Mise au point sur l’information

Rectificatif par rapport à une information donnée à 13 heures sur France Info :

Dans le journal de 13 heures de France Info aujourd’hui dimanche 13 mars 2011, on pouvait entendre que « l’Agence Météorologique Japonaise vient de faire état de la probabilité d’un séisme de force 7 dans les trois prochains jours ».

Une fois encore, les journalistes ont pris les raccourcis. Le message diffusé par la JMA fait référence aux répliques susceptibles de se produire dans les prochains jours et en aucun cas à un nouveau séisme.  Voici l’intégralité du communiqué et sa traduction :

Estimating from the occurrence of aftershock so far, the possibility of aftershocks with magnitude of 7 or higher is 70% until 10 a.m., 16 March, followed by 50% until 10 a.m., 19 March.

« Au vu du nombre de répliques se produisant actuellement, la possibilité d’assister à des répliques de M 7 ou plus est de 70% jusqu’à 10 heures le 16 mars, puis de 50% jusqu’à 10 heures le 19 mars ».

 

De toute façon, comme l’a prouvé l’événement de vendredi, personne sur Terre n’est capable de prévoir l’arrivée d’un séisme et les infrastructures mises en place par les Japonais le long de la côte n’ont pas pesé lourd devant la force de la masse d’eau qui, tel un rouleau compresseur, avançait vers l’intérieur des terres.

A noter que la magnitude du séisme de vendredi vient de passer de 8,9 à 9. Après un événement d’une telle violence, des répliques de M 7 n’ont rien d’exceptionnel mais elles peuvent contribuer à causer de nouveaux dégâts car les structures existantes ont été profondément fragilisées.

Séismes et volcans

drapeau francais.jpgOn me demande souvent si les séismes peuvent avoir un effet sur l’activité volcanique. Samedi dernier au cours d’une conférence, on m’a demandé si le violent séisme (M 8.9) qui a secoué le Japon était susceptible de déclencher des éruptions sur les volcans japonais. En fait, aucune répponse définitive n’a été apportée à cette question et aucun lien réel n’a été prouvé entre séismes et éruptions volcaniques. Des études ont été faites à propos d’une éventuelle corrélation entre des séismes en profondeur et l’activité du Stromboli en Sicile, mais aucune conclusion probante n’a vraiment été avancée.

Voici les derniers rapports d’activité du Kirishima et du Sakura-jima avant le séisme de vendredi. On pourra voir si, dans les prochaines semaines, des modifications d’activité se sont produites.

Le 3 mars, un pilote a indiqué que le panache de cendre en provenance du Pic Shinmoe du Kirishima montait jusqu’à 3,7 km d’altitude avant de s’étirer vers le NE. Entre le 3 et le 8 mars, les panaches s’élevaient à une altitude moyenne de 1,5 – 3km.

Entre le 2 et le 8 mars, les explosions du Sakura-jima généraient des panaches qui montaient jusqu’à 1,2 – 1,8 km d’altitude. Certains panaches atteignaient parfois 1,5 – 3 km.

 

 

drapeau anglais.jpgI am often asked whether earthquakes can have an effect on volcanoes. I was asked during a conference on Saturday night if the powerful (M8.9) earthquake that shook Japan may trigger eruptions on Japanese volcanoes. Actually, the question has never found a definitive answer and no link has ever been proved between earthquakes and eruptions. Some studies have been made about Stromboli but the coincidence between in-depth earthquakes and strombolian activity is unclear.

Here are the latest reports about Kirishima and Sakura-jima before the Japanses earthquake. We’ll see in the coming weeks if deep changes have occurred in the activity of both volcanoes.

On March 3rd, an ash plume from Kirishima‘s Shinmoe-dake observed by a pilot rose to an altitude of 3.7 km a.s.l. and drifted NE.  Between March 3rd and 8th, plumes rose to average altitudes of 1.5-3 km a.s.l. .

Between March 2nd and 8th, explosions from Sakura-jima produced plumes that rose to altitudes of 1.2-1.8 km a.s.l., with some plumes occasionally rising up to altitudes of 1.5-3 km a.s.l.