Eruption meurtrière à White Island (Nouvelle Zélande) // Deadly eruption at White Island (New Zealand)

7h30 (heure française / 19h30 heure locale) Il y a quelques jours, j’indiquais qu’une augmentation d’activité avait été observée à White Island, mais personne n’imaginait que des visiteurs se feraient tuer. Les autorités néo-zélandaises nous informent qu’au moins une personne est décédée après l’éruption du volcan aujourd’hui, et « un certain nombre » de personnes sont toujours portées disparues. Il y aurait une vingtaine de blessés souffrant de brûlures pour la plupart. La police dit qu’il est encore trop dangereux d’aller sur l’île qui est actuellement recouverte de cendre et de matériaux volcaniques. Vingt-trois personnes ont été évacuées de l’île, mais on pense que moins de 50 personnes se trouvaient sur ou à proximité au moment de l’éruption.
Source: New Zealand Herald.

Au vu des volumineux panaches de vapeur qui s’échappaient du cratère au moment de l’explosion, il ne fait guère de doute qu’il s’agit d’une éruption phréatique au niveau du lac qui occupe le fond de White Island.

L’éruption vue par la webcam postée à Whakatane, sur la côte de l’Ile du Nord.

°°°°°°°°°°

8 heures : Brad Scott, volcanologue à GNS Science, a déclaré que l’éruption à White Island aujourd’hui était « instantanée ». A 14h11, une explosion a envoyé un panache de cendre à 3,6 km au-dessus du volcan. Le fond du cratère a été recouvert de cendre. Les instruments de surveillance n’ont pas détecté de nouvelles éruptions. Cependant, Brad Scott explique qu’il sera difficile de prévoir la suite des événements. « Après une période d’activité intense, il y a toujours une probabilité de nouvelle éruption, mais il y a beaucoup d’incertitude à ce sujet. »
Comme je l’ai déjà écrit, une augmentation de l’activité a été observée ces derniers jours à White Island, ce qui a conduit les autorités à élever le niveau d’alerte à 2. Les scientifiques ont observé une augmentation des émissions de SO2, signe d’une ascension du magma sous le volcan. Le niveau d’alerte a été porté à 4 au moment de l’éruption, puis réduit à 3.
Les volcanologues savent que des éruptions soudaines peuvent se produire sur des volcans comme White Island, mais on est actuellement incapable de prévoir le moment où ces explosions sont susceptibles de se déclencher. La seule chose que l’on sait, c’est que des éruptions phréatiques peuvent se produire soudainement et sans prévenir. Elles peuvent être mortelles en termes de traumatismes, de brûlures et de problèmes respiratoires. Les éruptions sont de courte durée, mais une fois qu’elles se produisent, il y a de fortes chances que d’autres suivent, généralement de moindre intensité, le temps que le système se rééquilibre.
Source: New Zealand Herald.

°°°°°°°°°°

12 heures: Le bilan de l’éruption de White Island s’est alourdi. On dénombre officiellement au moins cinq morts et un certain nombre de personnes sont toujours portées disparues. Des Néo-Zélandais et les touristes figurent parmi les victimes parmi lesquelles des citoyens australiens. L’une des personnes tuées était un guide expérimenté de l’agence White Island Tours. Plusieurs touristes participaient à une croisière à bord du navire Ovation of the Seas, mais la police n’a pas confirmé les nationalités.
Il fait nuit en Nouvelle Zélande et la police ne sait pas s’il y a encore des personnes vivantes sur l’île. Les cinq morts ont été transportés aujourd’hui sur le continent. Les 18 autres personnes secourues souffrent de blessures, notamment des brûlures, et ont été transportées à l’hôpital.
Source: New Zealand Herald.

°°°°°°°°°°

14 heures: Après avoir effectué plusieurs vols de reconnaissance aérienne au-dessus de l’île, la police a déclaré qu’il n’y avait « aucun signe de vie » sur White Island, et que toute personne susceptible d’être évacuée vivante l’avait été au moment de l’évacuation de lundi.
La police s’efforce d’indiquer le plus vite possible le nombre exact de victimes qui viendraient s’ajouter aux cinq personnes dont le décès a été confirmé. On craint qu’une trentaine de personnes manquent à l’appel.
À ce stade, il est trop dangereux pour la police et les secours de se rendre sur l’île qui est actuellement recouverte de cendre et de matériaux volcaniques. Un navire de la Force de la marine néo-zélandaise (NZDF) s’approchera de l’île mardi matin dès que la clarté sera suffisante pour déployer des drones et du matériel d’observation afin de mieux sonder l’environnement et rechercher de possibles victimes.

