Kilauea (Hawaii): L’éruption semble se stabiliser // The eruption is getting more stable

La lave continue de jaillir en abondance de la Fracture n° 8. Aucun changement significatif n’a été observé sur le champ de lave qui continue l’alimenter l’entrée dans l’océan à Kapoho. On observe d’abondantes émissions de gaz et de vapeur au niveau des fractures n° 9 et 10, mais l’émission de lave ne concerne que la Fracture n° 8.
Les derniers rapports du HVO montrent que l’éruption s’est stabilisée, même si de très grandes quantités de lave sortent de la Fracture n° 8. Aucune nouvelle zone n’a été envahie par la lave. Comme je l’ai écrit  précédemment, il faut espérer que les parois du chenal dans lequel circule la lave résistent à sa pression et qu’aucune brèche ne s’ouvrira. Ce serait un nouveau désastre avec le risque de nouvelles destructions dans les Leilani et Nanawale Estates.
Au début de l’éruption, la population du District de Puna ne recevait que très peu d’informations sur l’éruption. Mon blog a été utilisé comme une source d’information par certains Hawaïens qui ne recevaient pas les messages de la Protection Civile. C’est la raison pour laquelle j’ai conservé les noms de rues et de routes dans leur appellation anglaise d’origine. Les traduire en français comme l’ont d’autres internautes au moyen de traducteurs automatiques n’est pas la bonne solution. On ne traduirait pas « Allée des Chênes » par « Oak Alley » si des événements semblables se produisaient en France! Il m’est arrivé souvent de me rendre dans le District de Puna et je n’ai éprouvé aucune difficulté à m’orienter lors de la rédaction de mes différentes notes. Je salue ici les habitants de Kapoho ; je suis de tout cœur avec eux.

L’USGS a mis en ligne une vidéo très impressionnante et d’excellente qualité montrant les différents aspects de l’éruption effusive. Ne pas hésiter à utiliser le mode plein écran:

———————————————–

Lava continues to erupt profusely from Fissure 8. No significant changes have been observed in the flow field which continues to supply lava to the ocean entry at Kapoho. Heavy gas and steam emissions are noted at fissures 9 and 10, but lava emission is occurring only at Fissure 8.

The latest HVO reports show that the eruption has stabilised, even though lava is profusely coming out of Fissure 8. No new areas have been invaded by the lava. As I put it before, it is hoped that the walls of the channel in which lava is travelling will resist its pressure and that no breaches will open. This would be another disaster with the risk of more destruction in the Leilani and Nanawale Estates.

At the start of the eruption, very little information was provided to the population in the Puna District. My blog was used as a source of information by some Hawaiians who did not receive the Civil Defense messages. This is the reason why the names of the streets and roads were written in their original spelling. Translating them in French as some other Internet users do by means of automatic translators is inadequate. You would not translate “Allée des Chênes” by “Oak Alley” if similar events occurred in France! I happened to visit the Puna District quite often and it was easy for me to find my bearings while writing my different posts. Aloha! to the people of Kapoho! I am wholeheartedly with you.

Dernière carte de l’éruption (Source: USGS)

Hawaii anticipe la montée des océans // Hawaii anticipates sea level rise

Avec le changement et le réchauffement climatiques, on s’attend à ce que le niveau des océans augmente à cause de la fonte des calottes polaires et des glaciers. Certains pays prennent déjà des mesures pour faire face au problème.
À Hawaï, le Department of Land and Natural Resources (DLNR) – Département des Ressources Naturelles et Terrestres – tiendra sa quatrième réunion d’information à l’attention du public le jeudi 17 août 2017. Elle aura pour thème la vulnérabilité et l’adaptation au niveau de la mer. Elle fait partie d’une série de réunions publiques dans l’ensemble de l’Etat d’Hawaii avec pour finalité d’éduquer les gens sur les conséquences de l’élévation du niveau de la mer. Un autre but est de recueillir des commentaires et points de vue sur les principaux problèmes et les principales préoccupations concernant la préparation et l’adaptation. La première réunion s’est déroulée sur l’île d’O’ahu en juin 2016, une deuxième en janvier sur Kaua’i, une troisième en mars sur Maui, et la cinquième est prévue à Kona le 22 août 2017.
Le DLNR fait remarquer que «le changement climatique risque d’avoir un impact profond sur notre bien-être et notre mode de vie. En particulier, la hausse du niveau de la mer augmentera le risque d’érosion et d’inondations côtières, avec une menace pour les localités côtières et les ressources naturelles concentrées le long des points bas. Nous sommes en train d’élaborer un rapport de vulnérabilité et d’adaptation au niveau de la mer (Rapport SLR) qui doit être rédigé en vue de l’Assemblée législative de l’État d’Hawaii en 2018 ; nous désirons solliciter les avis des habitants de nos communautés insulaires pour nous aider à confectionner le rapport. »
Source: Hawaii 24/7.

———————————————

With climate change and global warming, the level of the oceans is expected to rise because of the melting of polar ice sheets and glaciers. Some countries are already taking measures to to face the problem.

In Hawaii, the Department of Land and Natural Resources (DLNR) will be holding its fourth public information meeting on sea level rise vulnerability and adaptation on Thursday, August 17th, 2017. This meeting is one of a series of public information meetings being held statewide to educate people about the impacts of sea level rise and to gather comments and input about key issues and concerns regarding preparedness and adaptation. The first meeting was held on O‘ahu in June 2016, a second one in January on Kaua‘i, a third one in March on Maui, and fifth one is planned for Kona on August 22nd, 2017.

