Eyjafjallajökull (Islande)

drapeau francais.jpg9 heures : Ce matin, un vent violent rabat le panache qui, depuis hier, semble moins volumineux.

Le Nordic Volcanological Center (NORDVULK) a estimé que le débit de ce même panache au cours des 72 premières heures de l’éruption était de 300 m3/sec, soit 750 tonnes de cendre à la seconde.

20 heures : Il semblerait aujourd’hui que la phase phréato-magmatique de l’éruption touche à sa fin. Un panache sort toujours du cratère, mais il est de couleur plus claire et contient donc moins de cendre. De plus, il ne monte plus aussi haut dans le ciel. Déjà la nuit dernière, on observait des fontaines de lave qui jaillissaient au sommet du volcan.  Comme je l’indiquais précédemment, on peut toutefois assister à des rechutes si de nouvelles montées de magma font fondre d’autres parties du glacier. Néanmoins, la phase initiale, celle qui est la plus gênante pour l’aviation, semble sur le déclin. 

 

drapeau anglais.jpg9 o’clock : This morning, a strong wind blows down the plume which looks less voluminous than during the past days. The Nordic Volcanological Center (NORDVULK) estimates that the volume of ash emitted during the first 72 hours of the eruption was 300 cubic metres per second or 750 tonnes of ash per second.

20 :00 :  Today, it looks as if the phreato-magmatic phase of the eruption is coming to an end. A plume is still coming out of the crater but it is light in colour and does not contain as much ash. Besides, it does not rise so high in the sky. During the night, lava fountains had already been seen spurting from the crater. However, as I put it previously, relapses are still possible if new magma ascent causes other parts of the glacier to melt. Nevertheless, the initial phase of the eruption, the one which is most disturbing to aviation, seems to be declining.  

Panache-Islande.jpg
Le panache était rabattu par le vent en début de matinée.

Dernier bulletin de la Protection Civile islandaise

drapeau francais.jpgVoici un résumé du dernier bulletin diffusé ce matin par la Protection Civile islandaise:

Le glacier Eyjafjallajökull ainsi que les collines qui l’entourent sont fermés au public. Des changements soudains dans la direction du vent, les abondantes retombées de cendre et les éclairs (d’électricité statique) dans le panache rendent la zone particulièrement dangereuse. De plus, un périmètre de sécurité de 1 km de rayon est toujours en place autour du site éruptif de Fimmvörðuháls. Tout déplacement – à pied ou en voiture – dans cette zone est interdit. Il est également déconseillé de se rendre sur ou autour du glacier Myrdalsjökull.

Les scientifiques ont déjà indiqué que la cendre volcanique – dont la couche atteint 10 cm par endroits – est riche en fluor.

La route n°1 est fermée à la circulation entre Hvolsvöllur et Skógará. La route 261, la Fljótshlíðarvegur, est fermée à partir de Smáratún. La police fait état d’une circulation intense en direction de Hvolsvöllur et fait remarquer que, contrairement à celle qui a eu lieu au col de Fimmvörðuháls, l’éruption sous l’Eyjafjajjajökull n’est pas une éruption pour touristes.

Source: Iceland Review.  

 

drapeau francais.jpgHere is a summary of the latest update released this morning by the Department of Civil Protection:

Eyjafjallajökull glacier and the foothills around the area are closed to the public. Local changes in wind direction combined with heavy ash fall and lightning around the ash plume create hazardous conditions. In addition a closed area of 1 km radius area around the eruption site at Fimmvörðuháls is in force. All travel in and to these areas, both on foot and by vehicle, is banned. The Department of Civil Protection cautions against any travel on and around Mýrdalsjökull.
Scientists in the area have already confirmed that the volcanic ash – already up to 10 cm thick in some areas – contains fluorine levels over the danger limit.

Road 1 is closed to traffic between Hvolsvöllur and Skógará. Road 261, Fljótshlíðarvegur is closed from Smáratún. Police report heavy traffic towards Hvolsvöllur. Police point out that, unlike the eruption at Fimmvörðuháls, the eruption under the Eyjafjallajökull glacier cannot be considered as a tourist destination.  

Source: Iceland Review.

Soufriere Hills (Ile de Montserrat)

drapeau francais.jpgDans son dernier bulletin, le MVO indique que l’activité est restée faible au cours de la semaine écoulée. Toutefois, le 13 avril entre 16h et 18h, d’importants lahars ont affecté les flancs du volcan. Des pluies torrentielles les 11 et 12 avril ont saturé les dépôts pyroclastiques les plus récents. De nouvelles pluies le 13 avril ont remobilisé les coulées pyroclastiques qui s’étaient déposées en janvier et février sur les hautes pentes. Ces matériaux, essentiellement composés de cendre et de blocs de plusieurs mètres de diamètre encore chauds, ont généré des lahars d’où s’échappait la vapeur dans la Belham Valley. Des lahars moins importants ont également affecté le secteur de Trants, dans la partie orientale du volcan. De nouvelles pluies abondantes sont susceptibles de déclencher de nouvelles coulées de boue au cours des prochaines semaines et des prochains mois.

 

drapeau anglais.jpgIn its latest report, MVO indicates that activity has been low during the past week. However, on April 13th, between 4 and 6 pm, extensive lahars took place on the flanks of the volcano. Torrential rain on April 11th and 12th saturated the fresh pyroclastic deposit. Further heavy rain on April 13th then remobilised the fresh pyroclastic flows deposits formed in January and February on the upper flanks. This material, consisting of ash and boulders several metres in size which was still very hot, generated steaming, hot lahars in the Belham Valley. Similar but less extensive lahars also occurred in the Trants region on the eastern side of the volcano. Further heavy rain is likely to generate similar mudflows in the coming weeks and months.