Mont Ruapehu (Nouvelle Zélande)

drapeau francais.jpgUne somme d’un million de dollars vient d’être allouée pour améliorer le système de détection d’éruptions sur le Mont Ruapehu, afin d’apporter une meilleure sécurité aux skieurs et à ceux qui font l’ascension du volcan.

Des instruments de haute technologie seront enterrés près du sommet, à 2500 mètres d’altitude, dans un bunker destiné à mettre cet équipement à l’abri des éruptions. Ce dernier devrait détecter les éruptions de manière plus fiable et avertir les personnes menacées.

Le Ruapehu est le volcan le plus actif de Nouvelle Zélande. Sa dernière éruption en 2007 a failli tuer deux alpinistes et un dameur de pistes présents sur le volcan au moment de l’événement.

Il ne faudrait toutefois pas oublier que les lahars du Ruapehu ont tué plus de personnes que les éruptions. Le 24 décembre 1953, la catastrophe de Tangiwai a été causée par un lahar qui a tué 151 passagers d’un train.  

Le 18 mars 2007, le barrage de téphra qui retient le lac de cratère a de nouveau lâché et envoyé un lahar sur le flanc de la montagne. Heureusement, cette fois-ci, il n’y a pas eu de gros dégâts, ni de blessés.

Source: Manawatu Evening Standard

 

 

drapeau anglais.jpgA $1 million upgrade of the early warning eruption detection system on Mt Ruapehu is intended to provide a more reliable service to skiers and climbers.

Sophisticated equipment positioned near the summit will be buried down a 50-metre borehole in a bunker at an altitude of 2500 metres to protect the equipment from an eruption.

The upgraded equipment is supposed to detect any eruptions more reliably and convey warnings to those in immediate risk.

Mt Ruapehu is the most active volcano in New Zealand and it last erupted in 2007, almost killing two climbers and a snow groomer on the mountain.

However, one should remember that lahars have been more deadly than eruptions. On December 24th 1953, the Tangiwai disaster was caused by a lahar that killed 151 train passengers.

On March 18th 2007, the tephra dam which had been holding back the crater lake burst again, sending a lahar down the mountain. This time no serious damage was done and no one was injured.

Source: Manawatu Evening Standard

Ruapehu-web.jpg

Lac de cratère au sommet du Ruapehu (Photo: C. Grandpey)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.