DLNR indicates that “climate change has the potential to profoundly impact our wellbeing and way of life. In particular, rising sea levels will increase the occurrence and severity of coastal erosion and flooding, threatening coastal communities and natural resources concentrated along low-lying shores. We are in the process of developing a Sea Level Rise Vulnerability and Adaptation Report (SLR Report) that is to be submitted in anticipation of the 2018 Hawaii State Legislature, and we are interested in soliciting input from our island communities to help us complete the report.”

Source: Hawaii 24/7.

Déjà soumises à l’assaut des vagues du Pacifique, les côtes hawaiiennes risquent de subir une forte érosion avec la montée des eaux de l’océan. (Photo: C. Grandpey)

Une nouvelle base de données sur les volcans islandais // A new data base on Icelandic volcanoes

drapeau-francaisSi vous aimez l’Islande et ses volcans, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à un nouveau site web baptisé Catalogue of Icelandic Volcanoes. Voivi son adresse:
http://futurevolc.vedur.is/

Comme son nom l’indique, le Catalogue est en anglais. C’est un outil interactif qui propose des informations sur les 32 systèmes volcaniques islandais. Il offre une foule d’informations sur les volcans, tels que la fréquence des éruptions, le niveau d’activité, les champs de lave, l’activité sismique, des photos et des descriptions de chaque volcan.
Le Catalogue sera mis à jour si une nouvelle éruption survient ou si de nouvelles informations sont publiées sur un volcan en particulier.
L’idée de ce Catalogue des Volcans Islandais est née alors que la volcanologue Evgenia Ilyinskaya était en Islande pendant l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010. Il s’agit d’une collaboration avec l’Icelandic Met Office, l’Institut des Sciences de la Terre de l’Université d’Islande et le Département de Protection Civile.

Source : Iceland Review.

————————————-

drapeau-anglaisIf you love Iceland and its volcanoes, you should have a look at a new website called Catalogue of Icelandic Volcanoes. It can be accessed at this address:

http://futurevolc.vedur.is/

The Catalogue, which is in English, is an interactive web-based tool and includes information about Iceland’s 32 volcanic systems. It offers a wealth of information about the volcanoes, such as the frequency of eruptions, activity status, lava fields, seismic activity, and photos and descriptions of every volcano.

The Catalogue will be updated if a new eruption occurs or if new information is released about a specific volcano.

The idea of the Catalogue of Icelandic Volcanoes was born when volcanologist Evgenia Ilyinskaya was in Iceland during the 2010 Eyjafjallajökull eruption. It is a collaboration of the Icelandic Met Office, the Institute of Earth Sciences at the University of Iceland, and the Civil Protection Department.

Source : Iceland Review.

catalogue

Source: futurevolc.vedur.is

Pour une meilleure approche du brouillard volcanique à Hawaii // For a better approach of vog in Hawaii

drapeau-francaisVog (un acronyme pour Volcanic Fog) fait référence à une pollution sous forme de brume provoquée par les émissions du Kilauea. Le vog est essentiellement composé de vapeur d’eau (H2O), de dioxyde de carbone (CO2) et de dioxyde de soufre (SO2). Le Kilauea, en éruption depuis plus de 33 ans, génère cette brume qui perturbe les collectivités, l’agriculture et les infrastructures sur la Grande Ile et parfois l’ensemble de l’Etat..
Les localités situées sous le vent reçoivent directement les émissions du Kilauea et subissent fréquemment le vog, brume bien visible pouvant s’accompagner d’une odeur ou d’un goût de soufre. Les personnes exposées au vog font état de toute une série de symptômes, tels que l’irritation des yeux, la toux, une respiration sifflante, des maux de gorge et des migraines.
De nouveaux supports d’information sur les risques sanitaires induits par la pollution atmosphérique volcanique sont disponibles grâce à un nouveau partenariat entre plusieurs institutions parmi lesquelles figurent l’USGS, le HVO, le Département de la Santé et la Protection Civile. Le site offre des informations et des données très complètes sur le vog et ses impacts.
Les nouveaux produits comprennent un livret avec des questions fréquemment posées, une brochure, une affiche montrant comment se protéger pendant les épisodes de vog, et un site web Hawaii Interagency Vog Information Dashboard qui fournit des liens vers un large éventail de ressources.
Source: Big Island Now.

 —————————————-

drapeau-anglaisVog (an acronym for Volcanic Fog) is the hazy air pollution caused by the volcanic emissions from Kilauea volcano. They are mainly composed of water vapour (H2O), carbon dioxide (CO2), and sulphur dioxide (SO2. Kilauea Volcano, now in its 34th year of nearly continuous eruption, leads to the vog that challenges communities, agriculture, and infrastructure on the Island of Hawai‘i and across the state.

Communities downwind from Kilauea Volcano’s active vents frequently experience vog as a visible haze or as a sulphurous smell or taste. People exposed to vog report a variety of symptoms, such as eye irritation, coughing, wheezing, sore throats and headaches.

New informational products about the health hazards of volcanic air pollution are available through a new interagency partnership including USGS, HVO, Hawaii Department of Health and Hawaii County Civil Defense.. The site offers comprehensive information and data related to vog and its impacts.

The new products include a booklet of frequently asked questions, a brochure and poster about protecting yourself during vog episodes and the web-based Hawaii Interagency Vog Information Dashboard that provides comprehensive links to a wide range of vog resources:

Source : Big Island Now.

Panache-Kilauea

Panache de gaz émis par le cratère de l’Halema’uma’u (Photo: C. Grandpey)