Kilauea (Hawaii / Etats Unis)

La situation reste relativement calme sur le Kilauea. Certes, on se rend compte (via la webcam) que la lave a fait sa réapparition au fond du pit crater de l’Halema’uma’u, mais elle se situe à une très grande profondeur, de sorte que la lueur n’est pas visible depuis la terrasse du Jagger Museum. Le gonflement du sommet qui a commencé il y a quelques jours s’est d’abord stabilisé avant de se transformer en une nouvelle phase de dégonflement. Il y a donc peu de chances pour que l’on assiste à une remontée spectaculaire de la lave dans les prochains jours. Les émissions de SO2 au sommet sont de seulement 200 tonnes par jour en moyenne. La sismicité reste un peu élevée, probablement à cause des mouvements de magma sous l’Halema’uma’u.

Au niveau de l’East Rift Zone, la lave a bel et bien cessé de jaillir entre le Pu ‘uO’o et le Napau Crater. A noter que le feu provoqué par la chaleur des coulées continue à détruire des hectares de forêts de fougères uluhe et d’ohias. Des renforts de pompiers californiens sont attendus pour la fin de la semaine.

Le Pu’uO’o est inactif. L’inclinomètre à son niveau montre une ligne horizontale, semblable à l’électrocardiogramme d’un mort. Les quelques points d’incandescence visibles de nuit correspondent à des blocs de lave qui finissent de se refroidir suite à l’effondrement majeur du 4 mars. Les émissions de SO2 atteignent péniblement une moyenne de 100  tonnes par jour. Il y a de fortes chances pour que le Pu’uO’o soit actuellement déconnecté du système d’alimentation de la zone sommitale du Kilauea.

Kilauea-tilt.jpg

Comme je l’ai indiqué à plusieurs reprises, je pense que le Kilauea traverse actuellement une période de transition. La présence de la lave dans l’Halema’uma’u montre que l’éruption commencée en janvier 1983 n’est pas terminée. Ce n’est pas la première fois que le volcan reprend son souffle en restant calme pendant quelques semaines. La suite est bien sûr imprévisible. Quelle tournure va prendre l’éruption ? Seule la déesse Pele le sait !

Ce n’est pas le meilleur moment pour se rendre à Hawaii si on est passionné de volcanologie car il n’y a pas de coulées de lave à admirer. Les personnes qui n’ont jamais mis les pieds sur l’archipel auront toutefois des tas d’autres choses à découvrir: Mauna Loa et Mauna Kea sur la Grande Ile, cratère de l’Haleakala à Maui, canyon de Waimea à Kauai, par exemple…

Haleak blog.jpg
Le cratère de l’Haleakala, à découvrir sur l’île de Maui.
(Photo: C. Grandpey)