Source : New Zealand Herald.

°°°°°°°°°°

20 heures: Ce soir, la police néo-zélandaise confirme la mort de 5 personnes lors de l’éruption du volcan de White Island. Le communiqué précise que 8 autres personnes n’ont toujours pas donné signe de vie et que 31 ont été hospitalisées. Plus d’informations dans les prochaines heures.

°°°°°°°°°°

23 heures : Le dernier message diffusé par la police n’apporte pas de nouvelles plus optimistes. Huit personnes sont toujours portées disparues et ont probablement été tuées pendant l’éruption. 31 personnes sont réparties dans sept hôpitaux. Certains des blessés ont été brûlés à 90 pour cent et une source a déclaré qu’ils ne survivront peut-être pas aux horribles blessures.
Il est 11 heures du matin (J+1) en Nouvelle-Zélande. De nouvelles informations seront probablement publiées pendant que nous dormons en France. Je vous en rendrai compte dès que possible demain matin.

———————————————-

7:30 (French time) / 19:30 (local time): A few days ago, I indicated that an increase in activity had been observed at White Island, but no one imagined that visitors would be killed. New Zealand authorities inform us that at least one person is dead after the volcano erupted today, and « a number » of people are still unaccounted for. It seems about 20 people were injured, suffering from burns for most of them. The police says it is still too dangerous to go onto the island which is currently covered in ash and volcanic material. Twenty-three people have been taken from the island. It is unclear how many persons were left, but it is believed fewer than 50 people were on or near it at the time of the eruption.

Source; New Zealand Herald.

Judging from the voluminous steam plumes that could be seen rising above the crater at the Time of the eruption, there is little doudt that it was a phreatic eruption that occurred at the lake at the bottom of White Island.

°°°°°°°°°°

8:00: Brad Scott, a GNS Science volcanologist said that the eruption at White Island today was « basically instantaneous. » At about 2.11pm, an explosion sent a plume of ash 3.6 km above the volcano. The island’s crater floor was littered with ash. Monitoring equipment showed there had been no signs of further eruptions. However, Brad Scott said it would be difficult to predict what happened next. « After a period of unrest, there’s always the likelihood of eruption – but there’s a lot of uncertainty about that. »

As I put it before, an increase in activity had been observed in the past days, which led authorities to raise the alert level to 2. Scientists had observed increasing amounts SO2, a sign of rising magma beneath the volcano. The alert level was raised to 4 at the moment of the eruption and later reduced to 3.

Volcanologists know that sudden eruptions from volcanoes such as White Island can be expected at any time, but they are unable to predict the moment when explosions are likely to occur. The only thing they know is that phreatic eruptions can occur suddenly and with little or no warning. They can be deadly in terms of causing impact trauma, burns and respiratory problems. The eruptions are short-lived, but once one occurs, there are high chances for further, generally smaller ones as the system re-equilibrates.

Source : New Zealand Herald.

°°°°°°°°°°

12:00 pm : The toll of the White Island eruption is rising. At least five people are ifficially dead and a number of people are still unaccounted for. New Zealanders and tourists are involved, among whom Australian citizens. One of the people killed was an experienced guide for White Island Tours. A number of the tourists were from the Ovation of the Seas cruise ship, but police cannot confirm nationalities.

Police do not know if there are people on the island alive at the moment. The five people dead are people who were taken off the island today. The other 18 rescued all have injuries, especially burns, and have been taken to hospital.

Source : New Zealand Herald.

°°°°°°°°°°

14:00: Following a number of aerial reconnaissance flights over the island since the eruption, police say there are ‘no signs of life’ on White Island, adding they believe anyone who could have been taken from the island alive was rescued at the time of Monday’s evacuation.

Police are working urgently to confirm the exact number of those who have died, further to the five confirmed deceased already. It is feared that 30 people or so might be missing.

At this stage it is too dangerous for police and rescue to go onto the island which is currently covered in ash and volcanic material. A New Zealand Defense Force (NZDF) ship will approach the perimeter of the island at first light to deploy drones and observational equipment to further assess the environment.

Source : New Zealand Herald.

°°°°°°°°°°

20:00: Tonight, NZ police indicates that five persons are confirmed dead, eight are missing, and 31 are in hospital after the eruption of White Island volcano. More news to come in the next hours.

