même année, de la bouche éruptive du Kupaianaha, à 3 km à l’est du Pu’u O’o duquel avaient tout d’abord jailli des fontaines de lave. En quelques semaines, un lac de lave a envahi le cratère du Kupaianah, avant de déborder et de donner naissance à des coulées qui se sont rapidement enfouies dans des tunnels pour prendre le chemin de l’océan et brûler au passage 17 maisons à Kalapana.

Quatre ans plus tard, en 1990, cette même éruption du Kupaianaha a connu à 12 reprises des interruptions dues à des coupures d’alimentation de la lave dans le cratère. Chacune de ces interruptions durait entre un et quatre jours, un temps trop long pour que la lave retrouve son chemin sur l’intégralité du réseau de tunnels. Entre temps, des voûtes de tunnels s’étaient effondrées de sorte que la lave ressortait en surface, traçait un nouveau chenal avant de former un nouveau tunnel. C’est au terme de la troisième interruption, entre le 3 et le 6 avril 1990, que la lave a débordé d’un tunnel et donné naissance à des coulées qui sont entrées dans Kalapana à plusieurs reprises entre avril et juin 1990, détruisant tout sur leur passage.

Quand on parcourt aujourd’hui le champ de lave mis en place à cette époque, on ne peut s’empêcher d’imaginer l’angoisse et la détresse des habitants qui ont dû fuir leurs maisons devant la progression inexorable de la lave.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez voir 3 photos aériennes mises en ligne par le HVO et montrant la progression de la lave entre le 3 avril et le 3 juin 1990. C’est impressionnant.

http://hvo.wr.usgs.gov/kilauea/history/1990Kalapana/30410914-042_caption.html