Le tourisme de masse en Islande (suite) // Mass tourism in Iceland (continued)

drapeau francaisComme je l’ai écrit dans une note précédente, l’Islande est devenue une victime du tourisme de masse et de tous les problèmes que le phénomène peut entraîner.
Ainsi, le nombre croissant de touristes en Islande a entraîné un fort développement des bed & breakfast et des locations à court terme par les biais des agences immobilières. Toutefois, l’Association Islandaise des Propriétaires a reçu de nombreuses plaintes et requêtes concernant les désagréments causés par la location à des touristes d’appartements dans les immeubles d’habitation.
En outre, l’augmentation des prix de l’immobilier et des locations dans le centre de Reykjavík ainsi que dans la périphérie est directement liée à la location d’appartements à des touristes pour de courtes périodes.

Un autre problème causé par l’afflux de touristes concerne les bateaux de croisière qui n’hésitent pas à utiliser les embarcations de sauvetage des navires pour organiser des excursions à l’attention de leurs passagers, y compris dans des réserves naturelles. Ces initiatives sont particulièrement inquiétantes car il n’y a pas à bord des navires de guides islandais possédant une bonne connaissance de la région. De plus, les accostages présentent des risques dans certains secteurs.
Les navires de croisière ont mauvaise presse en Islande ces derniers temps. Au début de la semaine dernière semaine, il a été signalé qu’un navire de croisière est resté amarré pendant 24 heures et a émis dans l’atmosphère la même quantité d’azote que 10 000 voitures.

Un autre signe certain de l’augmentation du nombre de touristes en Islande est la construction d’une plate-forme d’observation en béton sur le site d’Ofaerufoss, la chute d’eau bien connue de la faille Eldgjá.
Le béton a été transporté par hélicoptère vers la cascade le week-end dernier. La construction devait commencer plus tôt cet été mais on s’est aperçu que le terrain n’était pas assez stable. La plate-forme devrait être achevée d’ici la fin de l’été.
Avec quarante kilomètres de longueur, Eldgjá (la gorge de feu) atteint jusqu’à 200 mètres de profondeur et 600 mètres de largeur. Elle appartient probablement au même système volcanique que le Katla.
On observait autrefois une superbe arche au-dessus de la chute d’eau, mais elle s’est effondrée en 1993.

 ————————————————

drapeau anglaisAs I put it in a previous note, Iceland has become a victim of mass tourism and all the problems it may cause.

The increasing number of tourists in Iceland has prompted the growing popularity of bed & breakfasts and short-term rentals by real estate companies. However, the Homeowner’s Association has received multiple complaints and inquiries in regards to the renting of apartments in apartment complexes to tourists.

Besides, increasing real estate and rental prices in the centre of Reykjavík, as well as in nearby neighbourhoods are directly caused by short-term rental to tourists.

Another problem caused by the afflux of tourists lies with the cruise ships that do not hesitate to use the vessels’ rescue boats to take passengers on sightseeing trips, including to nature reserves. The actions are considered particularly worrisome as it is thought that there are no Icelanders with the proper knowledge of the area, or other guides, on board. Landings are dangerous in some places.

Cruise ships have been getting some bad press in Iceland in recent days. Early last week, it was reported that one cruise ship docked for 24 hours emits the same amount of nitrogen into the atmosphere as 10,000 cars.

A sure sign of the increase in the number of tourists in Iceland is the building of a concrete viewing platform by Ófærufoss, the well-known waterfall in Eldgjá canyon.

The concrete was moved by helicopter to the waterfall last weekend after it turned out when construction was set to begin earlier this summer that the rock wasn’t stable enough. The platform is scheduled to be completed by the end of the summer.

Forty kilometres long, Eldgjá is up to 200 metres deep and 600 metres wide. It is believed to belong to the same volcanic system as Katla.

A nice arch used to stand above the waterfall but it collapsed in 1993.

Ofarafoss-blog

Le site d’Ofaerufoss en 1990.  (Photo:  C.  Grandpey)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.