°°°°°°°°°°

23:00 : The latest message sent by the police does not bring more optimistic news. Eight persons are still missing, and were presumably killed during the eruption. Thirty-one people are in seven hospitals. Some of the injured have burns to 90 per cent of their bodies and a source said they may not survive the horrific injuries.

It is 11 o’clock in the morning (day+1) in New Zealand. More news will probably been released while we are sleeping in France. I will keep you informed as soon as possible.

Photos: C. Grandpey

Volcans du monde // Volcanoes of the world

Voici quelques nouvelles de l’activité volcanique dans le monde:

Un nouvel épisode éruptif a commencé à Nishinoshima, dans l’archipel d’Ogasawara (Japon). Des anomalies thermiques ont été observées sur l’imagerie satellite. Les garde-côtes japonais ont confirmé cette nouvelle activité après un survol le 6 décembre 2019. Les explosions se concentrent actuellement au niveau du cône principal. Une nouvelle bouche éruptive à la base nord-est du cône génère une activité de spattering et des coulées de lave.
Les dernières éruptions sur Nishinoshima ont été observées d’avril à juin 2017 et en juillet 2018.
Source: JMA, Garde-côtes japonais.

++++++++++

Une éruption mineure a débuté sur le Semisopochnoi (Aléoutiennes / Alaska) le 7 décembre 2019. Elle a été détectée sur les réseaux locaux sismiques et infrasoniques. En conséquence, la couleur de l’alerte aérienne est passée à l’Orange et le niveau d’alerte volcanique à Vigilance. On observe des explosions intermittentes. La sismicité était légèrement élevée avant la première explosion et se poursuit à un niveau élevé. Aucune émission significative de cendre ou autre activité de surface n’a été détectée sur l’imagerie satellite.
Source: AVO.

++++++++++

A partir de 18 heures (GMT) le 6 décembre 2019, les webcams pointées sur les cratères de l’Etna (Sicile) ont montré une intensification progressive de l’activité strombolienne dans le Nouveau Cratère Sud-Est (NCSE). Cette dernière avait commencé vers 16 heures, avec des explosions sporadiques et de faible intensité. Les matériaux émis retombent sur les flancs de cette bouche éruptive. Aucune variation significative du tremor éruptif n’a été enregistrée.

Source : INGV.

++++++++++

Je n’ai pas de bonnes nouvelles pour ceux qui ont l’intention d’aller à Hawaï pour Noël avec l’espoir de voir des coulées de lave actives. Le Kilauea n’est toujours pas en éruption et l’USGS indique que le niveau d’alerte est maintenu à Normal.
Les instruments de mesure ne montrent aucun changement significatif d’activité. La sismicité consiste un certain nombre d’événements épisodiques correspondant à une reprise de l’inflation sommitale. Les émissions de SO2 sont faibles au sommet et en dessous des seuils de détection sur le Pu’uO’o et le long de la Lower East Rift Zone (LERZ). Le petit lacau fond de Halema’uma’u continue de s’agrandir et de s’approfondir lentement.

Le Mauna Loa n’est pas en éruption lui non plus. Le niveau d’alerte reste à Advisory (surveillance conseillée). Toutefois, cela ne signifie pas qu’une éruption est imminente ou que l’on se dirige vers un tel événement à plus long terme
Plusieurs séismes de faible magnitude (tous inférieurs à M 2,0) sont détectés sous la partie haute du Mauna Loa. Les mesures de déformation montrent une inflation continue au sommet. La température des fumerolles et les concentrations de gaz dans la zone de rift Sud-Ouest restent stables.
Source: USGS / HVO.

———————————————

Here is some news of volcanic activity around the world:

New eruptive activity has started at Nishinoshima (Japan) in the Ogasawara archipelago. Thermal anomalies can be seen on satellite imagery. The Japanese coastguard confirmed this new activity after an overflight on December 6th, 2019. The explosions are currently located at the main cone. A new vent at the northeastern base of the cone is producing spattering and lava flows.

The last eruptions on Nishinoshima were observed from April to June 2017 and July 2018.

Source: JMA, Japanese Coastguard.

++++++++++

A small eruption began at Semisopochnoi (Aleutians / Alaska) on December 7th, 2019. It was detected on the local seismic and regional infrasound networks. As a consequence, the aviation colour code was raised to Orange and the volcano alert level to Watch. Intermittent explosions are observed. Seismicity was slightly elevated prior to the first detected explosion and continues at elevated levels. No significant ash emissions or other surface activity have been detected in satellite imagery.

