Eyjafjoll (Islande)

drapeau francais.jpg20 heures : Le mauvais temps a régné toute la journée sur la zone éruptive, rendant invisible l’activité volcanique. Les prévisions météo ne sont pas bonnes pour les prochains jours. A noter que plusieurs personnes, dont un jeune Français, se sont retrouvées dans des conditions extrêmement délicates à cause du froid et du mauvais temps.

S’agissant de la sismicité, un événement de M 3,5 à 2,7 km de profondeur a été enregistré à 15h32 cet après-midi dans le secteur de l’Eyjafjoll. Les autres secousses se situent en général entre M1 et M2.

 

drapeau anglais.jpg20 :00 : Bad weather prevailed all day over the eruptive zone and made it impossible to see any volcanic activity. The weather forecast is not good for the next days. Several people – among whom a young Frenchman – had to face extremely difficult conditions because of the cold and the bad weather.

As far as seismicity is concerned, a M3.5 event at a depth of 2.7 km was recorded at 15:32 this afternoon in the Eyjafjoll area. The other quakes are usually ranging between M1 and M2.

Mont Redoubt (Alaska / Etats Unis)

drapeau francais.jpgUn essaim sismique a été enregistré vers une heure du matin le lundi 5 avril près du sommet du Mont Redoubt, comme on l’observe souvent quand des mouvements de magma se produisent à l’intérieur du volcan.

Les chercheurs de l’AVO prévoient de faire des mesures à l’intérieur du panache de vapeur cette semaine afin d’évaluer trois composants essentiels : le dioxyde de soufre, le gaz carbonique et l’hydrogène sulfuré.

Un essaim sismique identique a déjà été observé en décembre 2009 ; il s’est ensuite résorbé et aucune éruption  n’a eu lieu.

La couleur du niveau d’alerte pour l’aviation est passée au Jaune et le niveau d’alerte volcanique à « Vigilance ».

Source: AVO.

 

drapeau anglais.jpgA swarm of small quakes started early Monday near the summit of Mount Redoubt, as is often seen when magma is moving inside a volcano.
AVO researchers plan to fly through the steam plume of the volcano later this week and take measurements of three chemical compounds linked to volcanic activity – sulphur dioxide, carbon dioxide and hydrogen sulphide.

Similar small earthquakes were recorded near the volcano in December 2009, but they subsided and there was no eruption
The  Aviation Color Code was raised to Yellow and the Volcano Alert Level to ADVISORY.

Source: AVO.

Redoubt-blog.jpg
Le Redoubt en septembre 2009 (Photo: C. Grandpey)

Eyjafjoll (Islande)

drapeau francais.jpg8 heures: Le temps est encore bouché ce matin sur le site éruptif et le brouillard ne permet pas de faire de bonnes observations.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez voir une nouvelle image satellite de la NASA sur laquelle on aperçoit la lave en train de sortir de deux fractures à proximité de l’Eyjafjallajökull. L’image montre l’éruption le 4 avril dernier. La nouvelle fracture se situe sous un panache de vapeur. Les coulées de lave s’étirent au nord des bouches éruptives avant de se déverser dans les canyons de Hvannárgil et Hrunagil.

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=43410

 

drapeau anglais.jpg8 o’clock: The weather is still very foggy on the eruption site this morning and no reliable observation can be made.

By clicking on the link here below, you’ll see another satellite image provided by NASA. Lava continues to pour out of two fissures near Eyjafjallajökull. This image shows the eruption on April 4th, 2010. The new fissure is hidden under a steam plume. Black lava flows are stretching north from the vents, eventually spilling into Hvannárgil and Hrunagil canyons.  

http://earthobservatory.nasa.gov/NaturalHazards/view.php?id=43410

 

Le ‘volcan de boue’ indonésien en passe de devenir une attraction touristique?

Le Président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono a visité récemment la zone dévastée par le ‘volcan de boue’ et affirmé qu’elle pourrait devenir une attraction touristique!

Il ne faudrait pas oublier que la boue engloutit des terres et des habitations dans la région de Sidoarjo depuis mai 2006. Elle a recouvert entièrement 12 villages, tué 13 personnes, déplacé plus de 42 000 habitants et réduit à néant 800 hectares de terres agricoles et industrielles.

Le Président a dit comprendre la colère des sinistrés devant le retard de versement des compensations financières, mais il leur a promis que le désastre allait devenir un bienfait en transformant le lieu en « une attraction géologique touristique, un établissement piscicole ou d’autres activités publiques ».  Il n’a toutefois pas précisé si l’attraction touristique perpétuerait la version officielle selon laquelle le ‘volcan de boue’ est né suite à un petit séisme à Yogyakarta, à 280 kilomètres de là ! Aujourd’hui, tous les groupes d’experts internationaux qui ont étudié le problème sont d’accord pour dire que la catastrophe a été provoquée par la société Lapindo Brantas lors d’un forage de gaz à proximité du lieu du désastre. En dépit de son refus d’assumer la responsabilité, Lapindo a accepté de verser 430 millions de dollars de compensation à plus de 10 0000 familles qui font remarquer que cet argent met du temps à arriver ou n’arrive qu’en partie. Comme le dit l’un des sinistrés : « Au lieu de transformer cet endroit en attraction touristique, le gouvernement ferait mieux d’essayer de stopper l’écoulement de boue avant qu’elle atteigne d’autres secteurs et entraîne davantage de pollution ».

Source : The Jakarta Post.