Bilan éruptif de l’année 2020 – (3) mai, juin et juillet

Voici les événements éruptifs les plus marquants des mois de mai, juin et juillet 2020 :

Mai 2020

Le 15 mai, l’INGV indique que l’activité s’est intensifiée au niveau du Nouveau Cratère SE de l’Etna au cours des derniers jours

En mai, la couleur du niveau d’alerte est Jaune sur 3 volcans surveillés par l’Alaska Volcano Observatory (AVO) : Shishaldin Semisopochnoi, Great Sitkin.

Le 16 mai, une puissante séquence éruptive a lieu sur le Semeru (Indonésie) avec un panache de cendre qui montre jusqu’à 14 km d’altitude.

Un bref épisode éruptif est observé ce même jour sur le Mont Ibu (île de Halmahera / Indonésie)..
La couleur de l’alerte aérienne passe au Rouge sur les deux volcans.

22 mai : Des explosions phréatiques sont toujours observées sur le Rincón de la Vieja (Costa Rica).

Un essaim sismique incluant une douzaine d’événements est enregistré dans la région de West Yellowstone, près du Parc National de Yellowstone le 29 mai. La secousse la plus forte a une magnitude de M 3,1. Les autres se situent entre M 1,6 et M 3,1, à une profondeur d’environ 5 km. On a déjà enregistré 34 séismes dans la région au cours du mois d’avril. Les essaims sismiques sont relativement fréquents dans la région et en général dus à l’activité hydrothermale.

°°°°°°°°°°°°°°°

Juin 2020

Le 1er juin, un épisode éruptif est observé sur le Cleveland (Aléoutiennes / Alaska). Il détruit le dôme de lave qui s’était formé en janvier 2019 et avacue une grande quantité de matériaux du cratère sommital. Des coulées de débris parcourent environ 2,9 km le long du flanc E et plus de 2,7 km le long du flanc N. Aucune activité significative n’est observée les jours suivants.

Un séisme longue période est enregistré sous le Nevados de Chillán (Chili) le 6 juin. Le  panache de cendres qui a accompagné cet événement monte à plus de 760 m au-dessus de la bouche éruptive. Des coulées pyroclastiques dévalent les flancs NW, N, E et SE du volcan.

Un fort épisode éruptif est observé sur le Sangay (Equateur) le 9 juin, avec une colonne de cendres qui s’élève jusqu’à 7 km d’altitude. Des retombées de cendres sont observées dans plusieurs provinces et le trafic aérien est perturbé. Plusieurs routes sont fermées en raison de l’épaisse couche de cendre. Les habitants de la région, en particulier à Guayaquil,  sont invités à porter des masques pour éviter les problèmes respiratoires et continuer à se protéger contre le coronavirus. En mars et avril, l’épidémie a été particulièrement sévère; les services de santé ont été débordés et il a fallu récupérer les personnes décédées à l’intérieur des habitations. Par bonheur, la situation s’est bien améliorée. L’Instituto Geofisico indique que des coulées pyroclastiques ont dévalé le flanc sud-est du volcan. Le 9 juin au soir, le nuage de cendres s’étire sur 400 km

L’activité reste soutenue en juin sur l’île volcanique Nishinoshima (Japon), avec de grandes coulées de lave et des panaches de cendre émis par le cône central. Il est demandé aux pêcheurs de rester en dehors de la zone d’exclusion d’un rayon de 2,6 km autour de l’île.

Le 18 juin, le Met Office islandais (IMO) indique que le volcan Grímsvötn pourrait entrer en éruption à court terme, d’ici quelques semaines ou quelques mois. A ce jour, aucune éruption ne s’est produite !

Un essaim sismique d’une intensité encore jamais observée est enregistré en Islande sur la zone de fracture de Tjörnes (TFZ), avec des événements au-dessus de M 5,0. Un séisme fort et superficiel enregistré par l’USGS avec une magnitude de M 6.0 et de M 5.7 par l’IMO secoue la zone à 19h07 UTC le 21 juin L’épicentre est situé à 50 km au NNE de Siglufjörður (1190 habitants) et 101 km N d’Akureyri (17693 habitants). L’hypocentre est localisé à une profondeur de 10 km, comme la plupart des événements précédents. Plus de 2000 secousses ont été enregistrées depuis le 19 juin 2020.

Le volume du dôme de lave du Merapi (Indonésie) dépasse d’environ 600 m le sommet du volcan. Son volume était estimé à 200 000 mètres cubes le 13 juin. La morphologie du cratère sommital a légèrement changé après l’éruption du 21 juin. Quelque 19 000 mètres cubes ont disparu de la partie sud-ouest du sommet, probablement à proximité ou en bordure du cratère. Le niveau d’alerte reste à 2

°°°°°°°°°°°°°°°°

Juillet 2020

Le volcan de l’île Nishinoshima (Japon) est toujours très actif. La JMA indique qu’une colonne de cendres s’élève à 8 300 m au-dessus du niveau de la mer le 4 juillet. C’est la plus haute colonne de cendres observée depuis 2013.
Comme précédemment, l’activité volcanique se caractérise par de fréquentes explosions et coulées de lave. Les coulées de lave avancent sur le versant sud-ouest et entrent dans la mer.

Le SERNAGEOMIN indique que la lave a commencé à percer la lèvre du cratère Nicanor du Nevados de Chillán (Chili) le 27 juin avant de s’écouler sur une quarantaine de mètres le long du flanc N le 1er juillet. Une explosion le 6 juillet génère un panache de gaz et de cendres qui s’élève à 1,2 km au-dessus du cratère. Le niveau d’alerte reste à la couleur Jaune.

