Une bonne vidéo de l’éruption (Eyjafjöll / Islande)

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous aurez accès à une bonne vidéo de l’éruption filmée à 17 heures aujourd’hui. On se rend parfaitement compte de la taille du cratère et de l’activité qui s’y déroule.

http://http.ruv.straumar.is/static.ruv.is/vefur/20042010_myndir_omar.wmv

A noter par ailleurs que le sud de l’Islande a retrouvé la lumière aujourd’hui, après avoir été plongé pendant plusieurs jours dans l’obscurité des nuages de cendre. La teneur en fluor de cette cendre a beaucoup augmenté au cours des dernières 24 heures, probablement à cause de la chute de l’humidité dans les cratères. En effet, la vapeur en se condensant dans l’atmosphère retenait des éléments chimiques parmi lesquels le fluor. Il y a actuellement 850 milligrammes de fluor par kilogramme de cendre. Selon les scientifiques islandais, cela représente 60% de la quantité relevée dans les cendres les plus polluantes de l’Hekla.

Comme je l’ai déjà fait remarquer à plusieurs reprises, le fluor est très dangereux pour les animaux. Néanmoins, il est vite emporté par les eaux de pluie et devient rapidement inoffensif.  

Source : Iceland Review.

Eyjafjalajökull (Islande)

drapeau francais.jpg8 heures: Comme on peut le voir sur la capture d’image de webcam effectuée ce matin, le panache de cendre émis par l’Eyjafjöll (Eyjafjallajökull fait référence au glacier) est de moins en moins volumineux au fil des heures. Il se confirme donc que la phase phréato-magmatique touche à sa fin. La sismicité est très faible dans le secteur de l’ Eyjafjallajökull ces dernières heures. Les vols devraient donc pouvoir reprendre progressivement.

Le panache se dirige vers l’ouest ce matin. Il n’est donc pas impossible que Reykjavik et l’aéroport de Keflavik, épargnés jusqu’à maintenant, connaissent leurs premières retombées de cendre.

Le nuage de cendre dont parle abondamment la presse ce matin a été émis par le volcan pendant la nuit. Il fait partie de ces rechutes que je mentionnais précédemment et qui ne manqueront pas de se reproduire tant que la phase phréato-magmatique de l’éruption ne sera pas terminée.

20 heures: La webcam la plus proche du volcan montre ce soir que le panache est encore chargé en cendre. Selon un journaliste islandais qui a survolé le volcan ce matin, il ne fait aucun doute que l’intensité de l’éruption marque le pas depuis hier. Les panaches de cendre montent jusqu’à environ 4500 mètres de hauteur, ce qui est beaucoup moins que précédemment.

Ce matin, le Met Office islandais prévoyait des retombées de cendre sur les abords du glacier. Le vent du sud était censé apporter la pluie en fin de journée. Le vent virant ensuite à l’ouest, la cendre devait retomber à l’est de l’Eyjafjallajökull. Demain, le vent doit à nouveau s’orienter au nord et repousser la cendre vers le sud.

 

drapeau anglais.jpg8:00: As can be seen on this morning’s screenshot, the ash plume released by Eyjafjöll (Eyjafjallajökull refers to the glacier) is getting less and less voluminous. This means the phreato-magmatic phse of the eruption is coming to an end. Seismicity is very low in the area around Eyjafjallajökull. Planes should be allowed to fly again very soon.  

The plume is drifting west this morning. As a consequence, Reykjavik and Keflavik airport might now be affected by ashfall.   

The ash cloud which is often mentioned in the press this morning was released by the volcano during the night. It is part of the relapses that will probably occur as long as the phreato-magmatic phase of the eruption is not completely over.

20 :00 : The webcam that is close to the volcano shows tonight that the plume is still laden with ash. According to an Icelandic journalist who flew over the volcano this morning, the intensity of the eruption has been declining since yesterday. Ash plumes are rising up to 4500 or so, which is much lower than previously.

This morning, the Icelandic Meteorological Office was predicting ash fall to continue all around the edges of the glacier today. Southerly winds were supposed to bring rain later in the day. As the wind would shift to the west, ash falls were expected east of the Eyjafjallajokull glacier. Tomorrow the northerly wind is expected to return, blowing ash to the south.

Eruption-Islande.jpg
Le panache éruptif à 8 heures ce matin…
Panache-Islande.jpg
…et à 20 heures ce soir.

Encore une belle image de la NASA!

Voici une photo prise depuis le satellite Terra de la NASA le 19 avril. On voit très nettement le nuage de cendre de l’Eyjafjöll prendre la direction du sud. Les zones rouges sont les points d’émission de la lave de l’éruption actuelle (à gauche) et les coulées encore chaudes émises lors de l’éruption précédente (en haut au centre). La haute température des matériaux apparaît grâce aux bandes infrarouges thermiques du système ASTER.

NASA-blog.jpg

Gaua (Vanuatu)

drapeau francais.jpgAlors que le volcan islandais est en train de se calmer, c’est l’île de Gaua au Vanuatu qui attire l’attention des volcanologues. Le volcan – situé dans la province de Torba – est en éruption depuis sept mois et on a observé une recrudescence d’activité au cours des dernières semaines. En conséquence, les autorités se préparent à évacuer quelque 3000 personnes de Gaua vers des îles voisines plus sûres. Déjà l’an dernier, 300 personnes dans la partie ouest de l’île avaient été transférées vers l’est car elles souffraient de problèmes respiratoires causés par la cendre et les gaz émis par le volcan.

Source : Presse néo-zélandaise.

 

drapeau anglais.jpgWhile the Icelandic volcan ois getting quieter, volcanologists are now taking a close look at the Vanuatu island of Gaua. The volcano in Torba province began erupting seven months ago and there has been renewed activity in recent weeks. As a consequence, local authorities are making preparations to evacuate 3000 people or so to neighbouring islands which are safer.  

Late last year, about 300 residents on the western side of Gaua, who were suffering from the effects of ash and gas, had already been relocated to villages on the eastern part of the island.

Source: New Zealand press.