Toujours plus fou! (suite)

Ma note « Toujours plus fou ! » sur la commercialisation d’une montre « Spéciale Eyjafjallajökull » a fait naître un certain nombre de commentaires, dont celui de mon ami sicilien Pippo Scarpinati, spécialiste de l’Etna. Ses remarques montrent que, quel que soit le pays, il existe une exploitation commerciale quasi permanente de ce qui se passe autour de nous. En particulier, une éruption volcanique est un terrain idéal pour gagner de l’argent ! Les moyens sont nombreux. Il y a la visite des sites éruptifs avec guides obligatoires comme à Stromboli. L’accès à certains cratères – comme celui du Vésuve – est  payant. Des boutiques ont été construites au pied de certains volcans pour vendre des babioles qui permettront de montrer aux amis que l’on a vraiment fréquenté ces monstres de feu.

Comme le fait remarquer Pippo, l’Etna est un exemple parfait de l’exploitation commerciale d’un volcan. Il suffit de se rendre à Sapienza, sur le parking au pied du téléphérique pour s’en rendre compte. On y trouve une foule de boutiques de souvenirs qui vont des statuettes enrobées de cendre censée provenir du volcan jusqu’au Fuoco dell’Etna, breuvage soi-disant confectionné à partir de baies ramassées sur les flancs du Mongibello. Sans oublier les cailloux aux couleurs vives, voire fluorescentes, dont le droit de fabrication n’appartient sûrement pas au volcan ! Haroun Tazieff, qui n’avait pas sa langue dans sa poche, rêvait de voir une coulée détruire ce complexe commercial qui, à ses yeux, entamait la beauté de ce versant de l’Etna.

Si la vente de bouteilles remplies de cendre de l’Etna n’est pas loin de l’escroquerie, je pense que les cendriers de lave dont parle mon ami sont des souvenirs intéressants, surtout si les guides les ont fabriqués devant vous. Quand une éruption donne naissance à des coulées éphémères, il n’est pas rare de voir les guides plonger une fourche dans la lave et en récolter un échantillon qu’ils pressent fermement dans un moule. C’est ainsi que sont confectionnés des cendriers encore tout chauds que l’on peut acheter pour quelques euros. Cela permet de rapporter un souvenir authentique d’un voyage en Sicile ! Je n’ai aucune honte à dire que je me suis laissé aller à cette fabrication de cendriers il y a quelques années, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous où je récolte un morceau de lave à cet effet…

Photo-perso-Etna-coulée.jpg

Voyage en Islande: Quelques informations pratiques

drapeau francais.jpgVoici quelques informations pratiques à l’attention de ceux qui ont projeté de se rendre en Islande dans les prochains jours.

La route n°1 est ouverte dans son intégralité, même à proximité de l’Eyjafjallajökull. Toutefois, les automobilistes sont invités à conduire prudemment à cause des travaux en cours.

La zone d’interdiction autour de l’Eyjafjöll vient d’être réduite et l’on peut à nouveau  accéder au Solheimajokull et même au Myrdalsjokull dont la partie ouest reste interdite.

La route qui conduit au col de Fimmvorduhals reste fermée et le site de la première phase de l’éruption est toujours interdit d’accès. Il en va de même de l’accès à Thorsmork car la piste a été endommagée par les inondations sur 6 kilomètres.

Les avions resteront cloués au sol aujourd’hui dans le sud-ouest de l’Islande, mais les aéroports d’Akureyri et Egilsstadir continuent à fonctionner normalement.         

Source : Iceland Review.                                                        

 

drapeau anglais.jpgHere is some information for the attention of those who intend to visit Iceland in the coming days.

Route 1 is open all around Iceland, even near Eyjafjallajokull, but motorists are advised to drive with care due to ongoing repair work to the road.

The area around the volcano declared off limits to public access has been shrunk and the public are once again allowed access to Solheimajokull path and even onto Myrdalsjokull.

The route up to Fimmvorduhals remains closed, including the site of the recently-stopped Fimmvorduhals volcano. The westernmost parts of Myrdalsjokull are also closed. Thorsmork also remains closed, as a six-kilometre stretch of road has been severely damaged by flooding.

Flights in southwest Iceland are grounded today, but the airports at Akureyri and Egilsstadir remain open.

Source : Iceland Review.

Llaima (Chili)

drapeau francais.jpgSuite à une augmentation de la sismicité accompagnée de l’apparition de séismes à haute énergie et de séquences de tremor atteignant parfois une durée de 20 minutes, le SERNAGEOMIN a élevé le niveau d’alerte de la couleur Jaune Niveau 3 à la couleur Jaune Niveau 4 le 25 avril.

Vous aurez accès à l’une des webcams pointées sur le volcan en cliquant le lien suivant :

http://www2.sernageomin.cl/ovdas/ovdas7/webcam_llaima.html

 

drapeau anglais.jpgOwing to an increase in seismicity with ‘the occurrence of earthquakes with high energy levels and tremor signals with durations of up to 20 minutes’, SERNAGEOMIN raised the alert level from Yellow Level 3 to Yellow Level 4 on April 25th.

You’ll have access to one of the webcams directed at the volcano by clicking on the following link:

http://www2.sernageomin.cl/ovdas/ovdas7/webcam_llaima.html

Gaua (Vanuatu)

drapeau francais.jpgComme je l’ai indiqué précédemment, l’activité se poursuit, avec des plans d’évacuation préparés par le gouvernement. La NASA vient de diffuser une nouvelle et belle photo de Gaua (voir ci-dessous) prise le 24 avril par le système Advanced Land Imager à bord du satellite EO-1 d’observation de la Terre. Les zones de couleur marron dans la partie gauche de l’image, à l’ouest et au sud-ouest du volcan, sont celles où la cendre et les émissions volcaniques ont affecté ou tué la végétation.

 

drapeau anglais.jpgAs I put it previously, activity is continuing, with evacuations planned by the government. NASA has just provided another excellent satellite image of Gaua (seee here below), captured on April 24th by the Advanced Land Imager aboard the Earth Observing-1 (EO-1) satellite. The brown areas on the left of the image, to the west and south-west of the volcano, show where volcanic emissions and ashfall have damaged and killed vegetation.

Gaua-blog.jpg