Une nouvelle éruption débute sur le Raung (Ile de Java / Indonésie) à 13h53 (heure locale) le 16 juillet. La dernière éruption avait eu lieu entre les mois de février et août 2015. Selon l’observatoire volcanologique du Raung, l’éruption initiale a duré 56 secondes, avec des panaches de cendre qui sont montés jusqu’à 6 km d’altitude. En conséquence, la couleur de l’alerte aérienne passe à l’Orange. Des vols en provenance et à destination de Bali et d’aéroports régionaux sont annulés à cause de la menace de la cendre.

Le 19 juillet, deux fortes explosions secouent le Stromboli vers 5 heures du matin et provoquent un mouvement d’angoisse parmi la population qui garde à l’esprit les événements explosifs des derniers moi, avec un mort le 3 Juillet 2019, un randonneur qui gravissait le volcan côté Ginostra. Selon l’INGV, les deux explosions ont été moins intenses que celle du 3 juillet 2019.

Panache de cendre sur l’île Nishinoshima (Crédit photo: Japan Coast Guard)

Piton de la Fournaise (Ile de la Réunion / Reunion Island)

drapeau francaisDans son dernier bulletin en date du 14 juillet 2016, l’OVPF indique que depuis la 1er Juillet l’Observatoire a enregistré 26 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à -2 km sous la surface) au niveau des cratères sommitaux ;  12 séismes locaux (sous l’île) ainsi que111 effondrements dans le Cratère Dolomieu, au niveau du rempart de l’Enclos Fouqué et sur la coulée d’août-octobre 2015.

S’agissant de la déformation de l’édifice volcanique, l’inflation enregistrée après l’éruption du 26-27 mai 2016 a cessé à la mi-juin. Depuis le 13 juillet, une reprise de l’inflation est enregistrée et devra être confirmée dans les prochains jours.

Les émissions de SO2 au sommet du volcan restent en dessous du seuil de détection.

Le niveau d’alerte est maintenu à « Vigilance ».

La situation est donc relativement calme. Reste à savoir comment va évoluer la déformation de l’édifice. Il y a certainement du magma en attente. Reste à savoir quand le volcan décidera de la faire sortir. Avec le Piton de la Fournaise, on ne sait jamais!

———————————–

drapeau anglaisIn its latest update(14 July 2016), OVPF indicates that since July 1st, the Observatory has recorded 26 shallow volcano-tectonic earthquakes (0-2 km beneath the surface) at the summit craters; 12 local earthquakes (beneath the island) as well as 111 collapses in the Dolomieu Crater, at the rampart of the Enclos and on the August-October 2015 lava flow.
Regarding the deformation of the volcanic edifice, the inflation recorded after the eruption of 26-27 May 2016 stopped by mid-June. However, inflation started again on July 13th and will need to be confirmed in the coming days.
SO2 emissions at the summit of the volcano remain at background level.
The alert level is kept at “Vigilance” (Watch).

The current situation is relatively quiet. The only question is to know how the deformation of the edifice will develop in the coming days and weeks. There is probably magma stored beneath the edifice, but the volcano is the only one to know when an eruption will occur!

Piton Fournaise

Crédit photo: Wikipedia.

L’activité reste intense à Stromboli (Sicile / Italie) // Activity remains intense at Stromboli (Sicily / Italy)

drapeau francaisL’activité est particulièrement intense depuis quelques jours à Stromboli. Outre les épisodes stromboliens classiques, on observe régulièrement des coulées de lave qui avancent sur la Sciara del Fuoco. L’INGV indique que des débordements et coulées de lave à partir le la terrasse intracratérique ont été observés entre le 22 et le 24 juin, puis le 29 juin, avec une belle activité de spattering au niveau de la source éruptive. Un nouveau débordement s’est produit le 7 juillet au matin, avec une coulée qui a suivi la même trajectoire que les précédentes. Au même moment, l’effondrement d’un petit cône pyroclastique a déclenché une nuée ardente avec un nuage de cendre et de poussière qui est descendu jusqu’à la mer. En cliquant sur ce lien, vous verrez une petite vidéo en accéléré qui montre parfaitement cet événement :

http://www.youtube.com/watch?v=OZpgF_yTlUg

Un tel phénomène n’est pas rare sur le Stromboli, surtout quand l’activité est intense, avec son lot de projections et d’accumulations de matériaux. Leur poids associé à la pente raide de la Sciara del Fuoco provoque inévitablement des effondrements.

De nouvelles coulées de lave sur la Sciara del Fuoco ont été observées les 10 et 16 juillet.

 —————————————————-

drapeau anglaisActivity has been quite intense in recent days at Stromboli. Besides the conventional Strombolian episodes, lava flows can often be seen travelling along the Sciara del Fuoco. INGV indicates that overflows and lava flows starting from the crater terrace were observed between June 22nd and 24th and on June 29th, with a nice spattering activity at the eruptive source. A new overflow occurred on July 7th  in the early morning, with a lava flow that followed the same path as the previous ones. At the same time, the collapse of a small pyroclastic cone triggered a small pyroclastic flow with a cloud of ash and dust that came down to the sea. By clicking this link, you will see a small time lapse video which perfectly shows this event:
http://www.youtube.com/watch?v=OZpgF_yTlUg

Such a phenomenon is not uncommon at Stromboli, especially when activity is intense, with a lot of ejections and accumulations of materials. Their weight together with the steep slope of the Sciara del Fuoco inevitably leads to collapses.
New lava flows were observed on the Sciara del Fuoco on July 10th and 16th.