Source: AVO.

++++++++++

Starting at 6 pm (UTC) on December 6th, 2019, the webcams ditected toward the summit craters of Mt Etna (Sicily) showed a gradual intensification of Strombolian activity in the New Southeast Crater (NCSE). It began around 4 pm, with sporadic, low intensity explosions. The emitted materials fall on the flanks of this eruptive vent. No significant variation in the eruptive tremor has been recorded.
Source: INGV.

++++++++++

I do not have good news for those who intend to go to Hawaii for Christmas with the hope to see active lava flows. Kilauea is not erupting and USGS indicates that the alert level remains at Normal.

Monitoring data show no significant changes in activity. Seismicity is relatively consistent with some episodic increased rates at the summit coincident with inflation. SO2 emission rates are low at the summit and below detection limits at Pu’uO’o and along the Lower East Rift Zone (LERZ). The water lake at the bottom of Halema‘uma‘u continues to slowly expand and deepen.

Mauna Loa is not erupting either. The alert level remains at “advisory.” This does not mean that an eruption is imminent or that progression to an eruption is certain.

Several small-magnitude earthquakes (all less than M2.0) are detected beneath the upper elevations of Mauna Loa. Deformation measurements show continued summit inflation. Fumarole temperature and gas concentrations on the Southwest Rift Zone remain stable.

Source : USGS / HVO.

Nishinoshima (Source: JMA)

Un bébé volcan dans le Pacifique ! // Baby volcano in the Pacific Ocean !

Des chercheurs japonais de l’université de Tohoku ont découvert un nouveau petit volcan dans la partie occidentale de l’Océan Pacifique, au large du Japon, près de l’île Minamitori. Il appartient à la famille des volcans «petit-spot», ainsi appelés en raison de leur petite taille. L’étude a été publiée dans la revue Deep-Sea Research Part I.
Un chercheur a expliqué que les volcans «petit-spot» sont des structures découvertes relativement récemment. Ce sont de petits volcans très jeunes qui se forment le long de fractures à la base des plaques tectoniques. Lorsque les plaques tectoniques s’enfoncent dans le manteau supérieur de la Terre, des fractures apparaissent à l’endroit où la plaque commence à se courber, ce qui provoque l’éruption de petits volcans.
Les scientifiques pensent que le volcan qu’ils ont découvert est entré en éruption il y a moins de 3 millions d’années. Les premiers volcans de ce type ont été découverts en 2006 près de la Fosse du Japon, au nord-est du pays. Jusqu’à présent, les chercheurs étaient persuadés que la région ne recélait que des formations géologiques âgées de 70 à 140 millions d’années.
La découverte de ce nouveau volcan est l’occasion d’explorer davantage cette région qui pourrait bien révéler d’autres volcans petit-spot. Il est important de mieux comprendre les mécanismes en jeu dans les profondeurs de la Terre. En effet, ces structures émettent du magma provenant de l’asthénosphère qui se situe dans le manteau supérieur et offre une faible résistance. De plus, c’est cette zone qui génère le mouvement des plaques tectoniques.
Source: Presse scientifique internationale.

———————————————-

Japanese researchers from Tohoku University have discovered a new, small volcano in the western part of the Pacific Ocean off Japan, near Minamitorishima Island. It belongs ro the family of “petit-spot” volcanoes, so called on account of their small size.. The research has been published in the journal Deep-Sea Research Part I.

One researcher explained that “petit-spot” volcanoes are a relatively new phenomenon on Earth. They are young, small volcanoes that come about along fissures from the base of tectonic plates. As the tectonic plates sink deeper into the Earth’s upper mantle, fissures occur where the plate begins to bend causing small volcanoes to erupt.

Experts think that the volcano erupted less than 3 million years ago. Petit-spot volcanoes were first discovered in 2006 near the Japan Trench, to the northeast of Japan. Up to now, researchers believed that the region only contained geological formations aged between 70 and 140 million years.

The discovery of this new Volcano provides an opportunity to explore this area further, and hopefully reveal further petit-spot volcanoes. It is also important to better understand the mechanisms at stake in the depths of Earth. Indeed, these structures emit magma coming from the asthenosphere which is located in the upper mantle and offers a small resistance. It generates the movement of tectonic plates.

Source: International scientific press.

  Position géographique de l’île Minamitori, en bas à droite sur la carte (Source: Wikipedia)