Yellowstone (Etats Unis): Approche scientifique de la situation // Scientific approach of the situation

drapeau francaisComme je l’ai écrit auparavant, le séisme de M4.7 enregistré à Yellowstone le 30 mars a déclenché un vent de panique car certaines personnes ont alors pensé qu’il pourrait être le signe d’une éruption imminente. Dans son dernier rapport mensuel de mars 2014, l’Observatoire Volcanologique  de Yellowstone indique qu’aucune menace n’existe pour le moment.

Au cours du mois de mars 2014, 277 séismes ont été enregistrés dans le secteur du Parc National. L’événement le plus significatif a atteint une magnitude de M 4.7 le 30 mars, à 06h34 (heure locale). Il a été localisé à 6,5 kilomètres au nord – nord-est du Norris Geyser Basin. La secousse a été principalement ressentie dans le Parc ainsi que dans les villes de Gardiner et West Yellowstone (Montana). C’est le plus fort séisme enregistré à Yellowstone depuis le début des années 1980. Les premières analyses montrent qu’il avait une origine tectonique.
En mars 2014, la sismicité a été dominée par deux essaims sismiques dans la région du Norris Geyser Basin. Une première série, orientée nord-sud, d’environ 11 km de longueur, a débuté en Septembre 2013 et a persisté jusqu’en mars 2014 avec 130 événements. La deuxième série avec l’événement du 30 Mars a commencé le 27 Mars et continue encore en Avril.
Des séquences sismiques de ce type sont fréquentes et représentent environ 50 % de la sismicité totale dans la région de Yellowstone. Toutefois, l’activité sismique en mars a été élevée par rapport à la normale.

L’Observatoire indique que la déformation du sol dans le centre-nord de Yellowstone continue. Depuis le 1er août 2013, la station GPS de Norris s’est déplacée d’environ 1,5 cm vers l’est, de 2 cm vers le nord, et s’est soulevée de 5,5 cm.
Plus au sud, l’affaissement de la caldeira, qui avait débuté en 2010, a cessé. Depuis le début de l’année 2014, la caldeira se soulève lentement à raison d’environ 2 cm / an. Toutefois, les déformations observées actuellement à Yellowstone restent bien en deçà des normes historiques.

Le réseau GPS de Yellowstone n’a enregistré aucune déformation liée au séisme de M 4.7 du 30 mars. Les séismes de ce type ne produisent généralement pas de déplacements du sol assez importants pour pouvoir être détectés par les réseaux GPS.

Les mesures de température en temps réel dans le Norris Geyser Basin n’indiquent pas de changements significatifs.

Vous trouverez plus d’informations à propos de Yellowstone en vous rendant sur le site de l’Observatoire :

http://volcanoes.usgs.gov/observatories/yvo/index.html

Les personnes intéressées pourront voir dans la colonne de gauche de ce blog les résultats d’une campagne de mesure des températures  à laquelle j’ai participé à Yellowstone en juin-juillet 2010.

 ——————————————-

drapeau anglaisAs I put it before, the M4.7 earthquake recorded at Yellowstone on March 30th triggered some panic as some people believed it could be the sign of an oncoming eruption. In its latest monthly report for March 2014, the Yellowstone Volcano Observatory indicates that no such threat exits for the time being.

During March 2014, 277 earthquakes were recorded in the Yellowstone National Park region. The largest event was an M 4.7 event on March 30th, at 06:34 a.m. (local time). It was located 6.5 kilometres north-northeast of Norris Geyser Basin. It was mainly felt in Yellowstone National Park, in the towns of Gardiner and West Yellowstone, Montana. This is the largest earthquake at Yellowstone since the early 1980s. Initial source analysis suggests the quake had a tectonic origin.
March 2014 seismicity was dominated by two earthquake clusters in the Norris Geyser Basin region. There was a north-south trending series, about 11 km in length, which began in September, 2013 and persisted throughout March with 130 events. The second series containing the March 30th event began on March 27th and continues into April.

Earthquake sequences like these are common and account for roughly 50% of the total seismicity in the Yellowstone region. However, earthquake activity in March was elevated compared with typical background levels.

The Observatory indicates that ground deformation occurring in north-central Yellowstone continues. Since August 1st, 2013, the Norris GPS station has moved about 1.5 cm east, 2 cm north, and 5.5 cm up.
Further south, the caldera subsidence, which began in 2010, has ceased. Since the beginning of 2014, the caldera has been slowly rising at a rate of about 2 cm/year. All the deformation currently occurring in Yellowstone remains well within historical norms.
The Yellowstone GPS network recorded no deformation associated with the March 30th M4.7 earthquake. Earthquakes of this size and depth do not typically produce ground displacements large enough to detect with GPS.

Real time temperature measurements in Norris Geyser Basin indicate no significant changes.

More information about Yellowstone can be found at the Yellowstone Volcano Observatory’s website:

http://volcanoes.usgs.gov/observatories/yvo/index.html

In June-July 2010, I participated in a temperature measurement campaign of the hot springs of Yellowstone.  The results are in the left-hand column of this blog.

Norris-Geyser-Basin

Vue du Norris Geyser Basin, l’une des zones les plus actives de Yellowstone.  (Photo:  C.  Grandpey)

Une réflexion au sujet de « Yellowstone (Etats Unis): Approche scientifique de la situation // Scientific approach of the situation »

  1. Bonjour Claude Grandpey,
    Merci de toutes ces précisions qui nous ramènent les pieds sur terre.
    Il est vrai que la découverte de la nature « caldeira » de Yellowstone est assez récente (1960 je crois), c’est peut-être pour cette raison que nous trouvons très peu d’informations quand à la nature profonde de ce volcan. En effet, compte tenu de la faible vitesse de déplacement de la plaque nord américaine (1.5 cm par an) et qui ne fait presque que tourner sur elle-même dans le sens des aiguilles d’une montre, Yellowstone est quasiment au même endroit sur le globe qu’il y a 2MA. C’est à se demander si nous ne sommes pas ici en présence d’un point chaud, ou d’un « pseudo » point chaud compte tenu de la teneur rhyolitique des roches environnantes plutôt que basaltique. N’est-il pas possible qu’un trapp avorté ait crée cette perturbation apparemment inlassable. Et que peut signifier la présence en faible profondeur du magma.
    Cet édifice reste pour moi mal connu et somme toute assez sibyllin. Je n’y retrouve aucun des aspects morphologiques décrits dans nos ouvrages et dictionnaires volcano-géologiques. La fissuration du socle ne pourrait-elle pas être circulaire plutôt que rectiligne à cet endroit ? En plus, à en voir les photos des zones de geyser (Je n’y suis jamais allé) on se croirait en plein Dallol.
    En fait, au secours, je n’y comprends rien.
    Bien cordialement
    Pierre Chabat

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.